actu

Gratte-Ciel centre-ville : place aux occupations temporaires

Ma ville au quotidien

Publié le 5 août 2020 par Charlotte Petit

A Villeurbanne, le projet urbain Gratte-Ciel centre-ville, piloté par la Métropole de Lyon avec la Ville de Villeurbanne, entre dans une nouvelle phase. La démolition des bâtiments de la rue Léon-Chomel a libéré plus d’un hectare de terrains, dans le prolongement direct de l’avenue Henri-Barbusse. En attendant les futures constructions, un projet d’occupations temporaires a démarré cet été pour une durée de 3 ans.

Petit rappel pour vous remettre dans le bain : le projet urbain Gratte-Ciel centre-ville vise à prolonger et à réaménager le centre-ville de Villeurbanne. Après une première phase de démolition, des projets d’occupation temporaires démarrent.

Vous avez dit « occupation temporaire » ?

Urbanisme transitoire ou occupation temporaire sont des termes qui désignent le fait d’occuper de manière provisoire un lieu avant qu’il soit reconstruit. En général, ce sont des associations, des architectes, des collectifs ou des entreprises qui utilisent des bâtiments désaffectés, des friches ou des lieux laissés libres après la démolition d’anciens bâtiments. L’occupation temporaire a plusieurs objectifs :

Ailleurs dans la Métropole de Lyon, vous connaissez peut-être Les Halles du Faubourg ou l’Autre Soie qui sont des exemples d’occupations temporaires.

Imaginer la ville de demain

Pour ce qui est du projet Gratte-Ciel centre-ville, la SERL, qui est l’aménageur du projet urbain, a lancé un appel à projet pour choisir les associations et entreprises qui porteront ces occupations temporaires. L’objectif ? Expérimenter des projets d’agriculture urbaine, d’occupation des toits, dans le domaine de la santé ou tester l’usage de matériaux innovants. L’on prévoit aussi de programmer des événements, des animations, d’accueillir des initiatives festives et citoyennes L’occupation temporaire c’est un peu le laboratoire du projet Gratte-Ciel centre-ville !

Dans les prochains mois, les habitant·es et les usager·ères du quartier pourront tester des projets qui pourraient prendre vie dans les futures résidences, les commerces et l’espace public : plantations ou vergers adaptés aux toits-terrasses, espace de co-working, atelier de réparation de vélos, potager pédagogique, commerces éphémères, recyclerie, appartement test pour trouver des solutions contre le bruit, …

Trois projets ont démarré cet été :

Vous avez envie de participer ? renseignez-vous sur place auprès des porteurs de projets ou sur leurs pages facebook.

Les autres projets s’installeront tout au long de l’automne. Et cet hiver, plusieurs containers devraient prendre place sur la friche pour poursuivre les animations.

Retour en images sur le premier atelier participatif

Le premier atelier impliquant les habitantes et les habitants a eu lieu le 7 juillet avec Pistyles. Au programme, création d’un potager géant sur la friche qui longe la rue Léon-Chomel. Les légumes produits seront donnés à des associations qui luttent contre le gaspillage alimentaire. 

Le projet urbain Gratte-Ciel en bref

Le projet Villeurbanne Gratte-Ciel centre-ville vise à multiplier par 2 la taille du centre-ville de Villeurbanne. Au programme :

 

Les prochaines étapes du projet Gratte-Ciel centre-ville

  • 67 nouveaux logements sociaux, dont 33 en location et 34 à acheter à des prix abordables début 2021 (projet immobilier Préludes).
  • Ouverture du lycée Pierre Brossolette à l’automne 2021.

en savoir plus

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.