actu

La zone à faibles émissions en 5 questions

Ma ville au quotidien

Publié le 31 janvier 2019 par la rédaction du MET'

La Métropole de Lyon vient de voter la mise en place d’une zone faibles émissions (ZFE) sur son territoire. Principal objectif : améliorer la qualité de l’air. La Métropole prévoit aussi des aides pour aider les entreprises à remplacer leurs véhicules les plus polluants. De quoi s’agit-il ? Qui est concerné ? A partir de quand ? Nos réponses à vos questions.

C’est quoi une ZFE ?

ZFE signifie zone à faibles émissions : dans ce périmètre les camions et camionnettes professionnels les plus anciens – et donc les plus polluants- sont interdits. Ils ne peuvent ni y circuler ni y stationner. Les voitures des particuliers ne sont pas concernées par la mesure proposée.

Pourquoi créer une zone à faibles émissions (ZFE) ?

La Métropole de Lyon a décidé de créer une ZFE pour réduire les émissions polluantes et améliorer la qualité de l’air sur son territoire. Selon ATMO Auvergne-Rhône-Alpes (observatoire de la qualité de l’air), grâce à la ZFE et au renouvellement des véhicules professionnels les plus polluants le nombre d’habitants surexposés à la pollution (dioxyde d’azote) pourra être divisé par 2 en 2021.

Dans la Métropole de Lyon, les camionnettes et les poids lourds émettent 51 % du dioxyde d’azote, alors qu’ils ne représentent que 25 % du trafic routier.

Quel est le périmètre de la ZFE ?

La ZFE du Grand Lyon englobe une très grande partie de Lyon, Caluire et Cuire, Villeurbanne et certains secteurs de Bron et Vénissieux. Dans ce périmètre, les interdictions de circulation et de stationnement seront appliquées 24h/24 et 7j/7 à partir du 1er janvier 2020.

La ZFE comprend Lyon, une grande partie de Villeurbanne et certains secteurs de Bron, Vénissieux et Caluire et Cuire.

Qui est concerné et à partir de quand ?

A noter : Certains véhicules professionnels (par exemple les bétonnières ou les camions bennes) pourront bénéficier de dérogations.
En savoir plus en consultant le mode d’emploi pour les entreprises

Quelles aides sont prévues pour les professionnels ?

La Métropole de Lyon va consacrer un budget d’1 million d’euros sur 3 ans pour aider les artisans, TPE et PME à acheter ou louer des véhicules propres.
A partir du 1er février 2019, voici le montant des aides accordées pour l’achat ou la location longue durée d’un véhicule propre :

Les artisans pourront s’adresser à la Chambre de métiers et de l’artisanat du Rhône : un conseiller mobilité répondra à leurs questions et les orientera pour traiter leurs demandes d’aides ou de dérogation.

Et après ?

Entre 2019 et 2021, la qualité de l’air sera mesurée pour évaluer l’efficacité de la ZFE. En fonction des résultats, la Métropole de Lyon pourra faire évoluer la ZFE : élargissement éventuel du périmètre, ciblage de davantage de véhicules…

Agrandir l'image
La zone de faibles émissions de la Métropole de Lyon est déployée de manière pédagogique en 2019, le temps de laisser les professionnels remplacer leurs véhicules anciens.
© Thierry Fournier // Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Flavie 26 juin 2019

    Bonjour,
    Et qu’en est-il du respect des 50 km/h en ville, voir, soyons fou (!) d’une réduction de cette vitesse ?
    Pensez-vous mettre des radars un peu partout en ville ? Parce que sur les quai et sur la montée de la boucle, pour ne citer qu’eux, c’est plutôt le grand prix de monté carlo !

    Répondre

    Adrien 6 février 2019

    Bonjour,
    Pourquoi la ZFE s’arrête-t-elle au sud au niveau de l’avenue Tony Garnier ?
    Est-ce que le parc de Gerland, la cité scolaire internationale et la maison de l’environnement (pour n’en citer que quelques-uns) ne méritent pas d’être dans le périmètre ?

    Répondre

    Cléante 31 janvier 2019

    Bonjour, la ZFE prévoit-elle une exception pour les véhicules de collection ? Si oui, pour le prouver, faudra-t-il impérativement présenter une carte grise de collection ou bien le fait que le véhicule ait plus de 30 sera-t-il nécessaire et suffisant ?

    Répondre
    1. Nico 20 mai 2019

      Bonjour, je souhaitais rebondir sur la question de Cléante, qui date du 31 janvier et n’a toujours pas eu de réponse a priori… Une dérogation pour les véhicules de collection est-elle prévue ? Je pense notamment aux heureux possesseurs de T3 ou autres, considérés comme VUL par la réglementation, mais absolument pas utilisés au quotidien en ville, ni pour une activité professionnelle, et beaucoup moins également qu’une voiture « classique » utilisée au quotidien.
      Merci par avance pour votre retour.

      Répondre
      1. MET' 24 mai 2019

        Bonjour,
        Il n’y aura pas de dérogation prévue pour les véhicules de collection. La ZFE s’appliquera pour les véhicules destinés au transport de marchandises (catégorie N sur le certificat d’immatriculation); les véhicules utilitaires légers et les poids lourds destinés au transport de personnes (catégorie M sur le certificat d’immatriculation) ne seront pas concernés par les restrictions de circulation et de stationnement.

        Répondre
        1. Nico 5 juin 2019

          Bonjour, et merci pour votre réponse.
          Du coup, pour être concret, résidant à Lyon et possédant un véhicule ancien classé en tant que fourgon (catégorie N donc), mais utilisé comme camionnette personnelle pour mes déplacements bien loin de l’agglomération et sans aucun rapport avec une activité économique, que dois-je faire pour qu’il puisse rester à ma disposition sachant qu’il ne roule absolument pas au quotidien au sein de l’agglomération.
          Merci d’avance de votre retour

          Répondre
          1. MET' 6 juin 2019

            Bonjour,
            Malheureusement vous vous trouvez dans un cas particulier où votre véhicule personnel se trouve soumis aux mêmes règles que pour les professionnels. Par conséquent, il sera soumis à la réglementation en vigueur et ne sera pas autorisé à stationner ni à circuler à l’intérieur du périmètre de la ZFE.
            Merci de votre compréhension

            Répondre
            1. Camille 8 juillet 2019

              Pourquoi dans ce cas des aides financières pour changer de véhicule sont disponibles uniquement pour les professionnels (PME ou plus gros) et non pour les particuliers; comme ce qui a été mis en place pour le Grand Paris ? Il faut se contenter d’une prime à la conversion versée par l’Etat.
              De plus, sur le Grand Paris, aucune verbalisation n’est prévue avant 2021.
              Pourquoi la métropole de Lyon n’accompagne-t-elle pas mieux les particuliers et auto-entrepreneurs (ces aides concernent-elles ces derniers?) dans cette transition écologique, au lieu de les « punir » financièrement de manière immédiate?
              Merci par avance pour votre réponse. Bien cordialement.

              Répondre
            1. Nico 28 juin 2019

              Génial…

              Répondre