actu

Coronavirus : qu’est-ce qui est prévu pour les assistant·es maternel·les ?

Coronavirus

Publié le 2 avril 2020 par la rédaction du MET'

Pendant la crise, les assistant·es maternel·les ont un rôle clé : celui de garder les enfants de ceux et celles qui doivent travailler. Pour ça, elles peuvent garder plus d'enfants que d'habitude. À l'inverse, celles qui se retrouvent sans activités quand les enfants sont gardés par leurs parents peuvent être indemnisées.

Pendant la crise et le confinement, une assistant·e maternel·le peut accueillir à son domicile jusqu’à 6 enfants, dont les siens de moins de trois ans. En tout, il peut y avoir en même temps jusqu’à 8 mineurs, y compris les siens, au domicile de l’assistant·e maternel·le.

Si elle accueille plus d’enfants que d’habitude, l’assistant·e maternel·le doit informer la Protection maternelle infantile (PMI) sous 48h de sa situation en indiquant :

Les assistant·es maternel·les peuvent aussi indiquer leurs disponibilités d’accueil sur le site monenfant.fr, mis à disposition par la CAF.

Pour toute question,l’assistant·e maternel·le peut contacter la Maison de la Métropole de son territoire.

Perte d’activité : une indemnisation est prévue

En cas de diminution ou de perte d’activité, une indemnisation partielle est prévue :

L’assistant·e maternel·le doit rédiger une attestation sur l’honneur indiquant que les heures indemnisées n’ont pas été travaillées.
Les parents employeurs peuvent faire leur déclaration pour le mois de mars sur le formulaire en ligne de Pajemploi.

Plus d’information sur le site pajemploi.urssaf.fr

Agrandir l'image

© Laurence Danière // Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.