Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
événement

Biennale de la Danse et journées du patrimoine : la rencontre

Du 15 au 16 septembre

On sort

Publié le 11 septembre 2018 par Vincent Huchon

1

Lieu

- Lugdunum, 17 rue Cléberg à Lyon 5
- Le Rize, 23 Rue Valentin Hauy à Villeurbanne
- École Sainte-Marie, 4 montée Saint-Barthélémy, Lyon 5

Pour cette édition 2018, la Biennale de la Danse a imaginé un parcours en lien avec les Journées du patrimoine, le week-end des 15 et 16 septembre. Résultat : six spectacles gratuits à Lugdunum, Saint-Genis-Laval et Villeurbanne qui font dialoguer architecture et danse.

Passerelles, de Yuval Pick

Passerelles 2018, c’est un groupe de jeunes danseurs français, DSF, venant de différents milieux sociaux et un groupe de jeunes danseurs israéliens, Gsharim, constitué de jeunes juifs et arabes, qui se réunissent pour réaliser ensemble une création chorégraphique.

Sugar Army, de Oona Doherty

Oona Doherty, jeune chorégraphe nord-irlandaise, s’est associée à l’École Nationale de Musique et de Danse de Villeurbanne très repérée. Sa dernière création – Hard to Be Soft, A Belfast Prayer – montre différents visages de la société irlandaise. Sugar Army en est un extrait.

Pour un non, pour un oui, par le Groupe Lifting avec Anne Martin

Cette composition rend hommage au travail de Pina Bausch. Sous la direction de la Comédie de Clermont-Ferrand, 23 seniors amateures se produisent et répondent aux questions d’Anne Martin.

Seul ensemble, par la Compagnie Relevant

Les Relevant, compagnie junior de la Maison de la Danse, ont bénéficié d’un laboratoire amateur animé par Amaury Réot, danseur interprète de la Compagnie Burnout/Jann Gallois. Les danseurs ont décliné la pièce Quintette, dernière création de la compagnie. À l’arrivée, une pièce extrêmement musicale, au croisement du hip-hop et de la danse contemporaine.

Chœurs amateurs du final du Défilé

Répétition générale sous la direction de Philippe Forget / Orphéon* La Compagnie vocale
L’école Sainte-Marie Lyon et son architecture singulière s’ouvrent pour la première fois au public. À l’émotion architecturale s’ajoutera celle de compositions chantées du patrimoine musical.

Inventaire dansé de Villeurbanne avec la Compagnie des prairies

Pendant un an de résidence au Rize, la chorégraphe Julie Desprairies a rencontrer les habitants et découverte les lieux, en vue de dresser le portrait chorégraphique de Villeurbanne. Une série de performances et rendez-vous, alliant connaissances urbaines et interprétations chorégraphiques, est activée en direct par les danseurs et par les visiteurs dans les différents espaces du Rize.

En savoir plus

Les JEP à Lugdunum

services associés

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. MET' – Biennale de la Danse : par ici, c’est gratuit ! 11 septembre 2018

    […] Pour en savoir plus, lire notre article « Biennale de la danse et journées du patrimoine, la renc… […]

    Répondre