vidéo

Pourquoi 70 km/h sur le périphérique ?

Ma ville au quotidien

Publié le 16 juillet 2019 par Vincent Huchon

Voilà plusieurs mois que les automobilistes qui empruntent le périphérique doivent lever le pied, puisque la vitesse maximale autorisée a été abaissée de 20 km/h. Objectifs : réduire la pollution de l'air et le bruit, et réduire le nombre d'accident. À la fin de l’année, un bilan sera fait pour évaluer l’efficacité de la mesure.

Pourquoi 70 km/h sur le périphérique ?© Audacioza
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Bruno 8 août 2019

    Bonjour
    J’ai constaté qu’avec le 70 km/h on perd moins de temps aux heures de pointe.
    Aussi je préfère perdre 30 s lorsque c’est fluide !
    Par contre, de nombreux usagers ne respectent pas le 70 km/h !
    Dommage, cela permettrait de limiter les risques d’accident.

    Répondre

    Duffner 2 août 2019

    Bonjour
    L’abaissement de la vitesse à 70 km ne sert à rien si ce n’est pour alimenter les caisses de l’état.

    Répondre
    1. MET' 2 août 2019

      Bonjour. En réalité, la baisse de la vitesse de circulation maximum a pour objectif d’améliorer la qualité de l’air à proximité du périphérique en réduisant la pollution et de réduire le bruit généré par le trafic.

      Répondre

    Tobi 17 juillet 2019

    Et les îlots de chaleur qui ne sont jamais combattus à Villeurbanne surtout !
    On ne fait que couper des arbres pour bétonner dans cette ville ! Et replanter des arbustes qui crèvent par manque d’entretien

    Répondre
    1. MET' 17 juillet 2019

      Bonjour, pour combattre les îlots de chaleur sur le territoire, la Métropole s’engage à planter 300 000 arbres d’ici 2030 dans les endroits où cela est possible. Cette action s’inscrit dans le Plan Canopée, que vous pouvez consulter ici : https://blogs.grandlyon.com/developpementdurable/en-actions/dispositifs-partenariaux/plan-canopee-larbre-au-service-du-climat-urbain/. Bonne journée

      Répondre

    Mirabella 16 juillet 2019

    Cette réduction de 20km/h est certes utile et sûrement nécessaire mais loin d’être pratique, dès le périphérique de St Fons qu’on se dirige vers Fourvière ou vers Bron, nous avons l’impression de ne jamais y arriver, nombre d’automobilistes se soucient peu de cette réglementation et dépassent dangereusement, quant aux camions qui eux polluent davantage, ils continuent de foncer en empruntant ce trajet, roulent sur la 2ème voie et sont collés derrière nos véhicules, ce qui est très dangereux et peu sécurisant A 70km/h on n’avance pas sur le périph, on se retrouve à la queue leu leu, à multiplier de vigilance, c’est très usant de se rendre sur Lyon dans ses conditions, un périph à 3 voie est fait pour circuler, et là il n’est jamais dégagé, souvent embouteillé Quelle galère !
    L’endroit étant déjà bien pollué par les usines aux alentours, c’est ce couloir de la chimie qu’il faudrait éradiquer ou transporter dans des endroits désertiques La solution n’est donc pas idéale 😡

    Répondre
    1. Le MET' 16 juillet 2019

      Bonjour, l’année 2019 est une période d’expérimentation, pour voir si cette mesure est efficace. Des contrôles ont lieu pour inciter les conducteurs à la respecter.
      La réduction de la vitesse sur le périphérique fait partie d’un ensemble d’actions qui visent à améliorer la qualité de l’air : mise en place d’une Zone à Faibles Emissions, développement du réseau de transports, pistes cyclables, rénovation des logements… Et le secteur de l’industrie est également concerné : c’est pour l’instant dans ce domaine qu’il y a eu le plus d’efforts en matière de diminution des émissions polluantes.

      Répondre