actu

Sans chauffeur s’il vous plaît !

Ma ville au quotidien

Publié le 28 mars 2019 par Cécile Prenveille

Cette semaine, deux nouvelles navettes électriques sans chauffeur ont débarqué dans la Métropole : Navly à Décines et Mia à Meyzieu. Avec Mia, la Métropole pousse l'expérimentation encore plus loin puisque la navette circule au milieu des autres voitures !

Fin 2016, la Métropole de Lyon et le Sytral dévoilait Navly : la première navette électrique sans conducteur testée à la Confluence. Un peu plus de deux ans après, le bilan est très positif : plus de 40 000 voyageurs ont pris la Navly et 300 délégations du monde entier sont venues la découvrir !

Forte de ce premier succès, la Métropole de Lyon teste deux nouvelles navettes sans chauffeur : Mia à Meyzieu et Navly à Décines. Objectifs : améliorer ces nouvelles solutions de déplacement non polluants, compléter l’offre de transport public TCL et mieux desservir certains secteurs.

Mia, une nouvelle navette autonome à Meyzieu

Mia, la nouvelle navette sans chauffeur vient d’arriver à Meyzieu-Jonage. Depuis l’arrêt de tramway T3 « Zone industrielle Meyzieu », elle sillonne toute la ZAC des Gaulnes et circule au milieu des autres voitures : une première dans l’agglomération lyonnaise ! Les salariés des entreprises Mylan, Eiffage, UPS ou encore Chronopost ont pu la tester en avant-première ce jeudi 28 mars.

Navly, en navette jusqu’au stade de Décines

Le Sytral lance deux nouvelles navettes autonomes électriques à Décines, entre l’arrêt de tram T3 « Décines Grand Large » et le Groupama Stadium. Un itinéraire de 1,2 km où la navette se mêlera à la circulation automobile. Mise en service prévue cet été.

D’ici 2022, cette expérimentation grandeur nature permettra d’évaluer le bon déroulement des trajets afin d’améliorer la sécurité de la circulation autonome.

 

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. PAUL Gabriel 6 avril 2019

    Objet : desserte quotidienne du parc OL
    Cette navette ne peut être qu’une solution provisoire

    La solution passe par le prolongement du tram T5 de Chassieu au Parc OL puis Décines et Meyzieu.

    Afin de satisfaire à ce nouveau besoin qui apparait suite au développement économique tout autour du Parc OL, (Pole médical, Kiné, Laboratoire, Centre de loisir, Hôtel, Domaine tertiaire, etc.…) la solution est une desserte par le tram T5.
    Avec une desserte transport en commun par le sud, le fonctionnement de l’infrastructure Parc OL serait bien amélioré les jours de match ou autres événements déplaçant plusieurs dizaines de milliers de personnes.
    Ce prolongement de T5 permettrais de rendre plus rentable cette mini ligne de tram.
    Cette liaison permettrait de relier deux grandes structures événementielles (Stade et Eurexpo) qui sont complémentaires et un vrai service public pour Chassieu 10.000 habitants qui ne couterait pas 1200millions d’euros comme le projet de ligne E.
    Cette extension de T5 permettrait également la création de parques relais (Un en bout du Boulevard du Raquin l’autre au Parc OL) pour les automobiles en provenance de Genas, Colombier-Saugnieu, et le Nord Isère.

    Le prolongement de T5 à partir du Rond-point René Cassin pourrait se faire, Avenue du Dauphiné, Chemin du Trêve, Boulevard du Raquin, arrivée coté sud du stade. (Création de 3 à 5 arrêts entre le Rond-point René Cassin et le Parc OL).
    Puis la ligne T3 pour une rame sur deux emprunter les voies de jusqu’a Meyzieu, et une rame sur deux jusqu’a Vaulx-la-soie (ce qui permettrait aux populations de Meyzieu Décines et Vaulx et est lyonnais de rendre plus facilement dans le sud de la métropole « T2, T6, Métro D »).

    Répondre