actu

Bruno Bernard : « des investissements ambitieux pour faire la transition écologique »

Grands projets

Publié le 29 janvier 2021 par Julien Kaufmann

Le conseil de la Métropole a voté lundi 25 janvier le plan d’investissements de la Métropole de Lyon jusqu’en 2026. Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon explique comment ce plan d’investissements a été construit, quels sont les projets forts et ce qu’ils vont changer dans la vie quotidienne des habitantes et habitants de la Métropole de Lyon.

 

 

Un plan d’investissements ambitieux, offensif, pour faire face à la crise économique et faire la transition écologique pour l’ensemble des habitants de nos 59 communes.

Comment avez-vous construit ce plan d’investissements ? 

Bruno Bernard : Nous avons voulu aller vite sur notre plan de relance d’investissements. Vite, car il est nécessaire d’avoir une relance économique du territoire. C’est déjà 3,6 milliards d’euros pour le moment, dont 650 millions qui seront dépensés en 2021 pour aider les entreprises du territoire à faire face à la crise.

Comment avez-vous choisi ces projets ? 

Bruno Bernard : Ces investissements sont utiles, ce sont ceux de la transition écologique. Ils sont tournés vers les mobilités : le développement du réseau express vélo, le développement des transports en commun. Ils sont tournés vers l’habitat car nous avons besoin de plus de logements sociaux sur le territoire. Ils sont tournés vers l’éducation, pour nos collèges, les rénover et en construire de nouveaux. Ils sont tournés vers l’environnement, avec par exemple une démarche de donner des points d’apport volontaire pour les biodéchets. Ils sont tournés vers l’économie, avec la création de 2 nouveaux pôles d’entreprenariat. Ils sont tournés vers nos besoins, pour les habitants de nos 59 communes.

Quels changements pour les habitants et les habitantes ? 

Bruno Bernard : Notre objectif à long terme, c’est une Métropole apaisée, une Métropole où l’on respire mieux, où la pollution a pris fin. Une Métropole où les territoires sont plus égaux entre eux. C’est créer plus de logements sociaux mieux répartis sur l’ensemble de l’agglomération et aussi apporter des modes de transport comme le tramway dans les quartiers prioritaires de la ville : le Mas du Taureau à Vaulx-en-Velin, les Clochettes à Saint-Fons ou encore Saint-Jean à Villeurbanne. Il faut que tout le monde puisse se déplacer, c’est une question d’égalité territoriale. Ca permet aussi de moins polluer, et de faire gagner du pouvoir d’achat aux habitants qui peuvent passer de la voiture aux transports en commun et faire des économies réelles.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. AP 2 février 2021

    L'agglomeration lyonnaise va perdre 6 ans de retard sur le reseau metro (creation ligne E Alai Part Dieu et prolongement des lignes A B C D) et l'implantation de a a 2 tours IGH mixte. Les parcs et plantations d'arbres est tres bien.
    Répondre

    Fn69 1 février 2021

    Encore du social est les gens qui paye impôts il faut les aider c'est le Titanic la ville va couler
    Répondre

    trémouille 1 février 2021

    la poste a été supprimée dans mon village et celui d'accoté je dois faire 15 km en voiture pour poster mon courrier ou sont les économies ? avant j’ allez à pied
    Répondre

    tremouille 1 février 2021

    et pendant ce temps là nos enfants attendent le bus sous la pluie car les abris bus n'arrivent pas dans les communes voisines
    Répondre

    Gérard BRAY 29 janvier 2021

    A quand des bus électriques sur le réseau TCL ?
    Répondre
    1. PAUL Gabriel 30 janvier 2021

      Sous prétexte d’écologie, le SYTRAL, va mettre à la ferraille, pour plusieurs centaines de millions d’euros, des milliers de bus qui pourraient rouler encore de nombreuses années.
      Quel gaspillage de l'argent public comme le maintient de Rhônexpress qui va nous couter 10millions d'euros chaque année.
      Répondre
      1. Ecolo 31 janvier 2021

        Du rétrofit vers de l'électrique c'est possible ?
        Répondre
    1. Hg 30 janvier 2021

      Nos ecolos poussent les voitures électriques à Lyon mais 75% de l’électricité est nucléaire en France et la fabrication des batteries est plus que polluante (mais pas France!). Pas de recyclage actuellement. L’écologie par le petit bout de la lorgnette ....
      Répondre