actu

Hébergement d’urgence : des tiny houses pour les mères isolées

En coulisses

Publié le 21 avril 2021 par la rédaction du MET'

La Métropole de Lyon et l'association le Mas ouvrent à Villeurbanne un centre d'hébergement d'urgence avec des "tiny houses" pour des mères isolées en grande précarité avec leurs enfants de moins de 3 ans.

Le 2 mars, 17 mères et leurs enfants, soit 51 personnes, ont emménagé sur le site de La Base à Villeurbanne dans 17 « tiny houses », des sortes de bungalows de 20m² qui peuvent héberger jusqu’à 4 personnes. Dans ces petits habitats mobiles, ces familles vulnérables retrouvent une intimité et de la dignité après avoir connu des parcours de vie difficiles.

Un abri et une étape pour retrouver dignité et vie sociale

Sur le site de la Base, ces femmes en grande précarité sont accueillies avec leurs enfants pour une durée de 6 mois renouvelable. Elles sont accompagnées par l’association lyonnaise le Mas, qui anime le site et assure le suivi social des familles.

Mettre à l’abri les femmes isolées avec enfant de moins de 3 ans est une compétence de la Métropole. Avec ces tiny houses, la Métropole expérimente une nouvelle façon d’accueillir du public en difficulté. Contrairement à l’hébergement à l’hôtel qui favorise un isolement des familles, ce mode de fonctionnement permet un meilleur accompagnement social, médico-social et administratif de ces mères et de leurs enfants, dans un cadre plus confortable et adapté à une vie de famille.

Pour ces mères de famille, le site de la Base offre un vrai répit : elles peuvent faire la cuisine, les enfants peuvent jouer ensemble dans un lieu sécurisé et les tiny houses, mêmes si elles sont petites et sommaires, leur offrent davantage d’intimité.

Ma situation de femme seule, pour m’occuper de mes deux enfants, était très difficile. Ici j’ai trouvé un communauté de femmes avec les mêmes conditions que les miennes. Nous nous comprenons et nous entraidons.

 

 

 

Des actions concrètes pour des conditions de vie dignes

Autres exemples de ce que fait concrètement la Métropole pour lutter contre le sans-abrisme et protéger les plus vulnérables :

La Métropole s’est fixée comme objectif 2 fois moins de personnes sans-abri dans l’agglomération.

La lutte contre le sans-abrisme et pour des conditions de vie dignes pour chacun passe aussi par l’accès aux activités associatives, sportives et culturelles, nécessaires à leur inclusion et à leur dignité.

Cette stratégie s’ajoute aux mesures déjà engagées par la Métropole, comme le plan Logement, le plan « zéro remise à la rue » ou le plan de lutte contre la pauvreté… Comme ça a été le cas pour ce projet, la Métropole va continuer à utiliser des espaces inoccupés pour y lancer des projets d’intérêt collectif temporaire : hébergement d’urgence, nature en ville et agriculture urbaine, économie, insertion, culture, sport…

 

Face à la crise sanitaire, nous avons multiplié les actions et les innovations pour mettre à l’abri le plus grand nombre. Nous voulons construire une Métropole accueillante et hospitalière.

 

Chiffres-clés

  • 20 000 personnes n’ont pas de logement personnel dans la Métropole de Lyon;
  • Parmi elles, 2 500 personnes sont sans-abris ;
  • 800 personnes ont été mises à l’abri l’année dernière suite aux actions de la Métropole de Lyon.
  • 8,6 millions d’euros sont investis par la Métropole de Lyon pour améliorer les conditions de logements des plus vulnérables et lutter contre le sans-abrisme.
L’association Le Mas

L’association « Mouvement d’action sociale » a été fondée en 1961 à Lyon. Elle s’occupe de l’accueil et de l’aide des personnes vulnérables, en situation de précarité ou d’exclusion ou en souffrance psycho-sociale. Elle fait aussi de la recherche et de la sensibilisation sur le sujet. Dans la Métropole de Lyon, l’association accompagne 10 000 personnes dont 1000 enfants. Sur le site de « La Base » à Villeurbanne, où sont installées les tiny houses, Le Mas s’occupe de l’animation et du suivi social des familles : accès aux droits, insertion professionnelle et sociale, soutien dans le rôle de parent…

 

 

Agrandir l'image
Les tiny house de Villeurbanne accueillent exclusivement les femmes isolées mères d'enfants en bas âges. Cette mise à l’abri relève des compétences de protection de l’enfance de la Métropole.
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. CASTIEL 24 avril 2021

    Enfin, une bonne initiative pour ces femmes, toujours victimes, souvent délaissées .........!!!!!!...
    Et les bonhommes, les pères, dans tout ça ????? Qu'on leur trouve du boulot, ça ne manque pas dans le bâtiment ??
    Pendant qu'ils bosseront, ils ne feront pas autre chose, et ils laisseront un peu tranquilles leur femme !!!!
    Répondre

    Virginie 21 avril 2021

    Bravo pour cette très belle initiative et merci, ça fait chaud au cœur, continuez !!
    Répondre
    1. La rédaction du MET 22 avril 2021

      Merci ! Bonne journée !
      Répondre

    Renaud 21 avril 2021

    Bonjour,
    Je me pose sans cesse cette question : "Et que sont devenus les pères de ces enfants ?". Ils sont co-responsables, il me semble, et abandonner (??) ainsi compagne et enfants est particulièrement blâmable et indigne ! Où sont-ils ???
    Répondre