actu

Port du masque obligatoire : quels sont les lieux concernés dans la Métropole ?

Coronavirus

Publié le 20 juillet 2020 par Joana Guerra Mota

Dès ce lundi 20 juillet, le port du masque devient obligatoire dans les lieux publics fermés. C'est une décision du gouvernement qui a décidé d’accélérer la mise en place de cette règle sanitaire.

Face au nombre de cas qui augmente et au risque d’une deuxième vague, le Gouvernement met en place le port obligatoire du masque dans les lieux publics fermés. Le point sur les lieux impactés dans la Métropole.

Voici les lieux qui sont concernés :

  • les commerces et centres commerciaux, notamment la Part-Dieu, Carré de Soie…
  • les supermarchés et marchés couverts
  • les cinémas, théâtres et salles de spectacle
  • les lieux de cultes
  • les bibliothèques et médiathèques
  • les mairies, préfectures, hôpitaux, bureaux de poste, banques

Pour rappel, voici les lieux où le port du masque est déjà obligatoire :

  • les transports en commun : bus, métros et tramways du réseau TCL
  • les gares et trains SNCF
  • les aéroports et gares routières
  • les halls de cinémas et théâtres
  • lors de déplacements à l’intérieur des bars et des restaurants
  • les musées et monuments clos : c’est le cas au musée des Confluences ou au musée gallo-romain Lugdunum
  • les Maisons de la Métropole
  • lors des visites en Ehpad
  • lors des déplacements dans les salles de sport
  • les parties communes des hôtels
  • les salles de conférence, de réunion ou d’audition

Quant aux lieux professionnels, chaque entreprise décide en fonction de ses activités. Le port du masque peut également être imposé dans un lieu qui n’est pas concerné par le décret si son exploitant le souhaite.

Une amende de 135 euros est prévue pour les personnes qui ne respectent pas ces obligations.

 Des vacances sans risques

Rassurez- vous, vos vacances ne sont pas en danger. Vous pouvez toujours circuler librement mais le virus circule lui aussi. Pensez à bien respecter les gestes barrières :

  • portez un masque dans les transports et dans tous les lieux où il est obligatoire
  • toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir
  • ne saluez pas en serrant la main, ni en embrassant
  • lavez-vous les mains le plus régulièrement possible
  • jetez votre masque dans un sac fermé et s’il est en tissu, lavez-le à chaque utilisation
  • ne gardez pas et ne réutilisez pas un mouchoir déjà usé
  • gardez 1 mètre de distance entre chaque personne

Le port du masque n’est pas obligatoire dans la rue, dans les parcs, sur les plages ou les chemins de randonnée mais il est vivement conseillé si les règles de distanciation physique ne peuvent pas être respectées.

Et n’oubliez pas, votre masque se jette à la poubelle et pas par terre !

 

 

services associés

en savoir plus

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. Patrice Berger 22 août 2020

    bonjour à tous les journalistes de MET je m'occupe d'une radio associative depuis 40 ans, radio Pluriel, je pense que nous devrions travailler ensemble !
    Répondre

    jlpy 24 juillet 2020

    Compte tenu de tout ce qui est dit, quelle logique y a-t-il à exiger le masque sur les quai ouverts à tous vents des gares routières et ferroviaires ?
    Répondre

    Jy2m 23 juillet 2020

    Quand on voit que le moindre soubresaut du virus, réel ou imaginaire, a déclenché chez nous la mise en place de nouvelles obligations telles que le port du masque dans les supermarchés, on peut bien sûr imaginer qu’en cas de deuxième vague nos dirigeants n’hésiteraient peut-être pas à imposer le port du masque partout, même dans la rue. Je crois que si ceci se produit il va falloir REFUSER. Le virus ne s’attrape pas dehors, en tous cas pas dans les rues qui ne sont pas très très fréquentées. De plus les masques n’étant, la plupart du temps, que des objets décoratifs et inefficaces, il n’y a aucune raison que l’on soit obligé de les porter en plein air. Enfin il y a des limites à ne pas franchir quand on se trouve face à un virus de dangerosité moyenne qui, rappelons-le, laisse tout de même 97 % de chances de guérir si l’on est contaminé. Dans ces conditions il faudra dire NON, refuser de porter le masque dehors ou tout simplement demander à l’État de trouver une solution acceptable pour tout individu refusant de se soumettre à cette sotte obligation. Personnellement je souhaiterais que l’on mette gratuitement à ma disposition, pendant tout le temps nécessaire et en pouvant emporter tout ce qui me sera utile, une grande maison disposant d’un parc arboré et d’une piscine ainsi qu’un service permettant de me ravitailler sans que j’aie à sortir masqué. Car, comme disait CONFUCIUS : (traduction approximative) : « Une fois qu'on a passé les bornes, il n'y a plus de limites. »
    Répondre

    Sugasaga Monique 20 juillet 2020

    Dans les transports en commun Bus Tram (métro pas encore pris) des voyageurs sans masque et qui s'en moque pas mal lorsque vous en faites la remarque et bien sûr aucun contrôle
    Répondre
    1. PAUL Gabriel 20 juillet 2020

      Bonjour
      Une police METROPOLITAINE dans les transports, pour faire appliquer le port du masque, et combattre les incivilités, serrait la bien venue.
      Il faudrait que la METROPOLE craie une police pour faire appliquer partout ou elle a la responsabilité, les règlements, qu’elle préconise (Parcs et jardins, Metro, Tram, Bus, etc.) elle ne peut s’appuyer en permanence sur la police nationale voir municipale sans ce donner les moyens de sa politique.
      Répondre