actu

Le cours Charlemagne bientôt piéton vers le centre commercial Confluence

Ma ville au quotidien

Publié le 30 novembre 2020 par Julien Kaufmann

En février 2021, le cours Charlemagne va devenir piéton aux abords du centre commercial Confluence. Il s'agit d'un test qui durera 3 mois. La Métropole et la ville de Lyon lancent un appel aux habitantes et habitants pour imaginer ensemble les aménagements de ce secteur.

Avec la prolongation du tram T2 jusqu’à l’arrêt Hôtel de Région / Montrochet, la Métropole et la ville de Lyon veulent repenser les déplacements dans ce secteur. Les deux collectivités vont rendre piéton le cours Charlemagne entre le quai Riboud et la rue Montrochet dès la mise en service du T2 en février 2021 avec une première phase de test de 3 mois.

Test grandeur nature

La piétonisation de ce secteur doit permettre un bon fonctionnement du carrefour Montrochet / Charlemagne. Elle va aussi améliorer la qualité des déplacements autour de la darse et du centre commercial. La phase de test servira à évaluer la pertinence de cette zone piétonne. La Métropole de Lyon sera particulièrement attentive à l’impact du report de trafic sur les rues voisines.

Votre avis compte : exprimez-vous !

Pour préparer au mieux cette piétonisation, vous pouvez proposer vos idées sur une plateforme dédiée. Vous pensez qu’il faut une aire de jeux pour enfants ? Plus d’arbres, plus de végétation ? Plus de stationnement vélo ? Vous avez jusqu’au 25 décembre pour imaginer à quoi pourrait ressembler le cours Charlemagne de demain !

Exprimez-vous sur le projet de piétonisation du cours Charlemagne

La prolongation du T2

La prolongation du tram T2 jusqu’à l’arrêt Hôtel de Région / Montrochet va améliorer la desserte de la Confluence avec un tram toutes les 2 minutes à 2 minutes 30 dans les 2 sens entre Perrache et Confluence. Les travaux ont démarré à l’été 2019 sur la partie nord du cours Charlemagne et devraient se terminer au premier trimestre 2021.

 

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. Carmen MESSON 21 février 2021

    Bonjour
    Comme tout le monde j’adore les zones piétonnes mais j’espère que celle de ma rue, cours Charlemagne n’aura pas de bans. Déjà assez de sans abris dans cette zone si en plus on y installe des bans... ça sera bruit musique déchèterie... on voit la rue de la Ré ce quelle devient. Ça sera une rue de la peur la nuit comme cette rue de la ré.
    Les rues piétonnes apportent toutes la racaille, les clochards, les zones où passent les manifestants lors des grèves ...
    Moi je ne désire pas cela
    Là les voitures passent mais ne s’arrêtent pas, le bruit des voitures mais on est tranquille
    Quand ça sera zone piétonne ça va être la misère

    Donc pas de bans la police en permanence des caméras..

    Pourquoi pas de commissariat dans cette zone ?

    Merci
    Répondre

    Isa C 4 décembre 2020

    Bonjour,
    Merci Mr Ravaud. Vous traduisez parfaitement la question de fond que sont ces piétonisations-test dont on ne connait pas les résultats complets.
    En effet il faut prendre le problème de manière plus large et pas uniquement avec une vision purement idéologique "anti-voitures".
    Un projet plus abouti et basé sur des résultats complets et impartiaux permettront une meilleure adhésion qu'une vague consultation par internet ou par un feuillet recto dans les boites aux lettres dont nous pouvons bien supposer qu'elle est purement formelle pour que les décideurs puissent affirmer qu'ils ont fait une consultation.
    N'imposez pas une vision de principe (qui doit être désormais prise en compte dans les décisions d'avenir c'est sûr) mais essayez de concilier toutes les remarques du terrain. Ayez des méthodes d'ouverture à tous qui emporteront mieux l'adhésion
    Merci
    Répondre

    loïc 3 décembre 2020

    - Retirer les vitres de l'arrêt de tram de façon à pouvoir se rendre dans le centre commercial sans le contourner
    - accroître grandement le nombre de poubelles dans la zone, elles sont souvents pleines (grises comme celles destinées au verre)
    - accroître l'offre vélov
    - mettre en place des tables en libre service vers le quai qui ne sont pas affiliées à une enseigne afin de permettre aux gens de se restaurer en venant de diverses enseignes
    Répondre

    RAVEAUD 2 décembre 2020

    Votre consultation est "vicieuse" car elle concerne une décision déjà prise. Il eut été préférable d'abord de nous et vous interroger sur les effets attendus de cet aménagement: positifs mais aussi négatifs, tels par exemple que le sur encombrement du quai Jean-Jacques Rousseau que j'ai pu constater pendant les travaux du prolongement du T2 (je vous précise que je circule en vélo). Je suis partisan de la réduction de la circulation automobile, mais de nombreuses personnes, actifs, artisans, ont besoin aujourd'hui de prendre un véhicule. Où passeront les habitants des quartiers situés entre la gare de Perrache et la darse? Prenez vous en compte la diminution de capacité de circulation du quai Perrache? Il eut été préférable d’engager une réflexion solide sur les circulations (modes doux, collectifs, individuels) de l'ensemble du sud de la presqu'ile plutôt que vous concentrer sur un aménagement à la fois très partiel et conflictuel et qui ne résoudra en rien les difficultés de desserte du sud de la presqu'ile. Enfin il y a d’autres priorités, plus urgentes, pour ce qui concerne les habitants de nos quartiers du sud de la Presqu'ile. Paul RAVEAUD, habitant "derrière les voutes", ex vice-président du conseil de quarter de Perrache-Charlemagne.
    Répondre

    Jean-Paul Fontaine 1 décembre 2020

    Avec un tram toutes les 2 min à 2 min 30, les voitures ne pourront de toutes façons plus circuler "normalement" sur le Cours Charlemagne. Ce qui est très bien !
    Alors, la piétonisation entre la rue Montrochet et le quai Riboud ne "perturbera" pas plus la circulation automobile.
    Répondre