photo

Moins de pub : des artistes ramènent la nature sur les murs

Ma ville au quotidien

Publié le 25 mars 2021 par La rédaction

Deux graffeurs lyonnais viennent de dévoiler une fresque réalisée à Villeurbanne pour symboliser l'engagement de la Métropole de Lyon en faveur d'une réduction de la place de la publicité dans notre Métropole.

À l’occasion de la Journée mondiale contre la pub, le 25 mars, une grande fresque de street-art a été dévoilée à Villeurbanne, avenue Roger Salengro. Cette fresque de 100 m2 a été réalisée par Loraine et Ynot, deux artistes lyonnais du Zoo art show avec le soutien de la Métropole de Lyon et la Ville de Villeurbanne.

Cette fresque est située juste à côté d’un panneau publicitaire qui va bientôt disparaître comme 44 autres panneaux sur le territoire. En effet, la Métropole s’engage dès à présent en résiliant des contrats avec des publicitaires privés sur des terrains métropolitains.

 

Les citoyens sont aujourd’hui exposés à plus de 2 000 publicités par jour et par individu. Face à cette pression publicitaire, la Métropole s’engage à offrir des espaces plus apaisés et agréables à vivre, avec plus de végétalisation et d’espaces libres d’expression. Nous construisons avec les communes du territoire un Règlement local de publicité plus ambitieux, pour réduire à la fois le nombre et la taille des panneaux, et notamment des panneaux numériques, très agressifs dans le paysage urbain

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon

 

Le conseil de la Métropole du 25 janvier 2021 a voté un cadre et des orientations pour le futur règlement local de publicité (RLP) :

Le nouveau RLP sera voté d’ici l’été 2022. D’ici là, la Métropole va multiplier les rencontres avec les maires, les professionnels de l’affichage et les associations.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.