événement

A Lyon, le divertissement à l’affiche de la biennale Musiques en scène

Du 1 au 27 mars 2016

On sort

Publié le 26 février 2016 par Cécile Prenveille

Lieu

20 lieux de la Métropole de Lyon

Du 1er au 27 mars, la Biennale musiques en scène explore la question du divertissement à l’ère du numérique avec des concerts, spectacles de danse ou d’opéra, de performances artistiques organisés dans 20 lieux de la Métropole de Lyon.

Que signifie être diverti ? Comment smartphones, tablettes et domotique modifient-ils notre rapport au divertissement ? Des questions abordées au travers d’une multitude de spectacles d’art vivant et d’initiatives originales organisés pendant 4 semaines dans la Métropole lyonnaise.

Le Musée des Confluences accueille notamment plusieurs créations d’artistes contemporains dans le cadre de la biennale Musiques en scène. Le 10 mars à rendez-vous, le public peut par exemple participer au Flash mob pour choeur de smartphones, un concert participatif où, grâce à une application dédiée, les instruments sont les téléphones portables des spectateurs !

A l’auditorium de Lyon, rendez-vous le samedi 5 mars pour un « massages sonores ». Accompagné par 4 musiciens, le public est invité à se détendre et à vivre une expérience singulière en… plongeant dans une piscines à balles !

Avec des événements variés et programmés dans tout le territoire – Toboggan de Décines, théâtre d’Oullins, centre culturel Charlie Chaplin de Vaulx-en-Velin, centre chorégraphique nationale de Rillieux-la-Pape etc. – la biennale Musiques en scènes s’adresse à tous les publics.

Pour aller plus loin :

Agrandir l'image
La Biennale se déroule du 1er au 27 mars © James_ Ewing Photography
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.