actu

Les vacances après un mois d’école à la maison

Coronavirus

Publié le 17 avril 2020 par La rédaction

Depuis plus d'un mois, les collèges ont fermé. L'Education nationale et la Métropole de Lyon qui est responsable de la gestion des collèges ont mis en place des solutions pour aider les familles, comme des permanences dans les collèges ou des liens avec les familles confinées.

Pour stopper la progression de l’épidémie du coronavirus, les collèges de la Métropole de Lyon comme ailleurs ont fermé leurs portes dès le vendredi 13 mars. Depuis un mois, c’est toute une organisation qui s’est mise en place pour que les élèves continuent d’apprendre, même en restant chez eux.

Une permanence pour accueillir certains enfants

À la demande de l’Education nationale et avec le soutien des agents de la Métropole de Lyon, 50 des 80 collèges publics de la métropole sont restés ouverts pour assurer une permanence. Des professeurs volontaires donnent cours aux enfants qui ne peuvent pas rester à la maison : problèmes de santé, parents qui font partie du personnel prioritaire dans la lutte contre l’épidémie…

C’est un système « à la carte » selon les besoins des familles. Parfois l’élève vient une demi-journée par semaine seulement, parfois plus. En moyenne, 80 à 90 élèves profitent de cette permanence chaque jour dans l’ensemble des collèges de la Métropole de Lyon.

Depuis la fin mars, cette permanence fonctionne aussi le week-end au collège Dargent à Lyon 3e. Ce collège a l’avantage d’être central, bien desservi par les transports en commun et situé à proximité de l’hôpital Edouard Herriot. La permanence est également maintenue pour les vacances. 

Du changement pour les professeurs…

Partout en France, les professeurs ont utilisé les espaces numériques de travail. Dans la Métropole de Lyon, c’est laclasse.com. Sur cet espace en ligne proposé par la Métropole, ils déposent des devoirs à faire, animent des classes virtuelles…

Des outils numériques et la classe.com

Ecole à distance rime avec internet et ordinateur. Les collèges ont accompagné les familles pour les aider à se connecter. Les équipes ont, avec l’aide de la Métropole, cherché des solutions pour les élèves qui n’avaient pas de matériel.

Par exemple, au collège Dargent à Lyon 3e, les surveillants et conseillers d’éducation ont appelé les familles des élèves qui ne s’étaient pas connectés à laclasse.com depuis plusieurs jours. Pour trouver des solutions : remotivation et parfois prêt de tablettes lorsque c’était nécessaire.

Quels que soient les moyens utilisés, les professionnels de l’éducation gardent le contact avec les familles, au moins une fois par semaine. Il y a aussi des fils de discussion avec les élèves pour parler de leurs méthodologies de travail, de leur motivation, de la façon dont ils vivent le confinement.

« Nous qui sommes dans un métier 100 % relationnel, nous avons dû prendre en main des outils dont nous avions peu l’habitude. Les enseignants ont dû imaginer de nouvelles manières de faire. D’ailleurs, il en restera certainement quelque chose quand on reprendra un fonctionnement normal », explique Samuel Roche, le principal du collège Dargent, Lyon 3e.


Agrandir l'image
Le collège Dargent, situé à Montplaisir (Lyon 3e), assure une permanence pour les enfants des soignants et des professionnels des secteurs prioritaires.
© Samuel Roche
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.