actu

Le 23 septembre, éteignez vos lumières pour voir comme la nuit est belle !

Ma ville au quotidien

Publié le 16 septembre 2022 par Kenza Merabti

La Métropole de Lyon et plusieurs communes du territoire vont éteindre l'éclairage des bâtiments publics dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 septembre. "La nuit est belle" a pour but de sensibiliser à la pollution lumineuse dans les villes.

Dès qu’il fait nuit, la lumière artificielle des réverbères, bâtiments, publicités et vitrines polluent notre environnement. En plus de générer une surconsommation d’énergie, elle peut affecter notre sommeil. Ce halo lumineux qui émane des grandes zones urbaines empêche de voir les étoiles. Il gêne aussi les animaux dans leurs migrations, dans leur cycle de reproduction et leur recherche de nourriture.

Pour sensibiliser à cette problématique, l’agglomération du Grand Genève a créé « la nuit est belle« . La Métropole de Lyon s’associe une nouvelle fois à l’événement et éteindra certains de ses bâtiments, dont, l’Hôtel de la Métropole, le vendredi 23 septembre de 21h à 6h le samedi 24 septembre. D’autres communes de la Métropole éteindront aussi leurs lumières cette nuit-là.

Des animations autour de la nuit

Chez vous, vous pouvez aussi participer à cette initiative en éteignant vos lumières. Et profitez-en pour observer le ciel ! Des animations sur le thème de la nuit sont également prévues.

Agrandir l'image
Affiche de l'évènement "la nuit est belle" avec un ciel étoilé et des constellations
© La Nuit est belle
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Annuler la réponse

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil

  1. Bouchene 24 septembre 2022

    Bonjour,
    j'habite Villeurbanne et suis déçue que même une nuit sans lumière hier soir n'ait pas été respectée. Rien de nouveau. Pourtant que d'avantages ont été pointés pour cette mesure, y compris l'exemple et des économies!
    Répondre

    Bernard Baud 19 septembre 2022

    Au niveau de notre copropriété nous avons modifié l'éclairage de l'espace vert, les lumières sont éteintes tous les jours de minuit à cinq heures du matin.
    Répondre

    DR 16 septembre 2022

    C’est Drôle combien soudain on déniche des arguments convaincants ! L’éclairât nocturne perturbe effectivement les êtres et les organismes. Pourquoi se contenter d’éteindre quelques monuments lorsqu’on pourrait se contenter au cœur de la nuit d’un lampadaire sur deux? La crise énergétique aura t’elle finalement une dimension positive ?
    Répondre