actu

Moustique-tigre : tout petit mais très nuisible

Ma ville au quotidien

Publié le 23 juin 2020 par Julien Kaufmann

Avec l'été, le moustique-tigre revient dans la Métropole. Et ce tout petit insecte peut transmettre des maladies graves ! Il est donc important d'agir pour éviter sa prolifération. Les insecticides n'éliminent pas durablement le moustique-tigre. La seule solution efficace : supprimer les points d'eau stagnante des balcons, jardins et rebords de fenêtre pour l'empêcher de se reproduire.

Depuis 2012, le moustique-tigre est arrivé dans la Métropole de Lyon. Le moustique-tigre est particulièrement nuisible et peut transmettre des maladies telles que la dengue, le zika ou le chikungunya.

Il vit très bien en ville et se développe dans des petits points d’eau stagnante. Il peut facilement élire domicile dans votre jardin, sur votre balcon ou votre rebord de fenêtre. Et comme il ne s’éloigne jamais beaucoup de son lieu de vie, il est susceptible de vous piquer.

Comment le reconnaître ?

Le moustique-tigre est très petit : il mesure entre 3 et 5 mm. Pour comparer, une pièce de 1 centime mesure 15 mm. On le reconnait aux écailles sur son corps qui forment des rayures blanches et noires. Le moustique-tigre pique le jour, en début et fin de journée.

Comment éviter qu’il prolifère ? 

Il faut supprimer toutes les zones d’eau stagnante qu’il peut y avoir chez vous, car c’est là que la femelle pond et se repose :

Utiliser des produits répulsifs ou insecticides n’élimine pas durablement les moustiques-tigre, la seule solution efficace est de les priver de leur lieu de ponte ou de repos.

Comment éviter les piqûres ? 

Que faire si j’observe un moustique-tigre ?

Si vous pensez avoir observé un moustique-tigre près de chez vous, vous pouvez le signaler sur la plateforme www.signalement-moustique.fr

Retour de voyage, prudence

Si vous êtes parti·es dans un pays susceptible de recenser des cas de dengue, de zika ou chikoungunya, surveillez votre état de santé dans les jours qui suivent votre retour. En cas de symptômes évocateurs de ces maladies (maux de tête, fièvre, douleurs articulaires), consultez sans tarder votre médecin traitant.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.