photo

Du bois pour construire le nouveau collège de Saint-Priest

Ma ville au quotidien

Publié le 27 février 2020 par Julien Kaufmann

La Métropole construit un nouveau collège à Saint-Priest. Sa particularité ? Une construction en bois avec des éléments préfabriqués en atelier qui permettent, entre autres bénéfices, de raccourcir la durée du chantier. Ce nouveau collège situé chemin de Revaison va ouvrir en septembre 2020. D'ici là on vous fait visiter le chantier.

Il y a de plus en plus d’habitants et d’habitantes dans l’est de la Métropole et le besoin de places pour accueillir les élèves se fait sentir. À Saint-Priest, un nouvel établissement pour 750 collégiens et collégiennes est en chantier.

L’établissement disposera de 31 salles de cours et de 2 espaces spécifiques pour les élèves de filières spécialisées (section d’enseignement général et adapté – SEGPA) en « vente – distribution – logistique » et « espace rural et environnement ». Le bâtiment comptera aussi une salle de sport intérieure et un foyer pour les élèves. 500 repas produits sur place pourront être servis chaque jour aux élèves dans la cantine. Ce collège est conçu pour être accessible aux élèves en situation de handicap.

Moins de CO2, plus d’énergie renouvelable

Le choix du bois permet de construire ce collège dans des délais restreints. Le bois, c’est aussi un atout pour limiter les émissions de gaz à effet de serre : 1 mètre cube de bois absorbe 1 tonne de CO2 au cours de sa croissance alors que le même volume de béton émet 250 kg de CO2 lors de sa production.

Le montant des travaux est estimé à 23,6 millions d’euros.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. PAUL Gabriel 27 février 2020

    Très bonne initiative qui fait travailler toute la filière bois qui emploie plus de 400.000 milles personnes en France, avec respect l’environnement.
    Bravo à la METROPOLE dont M. KIMELFELD est le président.

    Répondre