actu

Les dépenses de solidarité au cœur du budget de la Métropole

Grands projets

Publié le 15 décembre 2020 par Julien Kaufmann

Les élu·es de la Métropole ont débattu des grands principes budgétaires lors du conseil métropolitain du 14 décembre.

Le débat d’orientation budgétaire est un moment fort de la vie de la collectivité où l’exécutif présente les priorités du budget à venir. Le débat qui porte sur le budget 2021 a eu lieu lors du conseil de la Métropole du 14 décembre. En 2021, les élu·es métropolitain·es vont mettre l’accent sur les dépenses de solidarité pour aider les habitantes et habitants de la Métropole à faire face à la crise sanitaire et sociale.

La Métropole de Lyon va au-delà des responsabilités qui lui incombent et mène une politique volontariste pour soutenir les publics les plus fragiles : jeunes en situation de précarité, personnes âgées ou personnes en situation de handicap.

Bruno Bernard,
Président de la Métropole de Lyon

10 millions d’euros pour les moins de 25 ans

Les dépenses « sociales » vont être augmentées de 55 millions d’euros en 2021. Cette enveloppe va notamment servir à financer des dispositifs pour les plus fragiles :

3,6 milliards d’investissement sur le mandat

Ces nouvelles dépenses et l’impact économique de la crise sanitaire sur les dépenses sociales provoquent une augmentation des dépenses de fonctionnement de 4,7 % en 2021.

Les dépenses de fonctionnement ce sont les services rendus aux habitants de la Métropole : allocation pour les personnes âgées et handicapées, paiement du RSA, collecte des ordures, entretien des routes… ainsi que les frais de personnel.

Même si la crise économique freine l’augmentation des recettes fiscales de la Métropole, la collectivité reste en bonne santé financière. Elle va pouvoir pleinement jouer son rôle dans la relance de l’économie locale pour les années à venir au travers de la programmation pluriannuelle d’investissement qui sera soumise au vote du conseil de la Métropole en janvier prochain. Celle-ci devrait atteindre un montant de 3,6 milliards d’euros à investir sur le mandat.

 

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. Ferrera 17 décembre 2020

    Une augmentation des dépenses de fonctionnement de 4,7 % en 2021.
    Qui va payer cette augmentation?
    OK: l’hébergement et l’accompagnement des personnes âgées et en situation de handicap via la tarification des établissements et services habilités à l’aide sociale.

    OK: Un revenu de solidarité pour les jeunes de moins de 25 ans le fonds d’urgence liés aux impayés de loyers, le dispositif « zéro remise à la rue »conditionner à un travail d'utilité publique, des heures pour aider les anciens, ramasser les détritus qui traîne de partout " les canettes de bière"......Être utile donnant, donnant.
    Pascale Ferrera
    Répondre