Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Des personnes âgées nous ouvrent les portes de leur résidence à Villeurbanne

Ma ville au quotidien

Publié le 10 janvier 2019 par Vincent Huchon

0

Quand le maintien à domicile n’est plus possible, les personnes âgées peuvent opter pour la résidence autonomie. Réhabilitée en 2014, la Résidence autonomie Jean-Jaurès de Villeurbanne compte 90 appartements, majoritairement des T1, occupés surtout par des femmes, d’un âge moyen de 80 ans. Elles nous ont ouvert leurs portes.

A la résidence Jean-Jaurès de Villeurbanne, les personnes âgées ont leur indépendance, elles viennent avec leurs propres meubles et décorent leur appartement comme elles l’entendent. C’est ce qui fait la fierté de Josette, 79 ans. Elle nous ouvre la porte de son coquet studio de 34 m²; au 5e étage de la résidence. Son logement, qu’elle habite depuis 5 ans, est soigné jusque dans la kitchenette, sa « cuisine de poupée », sans oublier la terrasse avec vue sur jardin ! La résidence propose aussi des espaces partagés. « Mais ce n’est pas une obligation » Josette, préfère regarder les matchs à la TV dans son canapé ou recevoir sa famille dans son appartement.

Josette, personne âgée dans son appartement
« Je suis venue habiter ici à la mort de mon mari, car la copropriété était trop chère pour moi toute seule. Ça reste près d’où j’habitais avant, c’est calme, propre et moderne, il ne m’en fallait pas plus ! ». © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Résidence autonomie : des activités tous ensemble !

La résidence comprend aussi des espaces de vie collective : salles d’activités manuelles, de bien-être avec massage et coiffure, un restaurant, une bibliothèque, et bientôt une salle de sport et une salle informatique. Le salon notamment est l’endroit privilégié pour s’adonner à des jeux de cartes entre voisins.

Table de jeux de société et jeux de cartes
« Certaines personnes n’osent pas frapper à la porte des résidences pour personnes âgées, elles pensent que ce sont des prisons, elles se trompent complètement » rassure Raymonde, 88 ans résidente à Jean-Jaurès de Villeurbanne depuis 5 ans. © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Du sport pour rester autonomes le plus longtemps possible

Les chutes constituent l’accident le plus fréquent chez les plus de 65 ans. Et elles peuvent avoir des conséquences lourdes pour l’autonomie d’une personne âgée. Alors mieux vaut prévenir que guérir ! Aujourd’hui, les résidents s’entraînent avec le comité départemental de rugby Rhône-Métropole. Les éducateurs sportifs sont venus leur proposer des exercices d’équilibre. La Métropole encourage ces activités de prévention, « les chutes sont l’un des motifs d’hospitalisation les plus fréquents chez les seniors, rappelle Yves Maclet, directeur des sports de la Métropole de Lyon. Ces exercices physiques sont une façon de reculer l’âge de la dépendance ».
Une personne âgée fait de l'activité physique.
Françoise, 85 ans, résidente depuis 23 ans, a apprécié l’exercice de Silver XIII Equilibre : « Moi qui ai souvent des pertes d’équilibre, je pense que c’est l’activité parfaite ! » © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Bien vieillir : faire travailler sa mémoire

Entretenir son cerveau, ça passe par les activités manuelles mais aussi cérébrales. C’est pourquoi, à la résidence Jean Jaurès (Villeurbanne), il est possible de s’inscrire à des cours de langue étrangères.

activités manuelles pour personnes âgées : la lecture
Ici, Thérèse se replonge dans l’anglais. © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Adapter son logement pour rester à la maison plus longtemps

Un logement ancien adapté au grand âge, c’est forcément stigmatisant ? Non ! Un prototype développé par la Métropole de Lyon, et financé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), a été présenté aux résidents : ça s’appelle « Bien dans mon habitat ». Colette prend place dans un siège, coiffée d’un casque 3D, pour découvrir un appartement adapté à l’avancée en âge. Le concept de cette visite à 360° : montrer que les aides techniques peuvent se montrer discrètes.

« Bien dans mon habitat » fait partie des 4 expérimentations du projet « Bien vivre chez soi à la Métropole », réalisé par la collectivité.

Personne âgée avec casque de réalité virutelle
A travers un casque de réalité virtuelle, Colette découvre les chemins lumineux au sol pour se lever  la nuit, les barres d’appui de sa salle de bain, les portes coulissantes… © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

 

La Métropole, solidaire envers ses anciens

 

 

Josette, personne âgée dans son appartement
« Je suis venue habiter ici car la copropriété était trop chère depuis que je suis veuve. Ça reste près d’où j’habitais avant, c’est calme, propre et moderne, il ne m’en fallait pas plus ! ». © Thierry Fournier

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.