dossier

Publié le 5 septembre 2022

C’est la rentrée, la culture bat son plein dans la Métropole !

La culture ? Au sens large, c’est ce qui est commun à une société : ses coutumes, sa musique, son art, son patrimoine… En gros, tout ce qui nous unit ! Ce fil qui tisse nos liens a été touché de plein fouet par la crise sanitaire : elle a mis le monde culturel au repos forcé et nous a coupés de nos pratiques culturelles. Pour que ces espaces de partage s’épanouissent à nouveau, la Métropole de Lyon a renforcé son ambition pour la culture. Comment ? En soutenant des événements et structures bien au-delà de ses seules responsabilités, avec trois convictions : que la culture, ça se pratique ; que la culture écrit notre histoire commune ; que la culture se fait avec vous.

Permettre à tous de pratiquer la culture

Publié le 5 septembre 2022 par Julien Kaufmann

Ma ville au quotidien | Actu

Faire du théâtre, aller voir un concert, visiter un musée, ça ne coule pas de source pour tout le monde. Rendre la culture accessible, c’est d’abord offrir à toutes et tous une éducation culturelle et artistique très tôt. L’objectif ? Mettre les enfants sur un pied d’égalité où qu’ils vivent, en intégrant l’art et la culture dans leur quotidien. Pour cela, la Métropole agit dans deux grands domaines : les parcours culturels au collège et le soutien aux écoles de musique, théâtre, danse et cirque.

5 fois plus pour l’art et la culture au collège

D’ici 2026, 100 % des élèves des 82 collèges du territoire devraient profiter de parcours d’éducation artistique. La Métropole consacre 500 000 € par an depuis 2021 pour soutenir des cycles autour de la lecture, de la danse, de la photo, du cinéma ou encore de l’éducation à l’image.

C’est ainsi que 350 élèves issus de 6 collèges*, dont 5 en réseau d’éducation prioritaire, participent à « Tu m’auras pas ! ». Ce projet, porté par l’école de cinéma La CinéFabrique, vise à armer les collégiens face aux images, aux discours et aux pratiques véhiculées par Internet et les réseaux sociaux. Au programme, la réalisation de courts-métrages pour apprendre à décrypter et déjouer rumeurs, théories du complot et autres fake news… À la rentrée, le projet évolue pour se concentrer sur les élèves de 3e afin de leur faire découvrir les métiers du cinéma, et qui sait… faire naître de nouvelles vocations ?

5,2 millions d’euros pour 73 écoles d’enseignements artistiques

La Métropole finance des écoles de musique, de danse, de théâtre et de cirque dans les 59 communes pour permettre aux jeunes de tous horizons d’accéder à la pratique artistique. Ils sont plus de 24 000 à apprendre un instrument ou monter sur les planches. Ces établissements interviennent aussi dans les écoles ou en périscolaire, auprès de 43 000 élèves.

160 enfants de 7 à 12 ans, venus des quartiers populaires de Bron, Décines, Givors, Lyon, Vaulx-en-Velin, Saint-Genis-Laval et Villeurbanne, ont ainsi rejoint l’orchestre Démos Lyon Métropole. Avec ce projet emmené par l’Auditorium de Lyon, les enfants suivent chaque semaine des cours avec des musiciens professionnels et répètent tous ensemble avant de se produire en public.

Agrandir l'image
La mission de la Métropole de Lyon est de permettre à tous de pouvoir pratiquer une activité culturelle
© Bertrand Gaudillère

La culture relie les habitants de la Métropole

Publié le 5 septembre 2022 par Julien Kaufmann

Ma ville au quotidien | Actu

La culture nous lie, nous relie ! Que vous viviez à Collonges, Givors, Vénissieux, Irigny, Solaize ou Craponne, la culture crée des passerelles entre les mondes, pour écrire une histoire commune : celle de la Métropole de Lyon. Pour renforcer ce sentiment d’appartenance, la Métropole aide ses 59 communes à monter des projets pour enrichir l’offre culturelle partout.

Travailler ensemble…

Mettre en musique

Décines-Charpieu, Jonage, Meyzieu et Vaulx-en-Velin : les quatre communes du bassin de vie Rhône Amont se sont lancées dans des achats mutualisés d’instruments pour installer durablement la musique dans les écoles et les collèges, mais aussi, pourquoi pas, pour les prêter gratuitement aux familles. L’idée : favoriser la pratique musicale des plus jeunes et faire en sorte que le coût des instruments ne soit plus un obstacle à l’apprentissage. La Métropole investit 500 000 euros dans ce projet mutualisé.

1 million d’euros pour la diffusion du spectacle vivant

C’est deux fois plus qu’en 2020. Dès 2023 par exemple, les 17 communes du Val de Saône recevront un peu plus de 44 000 €. Pour ces villes de moins de 15 000 habitants sans équipement culturel de type théâtre ou salle de concert, faire tout seul est impossible. Ensemble, elles peuvent monter des événements communs, faire venir des artistes sur plusieurs lieux, faire rayonner davantage les festivals qu’elles organisent comme Saône en Scène par exemple.

La lecture en réseau

Le soutien aux bibliothèques des 41 communes de moins de 15 000 habitants fait partie des compétences de la Métropole. Par l’intermédiaire de la bibliothèque de Lyon, elle prête des livres, CD et DVD, forme le personnel et met à disposition des ressources numériques en ligne. Et puis il y a de nouvelles idées. Avec l’appui de la Métropole, les bibliothèques de 8 communes** du nord ouest se sont regroupées au sein du réseau Rebond. Le principe : une seule carte = 9 bibliothèques = 160 000 documents = un catalogue partagé pour réserver les livres + une navette pour les transporter d’une bibliothèque à l’autre.

… pour être partout

Pleins feux sur les festivals !

Ciné, musique, théâtre, danse, littérature, cultures urbaines… La Métropole soutient des événements qui font vibrer tout le territoire. Il y a les mastodontes : Nuits de Fourvière,
festival Lumière, Biennales de la danse et d’art contemporain, ou encore Woodstower, le festival de musique écoresponsable de fin d’été à Miribel-Jonage. Et puis il y a ceux qui gagnent du terrain pour faire rayonner une culture plurielle. Comme Karavel, le rendez-vous de danse hip-hop créé à Bron, qui irrigue plus de 30 lieux dans toute la région, ou Écrans mixtes, festival ciné consacré à la culture queer qui fait 10 000 entrées chaque année dans 25 cinémas de la métropole. Ou encore Peinture fraîche et ses
artistes street art du monde entier.

Et si les expos de Lugdunum venaient à vous ?

C’est une réalité depuis avril 2022 : les expos du musée romain voyagent partout dans la métropole. Ces versions « de poche » reprennent les textes et images d’origine, mais aussi, en fonction de la place, des objets, des maquettes, des ateliers et des visites guidées… Une Salade César ? a déjà fait escale à Écully et Meyzieu : elle s’arrête à Villeurbanne à partir du 1er septembre. EnQuête de Pouvoir, elle, sera à Francheville pour les Journées européennes du patrimoine.

Agrandir l'image
Chaque année, le festival des Nuits de Fourvière investit plusieurs lieux de la Métropole dont le parc de Lacroix Laval.
© Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Quand les habitants « font » la culture

Publié le 5 septembre 2022 par Julien Kaufmann

Ma ville au quotidien | Actu

Faire vivre la création artistique partout, c'est bien. Le faire avec vous, c'est mieux ! La Métropole de Lyon soutient des initiatives destinées à aller vers celles et ceux que la vie, le handicap, l’âge, les conditions sociales et professionnelles, ou tout simplement l’habitude a éloigné de la culture. La Métropole a multiplié par 4 le budget qu’elle y consacre.

Aller à la rencontre de tous les publics

En 2021, la compagnie de théâtre Zéotrope s’est installée à l’Idef (Institut départemental de l’enfance et de la famille) qui accueille les mineurs en danger. Avec elle, 25 enfants ont découvert les dessous du théâtre et monté trois spectacles de toutes pièces : écriture, décors, chansons, représentation avec les artistes. L’Hôtel de la Métropole a accueilli une expo sur le projet en février pour lui donner de l’écho.

Des circuits de visites adaptés à Lugdunum : certaines sont proposées en langue des signes, d’autres s’adressent aux personnes non-voyantes et un programme de dix visites a été conçu pour les porteuses et porteurs d’un handicap mental. Des circuits à la carte peuvent même être construits avec un médiateur culturel.
Plus d’informations au 04 72 38 49 30

Le Théâtre de l’Iris à Villeurbanne propose Entrez dans le jeu, ou la découverte du théâtre pour les personnes en insertion professionnelle. Étapes de la création artistique, techniques d’expression pour débloquer des inhibitions, sorties au théâtre… Un parcours qui permet de renouer avec les autres et de reprendre confiance.

Le musée des Confluences sort de ses murs avec les cabanes à histoires ! Ces cubes qui nous plongent dans l’histoire d’un objet du musée s’installent un peu partout dans la métropole. Ils se sont arrêtés au centre d’hébergement des Grandes voisines à Francheville, et en gare de la Part-Dieu, lieu de passage et de mixité par excellence. À la rentrée, vous les retrouverez à la médiathèque de Rillieux-la-Pape, à l’aéroport, ou encore à l’Ehpad Henri-Vincenot à Villeurbanne.

Faire participer les habitants

Veduta, c’est le trait d’union entre la Biennale d’art contemporain et tout un chacun. Toute l’année, elle met en contact artistes et habitants dans une dizaine de communes de la
métropole pour construire des œuvres collectives. Ainsi, jusqu’à l’automne, la créatrice Annika Kahrs s’est installée à Oullins pour imaginer une œuvre sonore avec les habitants. Le projet est ouvert à tous : il suffit de faire ou d’écouter de la musique puis d’explorer ce qu’elle « est » au quotidien : outil pour créer en commun, signe de reconnaissance ou encore support de tissu social.

Agrandir l'image
Veduta : dans le cadre de la biennale d'art contemporain, les habitants de la Métropole de Lyon participent à une œuvre collective.
© Fanny Ventre Atelier4

L’agenda culturel de la rentrée

Publié le 5 septembre 2022 par Julien Kaufmann

On sort | Actu

Pour ce dernier trimestre de l'année, des événements cultuels et sportifs vous attendant chaque week-end ou presque ! Petite liste non exhaustive de tous ces événements qui font vibrer la rentrée dans la Métropole.

  • Biennale d’art contemporain, du 14 septembre au 31 décembre
  • Regards pour l’histoire, du 15 septembre au 23 mars 2023
  • Les journées européennes du patrimoine,17 et 18 septembre
  • Lyon Kayak, dimanche 18 septembre
  • Karavel, du 23 septembre au 2 octobre
  • Royal Deluxe, du 23 au 25 septembre
  • Lyon braderie festival, samedi 24 et dimanche 25 septembre
  • Lyon vélo festival, dimanche 25 septembre
  • Virades de l’espoir, dimanche 25 septembre
  • Rugby tour 2023, du 30 septembre au 2 octobre
  • Les rencontres du Carré de Soie, samedi 1er octobre
  • Grand festival romain à Lugdunum, du 6 octobre au 11 juin 2023
  • Peinture fraîche festival, du 12 octobre au 6 novembre
  • Festival Lumière, du 15 au 23 octobre
  • Street art Rillieux, du 18 au 29 octobre
  • Nous, les fleuves, du 21 octobre au 27 août 2023, au musée des Confluences
un enfant s'approche d'un ancien camion de pompiers
Chaque mois de septembre, les journées du patrimoine sont l’un des temps forts de la rentrée.
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil