Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Énergie solaire : une carte pour évaluer l’ensoleillement de votre toit

Ma ville au quotidien

Publié le 28 novembre 2018 par Vincent Huchon

2

La Métropole de Lyon se dote d’un tout nouvel outil : le « cadastre solaire ». Il permet d’identifier les toits de l’agglomération les mieux exposés au soleil et d’évaluer le potentiel de votre toit avant d’y installer des panneaux photovoltaïques.

La Métropole s’est engagée à multiplier par dix l’utilisation d’énergie solaire sur son territoire d’ici 2030. Les panneaux photovoltaïques pourraient bien constituer une partie de la réponse. Installer des panneaux solaires permet de transformer le rayonnement solaire en électricité, une énergie renouvelable facile à installer avec peu de maintenance. Une fois les panneaux photovoltaïques en place, vous devenez producteur d’électricité de votre foyer !

Le cadastre solaire, c’est quoi ?

Une carte de l’ensemble des toitures de l’agglomération qui indique la quantité d’énergie solaire reçue sur chaque surface (dans le jargon on parle d’ »irradiation solaire »), calculée en KWh/m². Un projet inédit développé par la Métropole de Lyon, en lien avec l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC).

Comment ça marche ?

Grâce au cadastre solaire, gratuit et accessible à tous, vous pouvez connaître la surface de votre toiture et son orientation. Une couleur indique si le rayonnement solaire est faible, moyen, bon ou excellent. Vous pouvez aussi définir la puissance des panneaux photovoltaïques pouvant être installés et leur potentiel de production annuelle.

En plus de savoir si l’installation de panneaux photovoltaïques est conseillée ou pas sur votre bâtiment, vous pouvez connaître les aides financières disponibles, la liste des installateurs agréés près de chez vous, etc.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Frédéric LEBLANC 29 novembre 2018

    Bonjour,
    Félicitations pour cette initiative. C’est une très bonne chose. J’ai une petite question. Pourquoi les toits terrasses à pente nulle ne sont pas considérés comme favorables à l’installation de panneaux solaires ?
    Merci pour votre réponse.
    Bien à vous,
    Fred LEBLANC

    Répondre
    1. Olivier MORGAND 12 décembre 2018

      Bonjour,
      merci pour votre message.
      Les toits terrasses à pente nulle reçoivent un peu moins de soleil qu’un toit en pente ( à 30° par exemple) orienté sud, et leur potentiel d’irradiation annuelle est donc un peu moindre.
      Ceci étant, on peut installer sur des toits terrasses des panneaux solaires orientés de façon adéquate (une pente de 30° est idéale pour des panneaux PV).
      Pour prendre en compte votre remarque et permettre d’inciter au développement de projets solaires sur les toitures terrasse, nous avons abaissé le seuil de « sélection » des toitures terrasses à 1000 kWh/m2/an dans l’outil : Au dessus de ce seuil on peut considérer qu’un projet solaire PV à panneaux correctement orientés peut être « rentable ».
      Cordialement,

      Répondre