actu

Hublo, l’eau de la Métropole sous haute surveillance

En coulisses

Publié le 7 février 2019 par Cécile Prenveille

Hublo, c’est l’œil de la Métropole de Lyon pour tout ce qui concerne l’eau potable. À Villeurbanne et Rillieux-la-Pape, les équipes se relaient 24h/24 pour traquer les fuites d'eau sur plus de 4000 km de canalisation. Et moins de fuites, c’est une facture d’eau en baisse. La réduction est même spectaculaire - 23 % en 4 ans.

Hublo c’est le centre de supervision d’eau potable de la Métropole de Lyon. Il permet de savoir tout ce qui se passe sur le réseau d’eau potable en temps réel grâce aux caméras et aux capteurs installées dans les canalisations.

Hublo, comment ça marche ?

Concrètement, les équipes sont réparties sur deux sites de surveillance : Dans des salles équipées de dizaines d’ordinateurs et d’un mur d’images géant, tout est scruté dans le moindre détail. Les données sont analysées en direct et les équipes capables de réagir immédiatement en cas de problème.

Un problème sur le réseau ? Hublo agit aussitôt

6000 capteurs pour traquer les fuites d’eau

6000 capteurs sont installés sur les canalisations, tous les 150 mètres environ.  Chaque jour, les capteurs transmettent les relevés à Hublo. « Regarde ici, on a un débit d’eau très élevé, c’est pas normal : il y a peut-être une fuite. » Hublo envoie un.e technicien.ne pour voir ce qui se passe. S’il y a bien une fuite, une intervention est immédiatement programmée pour la réparer.

À l’arrivée, la facture a baissé

Qui dit fuite rapidement réparée, dit moins de perte d’eau. Et donc une facture qui baisse pour les usagers. La réduction est même spectaculaire : moins 23 % en 4 ans.

L’eau potable dans la Métropole

  • 3,13 € le prix du m3 d’eau (contre 3,99 € en France) – soit 0,0031 € le litre (contre 0,0039 € en France)
  • 4 045 km de canalisation
  • 358 000 abonnés Eau du Grand Lyon
 
Agrandir l'image

© Laurence Danière // Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Annuler la réponse.

 
  1. Isalyon 8 février 2019

    Bonjour, Pourquoi rien n’est fait pour limiter la teneur en calcaire de l’eau avang de l’envoyer sur l’Agglo ? Tout est blanchi par le calcaire, la robinetterie, les parois des douches… Il faut nettoyer chaque jour et même en essuyant le calcaire est encore là… Les dégâts sur le matériel peuvent être limités par utilisation de produits mais sur les cheveux et la peau c’est horrible… Je sens la différence lorsque je suis en vacances ailleurs… Le calcaire favorise la casse des cheveux ! Peut être avez vous une allancz avec Calgon et cie ?
    Répondre

    PUYDENU Jérémy 8 février 2019

    Bonjour, Pour commencer, toutes mes félicitations pour vos efforts auprès de la Métropole lyonnaise ! Cependant, en ce qui concerne l’eau de Lyon, je la trouve hyper (et j’insiste sur le superlatif) calcaire ! Je suis obligé de détartrer au moins 2 fois par mois mes équipements. Il y a moyen d’agir sur ce problème ? Merci beaucoup ! 🙂
    Répondre