actu

Nature : 8 règles à connaître avant de partir en balade

On sort

Publié le 10 juillet 2020 par Charlotte Petit

Randonneurs, randonneuses, vous avez été nombreux·ses à découvrir ou redécouvrir les sentiers de balade de la Métropole de Lyon après le confinement. Que ce soit pour un jour ou pour toujours, que vous partiez pour une balade, un pique-nique, seul·e ou en groupe, voici quelques bonnes pratiques à respecter, pour des chemins agréables et une nature en bonne santé. 

Pour certain·es, la rando c’est nouveau ! Pour les autres, une petite piqûre de rappel peut toujours servir. Alors, voici les 8 commandements pour être un·e randonneur·euse qui se respecte, et qui respecte son environnement !

#1 – Tes déchets tu jetteras

14h, assis sur un tronc d’arbre, le pique-nique est fini… Aïe, il n’y a pas de poubelles en pleine nature. Normal ! Lorsqu’on part en rando, il faut toujours prévoir un sac pour ramener ses déchets. Et mieux : ne pas hésiter à ramasser ceux que l’on croise pendant la balade.

#2 –  Le sentier balisé tu suivras

Il arrive souvent que les sentiers longent des terrains privés. Alors, n’y entrez pas, suivez les chemins délimités par les balisages et prenez soin des lieux. Autrement dit, oui ce champ aperçu depuis le sentier ferait un très beau terrain de BMX, mais non, on n’a pas le droit d’y aller, il y a des lieux prévus pour ça !

#3 – Les fruits tu ne cueilleras pas

40% du territoire métropolitain est composé d’espaces naturels ou agricoles. Au détour des balades vous croiserez très souvent des arbres fruitiers, des champs, des prairies d’herbes hautes… C’est très agréable pour se promener, mais c’est aussi ce qui permet à des agriculteurs et agricultrices de gagner leur vie. Alors, par respect pour leur travail, on ne cueille pas les fruits et on ne touche pas aux cultures. Si on veut une pomme pour le goûter, on en achète une avant de partir  !

Par exemple, saviez-vous que les hautes herbes sont fauchées pour faire du foin ? C’est pour ça qu’il ne faut pas s’y asseoir pour piquer-niquer. Pour être sûrs de ne pas vous tromper, reportez-vous au commandement #2, ne sortez pas des sentiers balisés ! 

#4 – Les animaux tu ne nourriras pas

Bien sûr que c’est fait avec la meilleure attention du monde, mais donner un bonbon à un cheval est une très mauvaise idée, ça pourrait le rendre gravement malade ! C’est pareil pour tous les animaux que vous croiserez sur le chemin. Ne les nourrissez pas, ils ont leur propre régime alimentaire. Est-ce qu’on vous fait manger du foin au petit-déjeuner vous ? Sûrement pas !

#5 – La vie sauvage tu respecteras

Quand vous marchez au milieu de la nature, vous entrez dans l’univers des animaux sauvages et des plantes. Laissez-les vivre paisiblement. N’emportez pas de plantes ni d’animaux. Ce jeune oiseau ou ce petit chevreuil semblent seuls, mais en fait, leurs parents ne sont pas loin et sont les seuls à pouvoir s’en occuper. Quant au lézard, en dehors de son environnement naturel, il ne pourra pas survivre très longtemps…

#6 – Ton chien tu surveilleras

Médor gambade dans les pré, il est heureux, ça fait du bien de se promener sans laisse… C’est vrai ! Mais soyez très vigilant·e, gardez un œil resserré sur votre chien et ne le laissez pas trop s’éloigner ! S’il s’attaque à un mouton ou s’il se fait attaquer par un autre chien, ce sera beaucoup moins drôle pour tout le monde ! Aussi, rappelez-vous le commandement numéro 5 : votre chien n’est pas habitué aux animaux sauvages, il risque de les effrayer ou de perturber leur reproduction. 

#7 – Le feu tu éviteras

Ne prenez pas le risque de faire démarrer un feu : cigarettes, briquet, barbecue… Ce sont de grands dangers dans les espaces naturels, d’autant plus en été lorsque la végétation est sèche. Ils sont à proscrire.

#8 – L’alerte tu donneras

Nous pouvons tous et toutes profiter de ces sentiers de randonnée, et nous sommes donc tous responsables d’en prendre soin. Un poteau de signalétique abîmé ou cassé ? Des branches au travers d’un sentier ? Contactez nous au 04 78 63 40 00 ou sur Toodego pour nous signaler les dysfonctionnements que vous auriez constatés.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. pec 11 juillet 2020

    vous avez aussi oublié le « seul ou en groupe » … « seul.e  » ou en groupe .. pendant que vous y etes ..

    Répondre

    pec 11 juillet 2020

    vous pourriez arreter d’utiliser cette ecriture inclusive qui ne rime à rien …

    ou alors , il faut le faire pour tout 😉
    « votre chien n’est pas habitué aux animaux sauvages, il risque de les effrayer ou de perturber leur reproduction. »
    votre chien.e habitué.e … il . elle risque

    Répondre

    PAUL Gabriel 10 juillet 2020

    Bonjour
    Pour faire respecter les bons comportements dans les Parcs de la METROPOLE, « Espaces verts de promenade publics voir privés », comme dans les transports communs, il faut une police de METROPOLE.
    M.KIMELFELD avait raison il faut créer un police METROPOLITAINE.
    ——————————————————————-
    A noter que nos animaux domestiques de compagnie chiens et chats même en laisse sont incompatible avec le respect de la vie sauvage.
    Il faut faire appliquer les mêmes règlements que dans les parcs nationaux « Oisans, Vanoise, etc. », dans ces parcs il y a des gardes qui surveillent et verbalisent.
    .

    Répondre