Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Bluely : 5 ans d’autopartage électrique !

Ma ville au quotidien

Publié le 25 octobre 2018 par Vincent Huchon

0

En octobre 2018, Bluely fête ses 5 ans d’existence dans la Métropole de Lyon. Avec 300 voitures électriques et 500 points de recharge sur Lyon et 10 communes de l’agglomération, le service d’auto-partage affiche 7800 abonnés. Zoom sur une affaire qui roule !

Bluely a cinq ans

Bluely est un service d’autopartage lyonnais 100 % électrique, accessible 24h/24 et 7 jours sur 7 grâce à une application mobile. Cette alternative à la voiture individuelle est aujourd’hui accessible à Lyon et dans 10 communes de la Métropole comme à Villeurbanne, Tassin-la-Demi-Lune, Champagne au Mont d’Or, Oullins, Bron… et même à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry.

Bluely, c’est mieux pour la qualité de l’air

Les voitures Bluely sont 100% électrique. Contrairement à une voiture traditionnelle, diesel ou essence, elle ne rejette pas de polluants dans l’atmosphère. Depuis le début de l’aventure Bluely, 440 tonnes de CO2 ont ainsi été économisées.

Bluely, les jeunes l’adore !

En cinq ans, près de 4 millions de kilomètres ont été parcourus par les voitures électriques Bluely. Qui les conduit ? Principalement des jeunes (42 % des abonnés). Les locations se font généralement en fin de journée, et en fin de semaine.

Bluely a 5 ans, quel bilan dans la Métropole ?

Depuis son lancement en 2013, 4 millions de kilomètres ont été parcourus en voitures électriques Bluely
Depuis son lancement en 2013, 4 millions de kilomètres ont été parcourus en voitures électriques Bluely
© Nolwenn Bonfré // Métropole de Lyon

en savoir plus

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.