actu

Gare Perrache : une nouvelle entrée place des Archives

Grands projets

Publié le 23 septembre 2020 par Charlotte Petit

Construite en 1857, la gare Perrache n'avait qu'une seule grande ouverture sur la place Carnot, au nord. Mais ça c'était avant ! La gare a désormais son entrée de plain pied sur la place des Archives, au sud. Plus besoin de monter par les escalators (qui vont bientôt disparaître). Résultat : un accès aux quais beaucoup plus rapide et tellement plus facile.

Imaginez… Vous arrivez de Confluence (par le sud donc), vous avez un train à prendre à la gare de Perrache. Fini, le temps où vous ne saviez pas par où passer, où vous deviez emprunter les grands escalators, parfois en panne. Aujourd’hui, vous entrez directement par la place des Archives, avec ses arbres et ses bancs. Vous consultez les panneaux d’affichage des trains, à l’ombre d’un grand auvent en verre et en bois. La nouvelle entrée, accueillante, vous permet d’accéder aux quais par une montée en pente douce, idéale pour les personnes en fauteuil roulant, les valises et les poussettes ! Cette nouvelle entrée de la gare, c’est le résultat du projet « Ouvrons Perrache », commencé en 2018.

Nouvelle entrée de la gare Perrache avec un parvis dégagé, un grand auvent et les grandes lettres qui annoncent gare de Lyon Perrache
Voici le nouveau pavillon d’accueil des voyageurs, une vraie entrée au sud de Perrache.

Autre objectif du projet, favoriser l’intermodalité. Autrement dit, rendre simple et agréable le passage d’un mode de transport à un autre : train, bus, métro, tram, voiture au dépose-minute, marche à pied, vélo… D’ailleurs, près de 60 arceaux vélo ont été installés cette année autour de la gare, et la station Vélo’v a doublé de volume. À terme, cette entrée par la place des Archives, au sud de la gare de Perrache, deviendra l’entrée principale. Vous le constaterez par vous-même : l’accès aux trains est bien plus rapide par ce côté que par la place Carnot !

 

 

Le projet en chiffres

  • 100 000 personnes passent par la gare chaque jour pour accéder aux transports en commun ou au train
  • 200 000 personnes pourraient être amenée à l’utiliser quotidiennement en 2030, c’est le scenario envisagé pour le projet
  • 3e gare de la région Auvergne Rhône-Alpes après celles de Lyon Part-Dieu et de Grenoble
  • 43 millions d’euros pour le projet « Ouvrons Perrache », porté par l’État, la Région, la SNCF, la Métropole de Lyon, la Ville de Lyon et le Sytral.

Prochaine étape, la voûte ouest, un passage agréable du nord au sud

La « voûte ouest », c’est le passage souterrain qui reliait auparavant la place des Archives à la place Carnot. Un tunnel de 300 mètres, utilisé principalement par les voitures. Ce passage est en cours de réaménagement. Il sera désormais réservé aux cyclistes et aux piétons, avec un nouvel éclairage et la mise en valeur des pierres naturelles qui avaient été recouvertes par de la faïence.

Une zone de stationnement vélos abritée et une consigne à vélos sécurisée seront installées à proximité de l’accès au métro. Ce sont ainsi 1000 places de vélos dont 500 places sécurisées qui seront crées pendant la seconde phase du projet.

La voûte ouest en image

À propos d’Ouvrons Perrache

Pour accompagner le développement de Confluence au sud, le projet Ouvrons Perrache est né en 2018, porté en partie par la Métropole de Lyon. Objectif : faciliter la liaison entre le nord et le sud grâce à une traversée de la gare plus confortable, et simplifier l’accès aux trains et aux transports. La nouvelle entrée sud de la gare, qui donne sur la place des archives, est le premier grand aboutissement de ce projet urbain.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. BOISSONNET 24 septembre 2020

    Un beau projet... vivement qu'il soit achevé car avec les escalators et l'ascenseur en panne ce n'est pas plaisant d'utiliser cette entrée 2 fois par semaine avec une valise.
    Répondre