Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Assmats : les pros de la petite enfance

Ma ville au quotidien

Publié le 19 novembre 2018 par Cécile Prenveille

0

31 000 enfants de 0 à 6 ans sont accueillis par un-e assistant-e maternel-le dans la Métropole de Lyon. Un mode de garde souple et adapté au rythme des enfants : un vrai plus pour les parents. Décryptage d’un métier-passion avec Murielle, assmat depuis deux ans.

120 heures de formation

Tous les assmats suivent une formation financée par la Métropole : 60 heures avant de s’occuper d’un enfant et 60 heures dans les 2 ans qui suivent. Il est aussi possible de suivre une formation continue pour passer le nouveau CAP accompagnant éducatif petite enfance.

 J’étais Atsem dans une école maternelle lorsque j’ai décidé de devenir assmat. Je suis retournée à “l’école” pour apprendre sur le développement de l’enfant, le langage, la motricité… Les cours sont dispensés par des médecins, des puéricultrices, des diététiciens, etc.

Un logement sûr et adapté

Pour devenir assmat, les candidates ou les candidats passent un entretien avec des professionnels de la Protection maternelle et infantile (PMI). Un des critères regardé de près ? Le logement. Il doit être assez grand avec des espaces pour les jeux, le change, le sommeil, et sans risques pour les enfants.

 

 Chez moi, j’ai installé des protections pour les coins de table, des cache-prises, un portail sécurisé dans le jardin. Le matériel, comme le lit ou la table à langer sont aux normes. On est aussi formés aux gestes de premiers secours

 

À table !

Les parents peuvent préparer les repas ou les confier à l’assmat qui perçoit en échange une « indemnité pour frais de repas ». Les parents de Baptiste préfèrent s’occuper des repas de leur bébé.

 Quand les enfants sont plus grands, ils aiment manger la même chose que les autres, alors, parfois, c’est moi qui cuisine. Je m’adapte !

 

Tous au Relais

Pour accompagner les assmats dans leur travail, la CAF et les mairies, en lien étroit avec la Métropole, développent des Relais d’assistant-es maternel-les. Il y en a 87 sur le territoire, animés par des pros de la petite enfance.

 Je vais au relais d’assistant-es maternel-les une fois par semaine avec Baptiste, le jeudi matin. Il adore ça, il y retrouve d’autres enfants pour des ateliers d’éveil, cela lui permet de sociabiliser. Pour moi, c’est l’occasion d’échanger avec mes collègues, on partage nos expériences et on se donne des conseils

Le plein d’activités

Les tout-petits adorent jouer et les assmats sont pleines de ressources !

 

Chez moi, on ne regarde pas la télé ! Je propose des activités en lien avec les saisons, la fête des mères, des pères, Noël… Je m’inspire aussi de la pédagogie Montessori : avec des matelas et des coussins au sol, des jouets et livres à hauteur d’enfant.

Jusqu’à 4 enfants à la maison

Les assistantes maternelles (ce sont très majoritairement des femmes) travaillent en majorité à leur domicile. Quelques unes sont salariées dans des crèches familiales. Elles obtiennent pour 5 ans le droit de garder jusqu’à 4 enfants de 0 à 6 ans.

 

Je suis assistante maternelle depuis 2 ans. J’ai obtenu un agrément de la Métropole pour 2 enfants, Baptiste a neuf mois et Sami bientôt 5 ans. Le mercredi, mes enfants sont aussi à la maison, ils jouent tous ensemble, il y a une jolie complicité entre eux

Déclarer son assmat, comment ça se passe ?

Les parents rémunèrent l’assmat et déclarent chaque mois le nombre d’heures sur www.pajemploi.fr/urssaf.fr.
Ils peuvent bénéficier (sous conditions de ressources) du Complément de libre choix du mode de garde versé par la CAF jusqu’aux 6 ans de leur enfant, www.caf.fr, rubrique « Droits et prestations »

Assmat : quelques repères en chiffres

  • 9827 assmats dans la Métropole
  • 31 000 enfants gardés
  • 87 relais d’assistant.es maternel.les
  • 2,78 euros bruts/heure, c’est le salaire minimum de base d’une assmat
  • 2,65 euros/bruts (et jusqu’à 3,04), l’Indemnité d’entretien (IE) pour couvrir les frais de matériel (jeux, livres), la literie, l’électricité, etc.
Murielle est assistante maternelle depuis deux ans
Murielle est assistante maternelle depuis deux ans
© Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.