actu

70 000 élèves de retour au collège

Coronavirus

Publié le 1 septembre 2020 par Cécile Prenveille

Cette semaine, près de 70 000 élèves font leur rentrée dans les collèges de la Métropole de Lyon. Masque obligatoire dans les classes et à la récré, cantine en mode Covid, lavage des mains régulier, distances physiques dès que c'est possible... On a suivi l'accueil des 6e au collège Théodore Monod de Bron.

Il est 9 heures. Aux abords du collège Théodore Monod, comme pour tous les établissements scolaires de la Métropole, c’est masque obligatoire pour tout le monde.

Pour limiter le brassage des élèves – et des adultes qui les accompagnent pour cette rentrée un peu particulière – les entrées et sorties des élèves s’effectuent en décalé. C’est au tour des 6e. Ils sont regroupés classe par classe dans la cour.

À l’appel de leur nom, les élèves entrent un par un dans leur classe, s’assoient à leur place attitrée où ils trouvent un petit kit d’accueil. À l’intérieur : le carnet de correspondance, les livres scolaires et les masques lavables en tissu fournis par la Métropole.

Tous les collégien·nes de la 6e à la 3e sont concernés par le port du masque. La Métropole a décidé de fournir gratuitement deux masques à tous les élèves, sans distinction. Au total, 140 000 masques ont été confectionnés par l’entreprise Boldoduc, installée à Dardilly. Ils ont été remis aux directeurs et directrices des établissements qui organisent ensuite la distribution. Au collège Théodore Monod, les élèves ont trouvé leurs masques en tissu dans leur kit de rentrée.

Crise sanitaire oblige : la première heure de classe commence par une explication sur les gestes barrières. Tout particulièrement le lavage des mains et le port du masque.
« Les gestes barrières doivent être appliqués partout, tout le temps et par tout le monde. Ce sont les mesures les plus efficaces contre la propagation du virus. » Le lavage des mains c’est au minimum : en arrivant au collège, avant la cantine, après la récré, après être les toilettes, avant de quitter le collège.

Les sols, tables, bureaux et poignées de portes sont désinfectés tous les jours. Les salles de classes sont aérées le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner et pendant le nettoyage des locaux. Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées après chaque service.

Les salles de classe sont aménagées de manière à laisser la plus grande distance possible entre les élèves. Dans la cour, c’est plus compliqué. La distanciation physique n’est pas obligatoire mais le masque s’impose. Pour limiter au maximum les regroupements et les croisements, les pauses sont prises en décalé. Dans la cour, des zones sont définies pour que les classes ne se mélangent pas.

Pour ce qui est des repas à la cantine, là aussi, chaque établissement s’organise au mieux selon ses infrastructures. Au collège Théodore Monod, un marquage bien visible rappelle aux élèves qu’ils ne peuvent pas manger au coude à coude. D’autres collèges ont remplacé leur self par  des paniers repas ou du service à table. Le plus important : maintenir la distanciation sociale.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.