actualité

Lyon city greeters : et si vous faisiez découvrir votre métropole aux touristes ?

Ma ville au quotidien

Publié le 8 décembre 2021 par Paul Chiozzotto

Depuis 2010, des habitants bénévoles proposent aux touristes français et étrangers de découvrir la métropole de Lyon hors des sentiers battus : ce sont les Lyon city greeters. Et si vous les rejoigniez ?

Lyon city greeters : qu’est-ce que c’est ?

Les Lyon City Greeters, ce sont des bénévoles qui proposent, pour quelques heures, d’accompagner des touristes dans leur découverte de la métropole de Lyon. Bonnes adresses, histoires originales, ambiance d’un quartier, secrets bien gardés : l’idée est de présenter la métropole sous un angle peu commun et dans une ambiance chaleureuse !

Les “greeters” (de l’anglais greet, “accueillir”) sont des personnes de tous âges et de tous horizons, qui peuvent aimer :

Les profils sont variés, et c’est tant mieux : les “greeters” proposent des visites à taille humaine, adaptées aux goûts des touristes et qui sortent des sentiers battus.

Des visites dans toute la métropole

Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, les visites ne se cantonnent pas à la seule commune de Lyon ! Les monts d’Or, le parc de Miribel-Jonage, les puces du canal entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin… Les “greeters” peuvent venir de toute la métropole, et partager leurs coups de cœur locaux.

Comment s’organise une visite avec un “greeter” ?

Les “greeters” n’organisent pas des visites guidées comme les autres. Les touristes ne doivent pas être plus de 6, afin que le contact humain soit au cœur de la balade. Pour profiter d’une visite sur-mesure, les touristes doivent s’y prendre à l’avance, et remplir un questionnaire en ligne pour dire :

En fonction de ce questionnaire, l’office du tourisme trouve le “greeter” idéal et lui demande ses disponibilités pour arranger le lieu et l’heure de rendez-vous.

Devenez un Lyon city greeter !

Le concept vous plaît, et vous avez envie de partager votre amour pour votre métropole ? Alors rejoignez les rangs des Lyon city greeters ! Pour ce faire, contactez Marie, de l’office du tourisme, grâce au formulaire de candidature !

Je candidate !

Pour rappel, les visites sont entièrement bénévoles. Seul impératif : pouvoir se libérer au moins une demi-journée par mois, et avoir au moins 18 ans. Il n’est pas impératif de parler une langue étrangère.

Agrandir l'image

© Brice Robert

services associés

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment la divulgation des numéros de suivi Toodego qui sont personnels et confidentiels, les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Annuler la réponse

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil

  1. ali 17 mai 2022

    bonjour,
    je voudrais être bénévole greeter parce que je veux rencontrer des étrangers. ça sera pour moi une manière de voyager tout en restant en France
    Répondre

    CROSET 11 mars 2022

    Une belle occasion m'est donnée de réaliser un souhait ancien à savoir : accompagner des touristes français et/ou étrangers dans la visite de ma ville , et ce de manière insolite. Je l'ai toujours fait pour de la famille ou pour des ami(e)s.
    Répondre
    1. La rédaction 14 mars 2022

      Bonjour,
      Merci pour votre retour positif.
      Bonne journée
      Répondre

    Pascaline Greeter 5 mars 2022

    Je suis city greeter depuis presque 10 ans et m'efforce de faire découvrir la ville que j'aime et j'espère ne pas avoir bientôt à dire "que j'aimais". Les demandes des touristes anglophones qui sollicitent une balade s'orientent évidemment sur les quartiers du centre de Lyon sauf demandes très spécifiques et à nous de leur suggérer des parcours moins habituels. En aucun cas je ne me substitue à un guide professionnel et ce n'est pas la demande des touristes qui nous sollicitent. Ils veulent autre chose. De la proximité, de la convivialité, des bons plans, un supplément d'authenticité et comme Jean-Michel je les oriente sur les guide de l'OT si la demande est plus classique ou historique. Je le rejoins aussi sur le fait que nous improvisons au fil des demandes de nos visiteurs, ce qui fait tout l'intérêt pour nous aussi de créer des liens uniques. Je ne souhaite pas non plus me substituer au rôle d'accueillant des nouveaux arrivants tenu par des bénévoles d'associations spécifiques.
    Répondre
    1. La rédaction 7 mars 2022

      Bonjour,
      Merci pour votre retour.
      Bonne journée
      Répondre

    C******************** 9 décembre 2021

    Il m’est arrivé de faire des visites gratuites à des élèves de rep prévention violence, à des touristes mais avec une telle destruction de notre mode d’habiter à Lyon, la honte d’être lyonnais devient un obstacle.

    La métropole elle-même a remis en question les connaissances historiques, ici même en juin 2021 alors que j’effectuais un débat avec les élèves. J’ai pourtant un master 2 en histoire et j’ai effectué toutes mes études d’histoire et de géographie à Lyon.

    Si la métropole ne reconnaît nos connaissances historiques, c’est une porte ouverte à des connaissances erronées voire complotistes.
    Répondre

    F*******C 8 décembre 2021

    Bonjour, je suis très surpris de découvrir que la metropole de Lyon encourage ce type d'initiative, ne savez-vous donc pas que guide est un métier faisant l'objet d'une carte professionnelle delivrée par la préfecture aprés obtention d'une licence professionnelle de guide conférencier. Le métier de guide est un métier difficile et peu rémunérateur, très fortement impacté par l'épidemie de COVID. En encourageant les "greeters" vous soutenez une concurence déloyale pour les guides "professionnels" et dévalorisez un métier en considérant que n'importe qui peut s'improviser guide. Vous soutenez donc une certaine Uberisation du métier de guide. Le developpement de l'attractivité touristique d'une ville ou d'une région doit se faire en s'appuyant sur des guides professionnels, le rôle d'une métropole n'est-il pas de développer les emplois ?
    Répondre
    1. V*************n 8 décembre 2021

      Bonjour Fabien,
      Je vous réponds en tant que directrice générale de l’Office du Tourisme de la Métropole. Il nous semble très important de clarifier ici le statut des Greeters que nous connaissons bien.

      Ils/elles sont des habitants de la métropoles bénévoles qui accueillent à titre désintéressé les nouveaux arrivants ou les voyageurs Ces derniers peuvent ainsi partager un moment avec un habitant qui leur fait découvrir sa ville ou son quartier. Ils/elles ne sont absolument pas des guides professionnels et ne se revendiquent pas comme tels.

      Pour votre information l'Office de tourisme de la Métropole de Lyon dispose d'un service VISITEZ LYON! composé de15 guides conférenciers salariés en CDI. Il nous tient donc particulièrement à cœur de ne pas faire d'amalgame et de soutenir la qualité du travail réalisé par les Guides-conférenciers professionnels de notre territoire.
      Répondre
      1. L*********** 9 décembre 2021

        Bonjour,
        Merci pour votre commentaire et les éclaircissements que vous apportez.
        Bonne journée
        Répondre
    1. R**G 8 décembre 2021

      J'adhère tout à fait à ce commentaire de Fabien PC.
      Répondre
      1. Jean-Michel 4 mars 2022

        Je pense que vous connaissez bien mal les Greeters. Nos balades (nous ne visitons pas, nous flânons) s'adressent à des personnes souhaitant connaitre la vie ici au travers d'un habitant passionné. Les parcours laissent une grande place à l'improvisation et s'adaptent en temps réel au souhait des visiteurs. Lorsque nous avons une demande ciblée, comme par exemple Fourvière ou le Vieux Lyon, nous réorientons les visiteurs sur des visites guidées de l'OT. Il y a des visiteurs qui ne souhaite en aucune façon une visite guidée : parcours obligé, pas d'intérêt particulier ou personne en situation de handicap.
        Répondre