actualité

Exercice de sécurité obligatoire dans le tunnel sous Fourvière

Ma ville au quotidien

Publié le 15 décembre 2015 par Julien

A la suite des travaux de mise aux normes de sécurité dans le tunnel sous Fourvière, un exercice de sécurité obligatoire va se dérouler ce jeudi 17 décembre en soirée. Cet exercice vise à tester les nouveaux équipements installés lors de ces travaux ainsi que les fonctionnalités nouvelles du tunnel.

Il s’agira de simuler un incendie de poids lourd dans le tube nord du tunnel à proximité d’une issue de secours. Cette simulation permettra notamment de tester le nouveau système de désenfumage mis en place lors des travaux de mise aux normes de sécurité, de vérifier l’accès des issues de secours aux personnes à mobilité réduite et de tester les Détecteurs Automatiques d’Incidents (DAI).

Pendant cet exercice, un mannequin sera installé à la place du conducteur du poids lourd et des fumigènes seront déclenchés afin de reproduire, au plus près de la réalité, les conditions d’un accident suivi d’un incendie à l’intérieur du tunnel.

Par ailleurs, la Métropole de Lyon réalise un nouvel aménagement dans le tunnel sous Fourvière. Objectif : rendre chaque tube utilisable à double sens en cas de besoin, ce qui implique de nouvelles fermetures ponctuelles.

Consulter le planning des fermetures du tunnel en décembre 2015 et janvier 2016.

Agrandir l'image
Le tunnel sous Fourvière, en direction de Paris, sera fermé le week-end du 8 juillet. © Thierry Fournier // Grand Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil

  1. Gab 17 décembre 2015

    Vue les couts liés au tunnel sous Fourvière (fonctionnement, mise aux normes de sécurité) qui sont à la charge de la collectivité.
    Je pense qu’il serait urgent de faire participer les 40 à 50 milles usagers quotidiens qui ne font que transiter par notre métropole.
    Un péage permettrait de financer ces couts mais aussi de développer d’autres axes routiers ainsi que les transports en communs.
    Répondre