Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
tribune politique

La Métro Positive

Publié le 20 avril 2023 | Le MET' n°34

Redonnons du sens à l’action politique métropolitaine

La Métropole de Lyon continue à subir les échecs de la majorité NUPES dirigée par les élus Les Verts et leurs associés socialistes, communistes, LFI et extrême-gauche. L’actualité nous a malheureusement donné encore trois exemples de détérioration de l’action politique métropolitaine :

L’échec des transports en commun

En trois mois (septembre à novembre 2022), les lignes de métro ont subi 72 pannes soit une moyenne de presque une interruption par jour ! Cette situation est intolérable pour les usagers qui en subissent les conséquences au quotidien. Elle donne aussi une image très négative sur la fiabilité des transports collectifs et peut provoquer un report vers la voiture individuelle.Ces pannes à répétition tombent au plus mal alors que la majorité a décidé d’augmenter à la fois la taxe sur les entreprises (versement mobilité) et le prix des abonnements pour les usagers. De plus, l’insécurité dans les transports a connu une explosion avec 9 655 victimes à Lyon (+45%) et 1 077 à Villeurbanne (+ 53%).À quoi sert donc l’argent versé par les habitants ?Face à l’absence de réactivité de la Métropole nous avons demandé :

L’échec de la construction de logements sociaux

Notre Métropole a besoin de construire des logements pour accueillir les nouveaux arrivants et améliorer la situation des habitants. Malheureusement, la politique menée par les élus Les Verts a d’abord freiné cette production : encadrement des loyers, hausse des taxes d’aménagement, contraintes nouvelles dans les réglementations d’urbanisme.Alors que l’engagement de la majorité était de 6 000 logements par an, en 2022 il atteint seulement 3 471 logements livrés, soit seulement 58% de l’objectif. Dans le même temps, pour faire des exemples purement politiques, la Métropole a engagé des dépenses très lourdes dans certains quartiers où les prix sont élevés. Elle a acquis des biens immobiliers privés dont elle ne peut pas assurer l’équilibre financier.Cette gestion à la petite semaine vide les caisses et n’apporte pas de solutions aux habitants qui peinent à se loger.Aussi, nous avons proposé :

L’échec du Règlement local de publicité

Cet outil qui définit les règles de la publicité sur le domaine public démontre malheureusement que la Métropole est dirigée par l’idéologie et non pour l’intérêt général.Alors que le projet avait été élaboré avant les élections de 2020 et qu’il était prêt à être mis en œuvre, les élus Les Verts ont engagé une dépense de plus de 1 million d’euro pour étudier des modifications du texte. Au bout de deux ans d’étude, leur nouvelle version a été retoquée à l’unanimité par la commission d’enquête publique. Notamment pour avoir refusé de prendre en compte la destruction de 2 500 emplois liés à leurs choix soit disant techniques !Face à ces échecs et aux conséquences catastrophiques pour les communes et les habitants, nous proposons des solutions et des actions afin de préparer avec vous une alternance !

Lucien BARGE – maire de Jonage, Pascal BLACHE – maire de Lyon 6eNathalie BRAMET-REYNAUDRichard BRUMM, François-Noël BUFFET – sénateur, Carole BURILLON, Sandrine CHADIER – maire de Craponne, Pascal CHARMOT – maire de Tassin-la-Demi-Lune, Philippe COCHET – maire de Caluire-et-Cuire, Claude COHEN – maire de Mions, Doriane CORSALE, Chantal CRESPY, Laurence CROIZIERCatherine DUPUYNadia EL FALOUSSIMyriam FONTAINE, Séverine FONTANGESGilles GASCON – maire de Saint-Priest, Christophe GIRARD, Lionel LASSAGNEChristophe MARGUIN, Jean MÔNE, Dominique NACHURY, Gaël PETITClotilde POUZERGUE – maire d’Oullins, Christophe QUINIOU – maire de Meyzieu, Michel RANTONNET – maire de Francheville, Véronique SARSELLI – maire de Sainte-Foy-Lès-Lyon, Luc SEGUINJean-Jacques SELLES – maire de Chassieu, Julien SMATI – maire de Rillieux-La-Pape, Alexandre VINCENDET – député

La Métro Positive