photo

Prendre soin des enfants en difficulté pendant l’épidémie

Coronavirus

Publié le 15 mai 2020 par Charlotte Petit

L'Institut départemental de l'enfance et de la famille (Idef) accueille des enfants et des adolescents de 0 à 18 ans qui vivent des crises familiales graves. La plupart sont placés à l'Idef par un juge. Ici, des éducateurs et éducatrices et des auxiliaires de puériculture donnent à ces enfants un lieu de vie où l'on prend soin d'eux. Cette prise en charge s'est poursuivie pendant la crise du covid-19. Tout le monde s'est adapté avec une seule idée en tête : l'intérêt des enfants.

  • Prendre soin des enfants en difficulté pendant l'épidémie

    L’Idef est un lieu d’accueil de vie spécialisé dans l'accueil d'urgence des bébés, des mineurs et des mères mineures avec leurs enfants. L’objectif ? Préparer les enfants à un retour dans leur famille, à un placement en famille d'accueil ou en établissement adapté. Avec tous les changements liés à l'épidémie de coronavirus et au confinement, il a fallu plus que jamais rassurer les enfants, jouer, leur parler, leur proposer des activités et, bien sûr, expliquer les gestes barrières.

    © Eric Soudan // Alpaca
  • Prendre soin des enfants en difficulté pendant l'épidémie

    L’Idef est divisé en plusieurs lieux d'accueil. La pouponnière est dédiée aux enfants de moins de 3 ans et aux nourrissons, ils sont 67 en ce moment. Un espace d’accueil mère-enfant est aussi ouvert aux jeunes mamans et leurs enfants, avec 20 places.

    © Eric Soudan // Alpaca
  • Prendre soin des enfants en difficulté pendant l'épidémie

    Pour les enfants de 3 à 11 ans, il y a 22 places, bientôt 36 grâce à un projet de réaménagement. Il y a 33 places dans la section pré-ados et 32 places pour les adolescents de 14 à 18 ans.

    © Eric Soudan, Alpaca
  • Prendre soin des enfants en difficulté pendant l'épidémie

    Pour faire fonctionner l’institut et prendre soin des enfants, 420 personnes travaillent à l’Idef. Certain∙es ont dû s’absenter pour des raisons médicales ou pour garder leurs propres enfants, alors c’est toute l’organisation qui a été revue : des petits groupes d’enfants, une répartition différente des professionnel∙les, port du masque pour tout le monde... « Les canards », c’est le nouveau surnom que les enfants ont donné aux agents.

    © Eric Soudan // Alpaca
  • Prendre soin des enfants en difficulté pendant l'épidémie

    Avec l’épidémie du covid-19 et le confinement, le fonctionnement normal de l’Idef a été perturbé : le service médical a redoublé de vigilance dans le suivi de l’état de santé des enfants. Il a aussi fallu organiser l’école à distance. Les équipes de l’Idef et les travailleurs sociaux des Maisons de la Métropole sont restés en lien avec les familles pour donner et prendre des nouvelles régulièrement par téléphone, envoyer des photos ou faire des appels visio.

    © Eric Soudan, Alpaca
  • Prendre soin des enfants en difficulté pendant l'épidémie

    Les équipes éducatives le constatent : les enfants sont plus angoissés et agités. Pour les rassurer, il faut leur expliquer avec calme ce qui se passe dehors. On peut aussi leur donner de nouvelles routines, des repères : se lever tous les matins même si on ne va pas à l’école, ou commencer la journée en « tordant le cou au virus », comme le fait le groupe des 3-6 ans. Le jeu est toujours un bon moyen de décompresser ! Heureusement, les enfants peuvent profiter du grand parc pour jouer dehors.

    © Eric Soudan // Alpaca
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. Siloé 15 mai 2020

    Merci beaucoup papa et Manon
    Pour l'explication de l'idef
    Répondre