actualité

Lyon : des sanitaires écologiques pour toutes et tous

Ma ville au quotidien

Publié le 7 avril 2022 par Kenza Merabti

La Métropole et la Ville de Lyon installent 16 sanitaires hygiéniques et écologiques en ville pour pallier le manque de toilettes à destination des femmes et des personnes à mobilité réduite.

La Métropole de Lyon et la Ville de Lyon expérimentent l’installation de 16 nouveaux sanitaires hygiéniques et écologiques : il s’agit de 7 urinoirs féminins, 7 masculins et 2 toilettes réservés pour les personnes à mobilités réduites. Ces toilettes sont installées sur les quais du Rhône, le parc Blandan, la place Louis Pradel et le quartier de la Gare Saint Paul. Ces lieux ont été choisis pour faire face au manque de toilettes dans ces zones, et car l’accès à l’eau n’est techniquement pas possible à ces endroits.

Des urinoirs adaptés aux femmes

Les urinoirs féminins ont été conçus de façon à ce que l’usage soit le plus hygiénique possible pour les femmes : plus besoin de s’assoir sur la cuvette des toilettes ! Le fonctionnent de ces sanitaires se fait sans eau.

Récupération des urines pour l’agriculture

Les urines contiennent du phosphore, une ressource en voie d’épuisement sur la planète qui est indispensable à l’enracinement des terres. La méthode est simple : l’urine récoltée dans les sanitaires est transformée en matière première pour être utilisée comme fertilisant naturel. Une étude sera menée sur toute la période de l’expérimentation qui prendra fin le 30 septembre 2022.

Agrandir l'image
Muriel Chaulet // Ville de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment la divulgation des numéros de suivi Toodego qui sont personnels et confidentiels, les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil

  1. BLUM 8 avril 2022

    Cette décision est une bonne décision.

    Malheureusement, en date du 16/12/2020, les habitants limitrophes du Clos Jouve avaient demandé par lettre recommandée AR à Mr Eric Zinck, maire du 4eme arrondissement, de bien vouloir faire installer des sanitaires sur cette place (anciennement "jeu de boules lyonnaises") devant l'ESPM.
    La raison de la demande était simple ; avant la rénovation de cette place, il existait un urinoir et WC, qui ont été détruits. Depuis cette rénovation, "les utilisateurs du Clos Jouve, qui sont devant un besoin pressant d'uriner, ne se gênent pas de venir se soulager dans le renfoncement de notre sortie de garage".
    La réponse écrite de Mr Zinck du 15/01/2020, pleine de professionnalisme et de responsabilité, était la suivante (je tiens la lettre à disposition de quiconque) : "Concernant les sanitaires supprimés, il s'agit d'un choix de mes prédécesseurs. Il n'y a pas à ce jour de projet d'implantation de nouveaux sanitaires".
    Cette réponse exceptionnelle d'un édile municipal est un outrage à ses concitoyens : Circulez, il n'y a rien à voir.

    QUESTION : Maintenant que la décision a été prise d'installer dans la ville de Lyon des sanitaires, est-ce qu'un sanitaire urbain pourrait être installé dans l'espace du nouveau Clos Jouve à la Croix-Rousse ? Il n'est jamais trop tard pour bien faire, si la Ville de Lyon veut bien faire.
    Répondre

    Marlot 7 avril 2022

    Excellente idée, de plus,les édicules sont plutôt esthétiques. Reste à espérer que ces urinoirs resteront à leur usage premier,et ne deviendront pas des repoussoirs puants et crottés, inaccessibles à leur usage premier…
    Répondre

    Josiane Baud 7 avril 2022

    Bonjour, je découvre l'info et c'est une bonne nouvelle car, ayant plus de temps libre depuis un, à la retraite, je me suis rendue compte, en me promenant, que les femmes étaient quelques peu oubliées... que ce soit sur les quais ou au Parc Blandan. J'avais justement l'intention de contacter la Ville pour lui faire la remarque!
    Répondre