actu

Fin de l’alerte pollution dans la Métropole

Ma ville au quotidien

Publié le 30 juillet 2020 par Joana Guerra Mota

[Mise à jour du 3 août]. La préfecture a levé les mesures mises en place pour lutter contre l'épisode de pollution à l'ozone qui a touché la Métropole. Le 31 juillet à 5 heures du matin, la préfecture avait mis en place la circulation différenciée à Lyon, Villeurbanne et Caluire. Seuls les véhicules avec une vignette crit'air 0, 1, 2 et 3 ont pu circuler les 31 juillet et 1er août.

L’épisode de canicule actuel s’accompagne d’un pic de pollution de l’air à l’ozone. La préfecture du Rhône a placé le département et la Métropole de Lyon en état d’alerte. Dès demain et jusqu’à la fin de l’épisode de pollution, la circulation différenciée est mise en place. Les véhicules sans vignette ou avec une vignette crit’air 4 ou 5 ne sont pas autorisés à prendre la route.

Circulation automobile réduite

À partir du 31 juillet, à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire, il n’y a que les conducteurs dont le véhicule possède une vignette crit’air 0, 1, 2 ou 3 qui circuleront. Certaines routes ne font pas partie de ce périmètre : le boulevard périphérique nord, le tunnel sous Fourvière, les ex-autoroutes A6 et A7, les itinéraires pour accéder aux parcs-relais… La liste détaillée est disponible sur le site de la préfecture.

En voiture, réduire votre vitesse permet de réduire la pollution. La préfecture a décidé de baisser les vitesses de circulation maximum : moins 20 km/h sur les routes limitées à 90 km/h et plus ; 70 km/h maximum sur les routes habituellement limitées à 80 km/h. Sur la route, adoptez une conduite souple.

Pour toutes et tous, dans la mesure du possible, utilisez les transports en commun : le Sytral met en vente le tick’air, au prix de 3 euros pour se déplacer en illimité sur tout la réseau pendant toute une journée. Pensez aussi au covoiturage, à utiliser les vélo’v, ou votre vélo, à marcher.

Prenez soin de vous

Pour les personnes sensibles aux effets de la pollution et les personnes plus vulnérables comme les personnes âgées, les enfants en bas âge, les femmes enceintes…, il vaut mieux éviter de vous déplacer en ville ou aux abords des grandes voies de circulation, surtout l’après-midi et aux heures de pointes. Pour toutes et tous, mieux vaut éviter les activités physiques, en particulier celles en plein air.

En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, demandez conseil à votre médecin.

Pour les particuliers, on rappelle aussi qu’il est interdit de brûler les déchets végétaux de son jardin. Pour vous en débarrasser, rendez-vous dans une déchèterie.

La préfecture émet aussi des recommandations spécifiques pour les professionnels, les industriels et les agriculteurs. Vous pouvez en savoir plus sur ce sujet sur le site de la préfecture.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. GIRAUD 2 août 2020

    Bonjour,

    Merci d'autoriser les chiens à prendre les transports en commun pendant ces périodes de restriction de circulation . Nous sommes privés de parc de la tête d'or de ce fait.
    Répondre