actu

Réaménagement de Perrache : la concertation a parlé !

Grands projets

Publié le 24 août 2016 par Julien Kaufmann

"Ouvrons Perrache", c'est la concertation menée du 17 mai au 18 juillet autour du projet de réaménagement du secteur de la gare de Perrache, à Lyon 2e. Une occasion saisie par plusieurs centaines de personnes pour s'exprimer et participer à la construction d'une ville qui ressemble à ses habitants.

Trains, tramway, métro et bus s’y rejoignent : dès 2017, le secteur de la gare Perrache va se transformer. Objectif : faciliter la traversée nord-sud de la presqu’île et simplifier les circulations des voyageurs qui seront 2 fois plus nombreux en 2030.

Parmi les principales évolutions prévues :

Organisée pour permettre au public de s’informer et de s’exprimer sur le projet de réaménagement de la gare de Perrache, la concertation « Ouvrons Perrache » a rassemblé 400 personnes lors des réunions publiques et permis de recueillir 247 avis, suggestions et questions des habitants.

Le public a notamment pointé la nécessité de réaménager les voûtes est et ouest qui traversent la gare ainsi que la place Carnot. La question des transports fait aussi partie des préoccupations des habitants et usagers du secteur : quelle continuité cyclable entre le nord et le sud de la gare est-il prévu ? comment réorganiser la circulation automobile ?

 

Agrandir l'image
Perspective de la place des Archives
© Colas Vienne – Atelier Ruelle
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Annuler la réponse

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil

  1. Christophe 30 août 2018

    Avec le déclassement de l'autoroute, on aurait l'opportunité de refaire le cours de Verdun et de supprimer les échangeurs. Apparemment, on va réinjecter pour la ènième fois des millions pour "humaniser" le centre d'échange qui est le vrai problème et qui fait barrage entre le nord et le sud de la Presqu'Ile et la Confluence. Ce serait des travaux importants que de mettre en sous-sol le métro et faire un boulevard avec des feux en surface. Mais c'est la seule solution à une erreur urbanistique majeure. Quel maire aura le courage de s'y atteler?
    Répondre

    Michel 13 octobre 2017

    Et oui avant y'avais le cour de Verdun magnifique avec des arbres centenaires ,les passages tunnels étaient tous accessibles pour relier les deux bouts de la presqu'île et maintenant on recommence ,on essaye de trouver des solutions à ce qui a été détruit c'est dingue !
    Dans les Années 70 la ville a été massacrée , heureusement le bon sens semble l'emporter maintenant
    Répondre