actu

Améliorer la sécurité dans les TCL : actions !

Ma ville au quotidien

Publié le 10 avril 2019 par la rédaction du MET'

Le Sytral s’attaque à l’insécurité dans les transports en commun ! Descente à la demande, cotrajets, campagne de prévention anti-agression… Le réseau de transport en commun lyonnais entend faire de la lutte contre le harcèlement sexiste et l’insécurité son cheval de bataille. Notamment pour défendre la libre circulation des femmes.

Engagés contre le harcèlement sexiste et l’insécurité

A l’occasion de la journée internationale du droit des femmes le 8 mars, le Sytral avait annoncé de nouveaux dispositifs anti-agression, anti-harcèlement sexiste et contre l’insécurité dans les transports en commun : 

Depuis le 8 mars, dans la ligne C14, à partir de 22h, vous pouvez demander de descendre entre 2 arrêts pour vous rapprocher de votre domicile. Et à partir du 15 avril, ce dispositif s’étend aux lignes C5, C12, 7 et 52.

Covoyager pour être rassuré ? En partenariat avec Mon Chaperon, le Sytral a développé une appli pour faire un bout de chemin avec un autre voyageur et s’assurer de voyager en toute tranquillité.

Sensibiliser les usagers

Le SYTRAL dispose de nombreux outils pour interpeller les usagers sur la problématique du harcèlement sexiste :

« Il se conduit comme un porc. Je refuse de faire l’autruche », « À se frotter, on se fait piquer ». La campagne solidarité face aux situations de harcèlement « Tout le monde fait bloc face aux harcèlement sexiste », relancée le 2 mars, est destinée aux victimes et aux témoins d’agressions.

« On vous protège » ! 5 000 stickers rappellent aux usagers dans les stations de métro, bus et tramways la présence des 7 500 caméras déployées sur le réseau.

Dans les agences TCL et sur www.tcl.fr, vous pouvez consulter le guide « Tout le réseau fait bloc face au harcèlement sexiste« . Il rappelle précisément les textes de loi en rapport avec le harcèlement sexiste, en précisant les comportements à adopter, que ce soit en tant que victime ou que témoin.

Désormais, les contrôleurs TCL peuvent délivrer des amendes de 90 à 750 € à des usagers qui auraient eu des propos ou gestes sexistes.

Dans le tunnel routier de la Gare de Vaise (Lyon 9e), une grande fresque met à l’honneur l’égalité entre les femmes et les hommes.

Cela fait plusieurs années que le réseau lyonnais a fait de la prévention de la délinquance et de la lutte contre l’insécurité une priorité. Depuis 2015, un diagnostic sur le terrain pour améliorer les conditions de sécurité est réalisé avec des groupes de femmes volontaires. Ces « marches exploratoires ont été lancées sur les lignes C5, C12, C14, 7 et 52. Le Sytral intervient également en milieu scolaire pour sensibiliser les jeunes.

Agrandir l'image
Sécurité et lutte contre le harcèlement sexiste dans les transports
© Hula-Hoop
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Mawel 10 avril 2019

    Je viens de me faire agresser par un homme de type afghan, a 19:45 en rentrant du boulot avant la station ENS dans le tram t1 direction debourg ,il arrêté pas de me fixer en sortant sa longue, il été pourtant avec son fils, au bout d’un moment j’en pouvais plus et je lui ai demandé pourquoi il me regardai et la il se lève et vient vers moi pour essayer de m’étrangler , j’ai réagi en hurlant ,il me dit si tu veux pas qu’on te regarde couvre toi et il me dit moi je suis musulman, mais où va le monde je n’ai pas compris sa réaction tres agressive , il me dit je te tue si tu crie sur moi encore une fois , je voulais signaler ce comportement que je trouve anormal, quel exemple il va donner à son fils demain

    Répondre