actu

20 et 21 novembre : deux jours d’expériences piétonnes en Presqu’île

Ma ville au quotidien

Publié le 12 novembre 2019 par Charlotte Petit

Mise à jour du mardi 12 novembre

La deuxième et dernière phase des expériences piétonnes est prévue pour les mercredi 20 et jeudi 21 novembre. La presqu’île de Lyon sera piétonne sur la même zone et dans les mêmes conditions que lors des 3 samedis déjà testés en septembre et octobre  :

 

Comment l’expérience sera évaluée ?

Un comité de suivi de ces expérimentations fera le bilan de ces essais ; il est composé de commerçant·es, d’habitant·es, de professionnel·les, d’élu·es et d’associations. En parallèle, ces journées de test permettront aux services techniques de la Métropole d’évaluer des critères comme la qualité de l’air, le bruit, la fréquentation… 

 

En chiffres

  • 160 000 déplacements chaque jour pour venir en presqu’île
  • + de 50 % des déplacements dans la presqu’île se font à pied ou à vélo, 35 % en transport et 15 % en voiture
  • 18 000 véhicules circulent en presqu’île chaque jour
  • 12 000 personnes habitent la presqu’île
  • 400 projets pour favoriser les déplacements à vélo et la marche à pied sont inscrits dans le Plan d’actions pour les mobilités actives, voté par la Métropole en mai 2016.
Agrandir l'image
Les expériences piétonnes en Presqu'île se poursuivent les 20 et 21 novembre 2019.
© Thierry Fournier - Métropole de Lyon

infos pratiques

Mercredi 20 et jeudi 21 novembre de 11h à 20h

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Lucile 19 novembre 2019

    Si la presqu’île est piétonnisée, pour moi, il faut que le périmètre soit également interdit aux ;
    – vélos (électriques et non électriques) : quoi de plus pénible qu’un livreur à vélo, par exemple, qui manque de vous percuter pour livrer avec les meilleurs délais ?
    – trottinettes (électriques et non électriques)
    – overboard, mono roue, etc.
    – skateboard, longboard, etc : traverser la place louis pradel avec tous les skaters qui font des figures et manquent de vous percuter, pas mal non plus…
    – tous système circulant sur des roues.

    Répondre
    1. Lucile 19 novembre 2019

      Toutefois il faut que les riverains, les employés en presqu’île puissent circuler : un travailleur qui vient en vélo, devrait circuler à pieds, à côté de son vélo ou alors autoriser juste quelques rues du périmètre à la circulation des riverains, commerçants, travailleurs, etc.

      Répondre

    Gab 18 novembre 2019

    Pour moi la piétonisation devrez aller avec une meilleure desserte des transports en commun (métro Bellecour à Part Dieu et Tram T3 de gare st Paul à Part Dieu via place des Cordeliers)
    ————————–
    David Kimelfeld expérimente !!! (Pour …. Contre….)
    Gérard Collomb décide.
    ———————
    A vous de choisir la méthode qui vous convient pour les 6ans à venir.

    Répondre

    THOLIN 26 octobre 2019

    HALTE aux conneries, Lyon devient invivable, prix du logement exorbitant, parking impossible, nuisance nocturne intolérable, etc – RAS LE BOL

    Répondre

    Eddy 26 octobre 2019

    Super initiative ! Cela aurait du être fait par nos élus depuis une bonne 10aines d’années. Les politiques ont un retard fou sur la mise en place de la ville du futur !
    Go go go, + de piétonisation, + de vélo, + de transport en commun !

    Répondre

    Jade 25 octobre 2019

    C’est génial, merci pour cette initiative écologique, qui rehausse la qualité de vie sur la presqu’île ! J’aimerais tellement que la presqu’ile se piétonise encore un peu plus durablement !

    Répondre

    LUCAS 25 octobre 2019

    Bonjour,
    Résident de la presqu’île j’ai une question
    La semaine pour ce garer seul les rues entre Rhône et Saône sont autorisé au stationnement résident. Lors de l’expérimentation presqu’île piétonne les résidents doivent libérer ces mêmes rues et se garer dans les rues parallèles au Rhône et à la Saône. Ce qui fait que chaque samedi matin nous devons nous résidents déplacer notre voiture et le samedi soir la re déplacer. Et donc polluer notre presqu’île pour rien car nombreux sont les résidents qui ne bougent pas leur véhicule le week-end. Il serait intelligent que les rues de stationnement des résidents soit les mêmes quelque soit le jour de la semaine.
    Merci

    Répondre
    1. Le MET' 25 octobre 2019

      Bonjour Lucas,
      Merci pour votre commentaire. L’expérimentation permet d’étudier précisément ces questions.
      Bonne journée,
      La rédaction du MET’

      Répondre

    Gesse 23 octobre 2019

    Je circule à Lyon en bus ou à pied mais j’imagine les difficultés de ceux qui habitant l’extérieur souhaite se rendre dans le centre ville. Les parkings sont chers et souvent complets. Les transports en communs sont également très chers. Il faut ajouter des parcs relais comme cela existe dans d’autres villes et proposer un tarif spécial bus. Si on ne peut plus venir dans la presqu’île c’est la mort du centre ville au profit des centres commerciaux extérieurs et c’est bien dommage. Tant d’efforts pour embellir la ville et la voir se vider…….

    Répondre
    1. Michael 24 octobre 2019

      Bonjour,
      Il est déjà quasiment impossible de se garer en surface en presqu’ile. Les gens de l’extérieur ont l’habitude d’utiliser les parkings ou s’ils veulent stationner en surface, de se garer plus loin et finir le trajet en transport.
      Les parkings de presqu’ile et proche de celle ci sont souvent complet ce n’est donc pas la,mort du centre ville (CQFD) !!! Vous pouvez facilement utiliser un parking un peu plus éloigné et finir en transport.

      Répondre

    Ferré 19 octobre 2019

    C’est ahurissant, j’habite en presqu’île et je reviendrai samedi 26 pour accéder à mon parking rue Tupin, voiture chargée.
    Voulez-vous déserter la presqu’île de ses habitants de toujours, la laisser à certains le WE dont l’incivilité est notoire????? Les bords de Saône sont devenus une poubelle, et ce n’est que quelques exemples…. hélas
    Où voulez-vous en venir? Il n’y a pas que la voiture qui pollue, les avions, camions, bateaux, et les sacrées usines que personne ne remet en cause!

    Répondre
    1. Michael 24 octobre 2019

      Bonjour, en tant que résident vous pouvez entrer avec votre voiture dans le périmètre. Avez vous lu les informations?

      Répondre

    Isabelle dupaquiet 12 octobre 2019

    J habite à l extérieur de lyon ( dans l Ain )et il a été impossible de trouver un parking pour me garer pour faire du Shopping en centre ville !
    C était un bazar sans nom!
    Pour interdire les voitures il faut prévoir des stationnements et des transports sauf si ke centre ville est maintenant réservé aux lyonnais …

    Répondre

    Ben 26 septembre 2019

    Enfin ! J’espère que cela va continuer, on en a marre des voitures !!!!

    Répondre

    LORNE 25 septembre 2019

    Point de vigilance, me semble-t’il, sur l’accès et la sortie de certains parkings. Merci.

    Répondre

    Vallet 24 septembre 2019

    Bonjour,

    Expérience bienvenue…. Si elle avait été faite en 1990… Nos élus ont 20 à 30 ans de retard. Les pistes cyclables de la rive droite du Rhône sont déjà saturées, alors que ce type d’aménagement structurant est fait pour les 20 ans à venir…

    Répondre

    Sellam Guy 22 septembre 2019

    Bravo Lyon!! A quand un réseau dense de minibus électriques pour chasser encore plus la voiture de la ville?
    Faisons vite la catastrophe est proche!

    Répondre