photo

La Métropole et le sport… au féminin

Ma ville au quotidien

Publié le 13 juin 2019 par Vincent Huchon

Des sports réservés aux hommes, d’autres aux femmes, des niveaux disparates ? Les sportives de la Métropole nous prouvent le contraire. Volleyeuses, gymnastes, coureuses d'obstacles, boxeuses, danseuses… elles en veulent, et soutiennent plus que jamais les joueuses françaises de la Coupe du monde féminine de football !

  • La Métropole et le sport... au féminin

    Capoeira - « On joue avec l’autre plus qu’on ne combat contre lui ». L’objectif pour Angéline : être en harmonie avec la personne en face. « On n’est pas censé se toucher, tout est en finesse », ce qu’elle illustre l’été, lors des démos de rue. (Groupe Facebook : Senzala Lyon : www.facebook.com/groups/senzalalyon/)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Volley - Des seniors aux plus jeunes, les joueuses de l’équipe de Dardilly Volley en sont persuadées : « On va tout déchirer à la coupe de monde de football féminin, évidemment. En plus, il y a plein de Lyonnaises qui jouent, on sera chez nous ; on va gagner, ça ne fait pas de doute ! » (http://volleydardilly.fr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Flag Football - « C’est un sport dérivé du football américain, sans contact ni jeu de pied ». Ça se joue à 5 contre 5, en équipe mixte puisqu’il faut au moins une fille sur le terrain. Pourquoi flag ? « Parce que les plaquages sont remplacés par l’arrachage de bandes de tissus (appelées flag) accrochées à la ceinture des joueuses ». (www.gonesfootus.fr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Roller derby - « Montre ton bleu Maud, c’est le meilleur ! », s’amuse l’une des joueuses de Lyon United Derby. « C’est un sport essentiellement féminin, voire féministe, arrivé en France il y a 10 ans. C’est le premier sport sans politique de genre, et une de ses valeurs principales est l'émancipation. Chacun fait ce qu’il veut ! », explique Lucile, alias Macbernik, la Présidente. (Facebook : @Lyon.United.Roller.Derby, Instagram : @lyonunitedrollerderby)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Escrime - Alix et Adèle, 11 ans, se sont rencontrées à la Société d’escrime de Lyon dans le 3e arrondissement. Même en compétition, elles tissent des liens avec d’autres filles : « À force de les voir en compet’, pour certaines, on est devenues amies ». (www.selyon.fr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Basket - Le meilleur souvenir d’Océane et Chloé, c’est lors d’un entraînement, à Saint-Priest, où on leur a fait pratiquer la boxe pour renforcer leur agressivité : « On était vraiment à côté de la plaque, c’était un sketch. On a eu un fou-rire ».

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Vélo - Laura et Priscillia sont passionnées au point de rédiger dans le web magazine Elles font du vélo, pour promouvoir la pratique du cyclisme au féminin. Une grande fierté ? « Montrer qu’on peut avoir le même Tour de France que les hommes ». Laura évoque sa participation, avec Donnons des Elles au tour, à une portion de cette compétition il y a 2 ans. (https://ellesfontduvelo.com)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Footing - Pour Pauline, le footing c’est le plaisir de partager une activité avec son père, avec qui elle a passé la barre des 10 km. Une motivation supplémentaire qui lui a permis de dépasser ses 7 km habituels !

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Roller hockey - Ce cousin du hockey sur glace se joue en salle, à 4 contre 4 et un gardien. Les joueuses du Lyon Roller Métropole, que vous voyez sur la photo, s’entraînent depuis 10 à 20 ans, à la Duchère. Leur grande fierté ? Une de leur joueuses vient d’être sélectionnée en Equipe de France pour concourir aux mondiaux de Barcelone (les World Roller Games). (www.lyonroller.fr, Faceook : @OwlsRollerHockey)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Natation et vélo - La meilleure sensation de Laure ? Il y en a 2 en fait : à la piscine, être comme en lévitation dans l’eau en dos crawlé, et en vélo, se retrouver dans sa bulle une fois qu’elle a déposé son enfant et qu’elle part travailler. Un rythme idéal pour découvrir la ville avec un autre regard.

    © Crédit photo : Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Courses d’obstacles - Du fun et des égratignures : depuis 5 ans, Audrey s’inscrit à des courses d’obstacles (Mud day). Elle se souvient encore de sa première course, à 30 ans « un vrai challenge personnel, suite à une importante perte de poids. Et aujourd’hui encore, quand j’arrive au bout, je me dis que je peux être fière de moi ».

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Escalade - Anastasia est une prof d’anglais ukrainienne. Arrivée en France il y a 2 ans, elle se met à l’escalade et rencontre vite des copains de grimpe avec qui elle part en sorties extérieures. Même si elle débute, elle s’accroche et ne perd pas de vue son objectif : devenir monitrice d’escalade !

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Kizomba - « Cette danse de couple se pratique sur des sonorités proches du zouk. On appelle ça le tango africain ». Prof de danse en festival, Diane se souvient de son émotion lorsqu’en 2017, elle avait créé sa troupe de danse. Un projet familial puisque sa maman avait aidé à la confection des tenues ! (Instagram : @diana_paixao_kiz)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Aviron 12 par semaine ! C’est le nombre d’entraînements de Marion, à Miribel. Elle espère décrocher une médaille au championnat du monde des moins de 23 ans qui aura lieu en Pologne. L’objectif suivant ? Les JO de 2020. Une affaire de famille, puisque son grand frère a lui-même été médaillé en 2016 ! (www.grand-parc.fr/activites-nautiques/aviron)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Sport et plaisir - L’activité physique, pour Océane, c’est une hygiène de vie qui lui sert de défouloir. Cette touche-à-tout court, fait du roller et de la danse – avec des talons ou sur du jazz. Si elle n’aime pas faire du sport pour la compétition, elle est fière d’avoir bouclé son premier trail de 8 km avec 500 m de dénivelé.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Krav Maga - Sur les quelques 150 licencié·es de krav maga qui s’entraînent à Morancé, seules 30 % sont des femmes. Elles définissent ce sport comme « le plus adapté pour savoir comment réagir face à une situation d’agression de la vie courante ». (www.fikop.com)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Danse - Elle peut s’accrocher à un ruban, un cerceau, s’enrouler autour d’une barre… Gwladys est une spécialiste de danse aérienne, et de pole dance. « Les bleus, la peau qui tire… Les figures ont l’air simple comme ça, mais ne sont pas faciles à tenir ! »

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Gymnastique - Andréa est gymnaste… depuis ses 4 ans ! Elle se remet d’une vilaine blessure, mais après 9 mois de pause, elle revient avec encore plus de niaque, afin de repartir en compétition l’an prochain. Et qui sait si elle ne donnera pas le goût des saltos et des flips à son enfant ?

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Gymnastique - La danse, Lilou la pratique depuis ses 2 ans. Modern jazz, danse urbaine, danse classique… ça fait donc 14 ans qu’elle travaille sa souplesse et sa technique. Pas étonnant qu’elle arrive à lancer un grand écart en plein vol sans la moindre difficulté ! (Instagram : lilou_prrr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Football - Au poste de défenseur en football, on appelle Jade. Et pas des moindres, puisque la jeune fille sera porte-drapeau lors de la demi-finale et de la finale de la Coupe du monde féminine ! (https://fccr.footeo.com)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Natation sirène - Joue-la comme Ariel ! Vanessa enfile sa monopalme et se met à onduler avec une touche de féérie. A cela s’ajoute des plongeons en groupe, façon natation synchronisée. Sirène professionnelle, non seulement elle donne des cours, mais elle propose aussi des spectacles lors de mariages. (Instagram : mademoiselle_synchro, www.mademoisellesynchro.com)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    L’une est adepte de roller, l’autre de course à pied pour sortir son chien. Les deux soeurs s'entraînent ensemble, ce qui est d'autant plus stimulant pour relever des défis sportifs !

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Breakdance - Juliette et Monalie s’entraînent 2 fois par semaine à l’Urban Academy, une école de danse hip hop à Lyon 3e. Elles multiplient les battles entre crews de différents clubs et enchaînent les figures, les chutes ne leur font pas peur ! (https://urban-arts-academy.fr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Natation artistique - Depuis 11 ans, Cassandre s’entraîne tous les jours pendant 3h ! Sa pratique ? La natation artistique. Elle s’entraîne à l’Aqua Synchro de Vaise. Il faut croire que ses efforts payent puisqu’elle a participé aux Open de France en mars dernier à Paris, et a été ravie de découvrir les nations internationales. (http://aquasynchrolyon.fr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Krav Maga - Aurore a eu beau se prendre un sacré coup de pied au torse lors de sa séance d’essai de krav maga, ça ne l’a pas refroidi pour autant à s’inscrire à cette ce sport d'auto-défense. Elle le pratique dans un club à Décines mais ce n’est pas tout, elle court aussi 3 fois par semaine !

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Gymnastique et course - Ancienne gymnaste, Marie était aussi des motivées habillées en rose de Courir pour elles en mai dernier. Prochain évènement : la demi-finale de la coupe du monde de foot féminin le 2 juillet. « On a pris nos places avec mon mari depuis un moment… Il sera habillé en rose ! » (https://courirpourelles.com)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Boxe chinoise et boxe anglaise - Regard transperçant, poings fermés : Mélissa est déterminée. Elle pratique la boxe anglaise, et a été championne de France de boxe chinoise des moins de 56 kg, et 3e d’Europe en 2018. Ce n’est pas pour rien si elle étudiante STAPS : elle compte devenir prof d’EPS ou coach sportif.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Cross training - Mélangez fitness, musculation, gym et cardio, vous obtenez la routine sport d’Anaïs. Elle aime le cross training parce qu’elle trouve que c’est un entraînement complet. Ses muscles, elle les travaille ardument tous les jours !

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Rando-velo - Claire, son plaisir c’est de faire des randonnées et même des voyages à vélo. Son plus long périple : 11 109 km en Amérique du Nord pendant 8 mois, accompagnée de son conjoint. Sa vision des vacances c’est nature - réchaud - couteau suisse - lampe de poche, plutôt qu’hôtel - farniente. (Instagram : clairette_roule_vert)

    © Rando-velo
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Natation synchronisée - Kyara est à l’aise comme un poisson dans l’eau ! Elle fait de la natation synchronisée depuis 4 ans. Arrivée 2e en championnat loisir, elle s’applique à des entraînements d’1h30 à 2h chaque semaine. Et ce n’est que le début, puisqu’elle sera bientôt en internat à l’Aqua Synchro à Vaise (Lyon 9e). (http://aquasynchrolyon.fr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Escalade - « J’ai peur de descendre le mur ! » Pour y remédier, mère et fille font de l’escalade ensemble, et cherchent à dépasser leur peur du vide. « C’est un sacré challenge qui est devenu addiction au fil du temps », explique Linda.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Danse - Si elle danse depuis toujours, entre classique, contemporain et moderne jazz, actuellement Alice se passionne pour le Jazz dance. Mais elle passe facilement des demi-pointes aux baskets pour une course d’obstacles ou d’une séance de crossfit !

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Ski, course et randonnée - Les Menuires, c’est son domaine ! De décembre à avril, Morgane dévale les pistes, elle qui skie depuis ses 2 ans ! Quand la saison est terminée, elle court dans Lyon ou Paris, et randonne.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Touch rugby - Ce rugby mixte sans placage est un jeu de passes surtout développé dans l’hémisphère Sud. C’est à force de s’entraîner deux fois par semaine au Parc de Parilly que les joueuses de CanuTouch Lyon sont devenues championnes Rhône-Alpes ! (http://canutouch.fr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Roller course - Buste penché, bras à 90°… Les 3 championnes ont goûté toutes jeunes à ces courses sur piste de contact et ont adoré cette sensation de glisse, et la stratégie d’équipe nécessaire pour gagner en vitesse. Le roller course peut aussi se faire en circuit urbain et s’étendre jusqu’à 42 km ! (www.lyonroller.fr)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Hockey subaquatique - Les matchs se jouent en apnée en 2 fois 15 minutes. « Sous l’eau, tout est différent et pourtant très rapide. Notre équipe féminine est très solidaire, on partage beaucoup d’émotion ». (Facebook : @HockeySubLSM69)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Kayak freestyle - Marie enchaîne les loops et les roues avec son kayak… à Lyon ! Enfin, quand elle ne part pas dans le Colorado défier les Américains. Et en juillet, elle s’attaque aux Mondiaux en Catalogne.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Football - Myriam est gardienne dans la section de football féminin à Limonest, et fan d’Hugo Lloris. Quand elle n’est pas sur le terrain, elle commente sur une chaîne Youtube les matchs de l’OL féminin.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Dancehall - Passionnée de dancehall, Nya dispense 8 cours dans 3 écoles du territoire. Elle aime particulièrement le côté social et l’interaction avec les danseurs que nécessite cette danse fluide ancrée dans le sol. Si cette danse urbaine est d’origine jamaïcaine, c’est à Madagascar que Nya l’a découverte ! (Instagram : @nya.noreens)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Randonnée - Sophie est du genre à traverser les Alpes à pied via le GR5 ! Rando, course à pied, danse, ski de fond, marche nordique… Ses jambes l’emmènent loin, et c’est rien de le dire.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Triathlon - Les prochains défis de Karine ? Le tour du lac Léman en vélo, soit 180 km, et une étape du prochain Tour de France en tandem, d’Albertville à Val Thorens. Son meilleur souvenir ? Le départ du marathon de New-York, en 2013. « Sur le pont, avec la chanson de Lisa Minelli, New-York, New-York, j’en ai pleuré. Et j’ai bouclé les 42 km ! »

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Musculation et cardio - 2 séances de musculation, 3 de cardio par semaine, un peu de course à pied, de la salsa… Rien que ça. Laura a découvert le sport en 2012. « C’est un besoin aujourd’hui, je ne saurai pas m’en passer. Ce que je retiens de tout ça, surtout, ce sont les rencontres amicales. »

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Jujitsu brésilien - L’une a découvert cette discipline à Taïwan, l’autre à Beyrouth. Le but de ce sport : maintenir son adversaire au sol. « La discipline est souvent comparée aux échecs car il faut réfléchir au meilleur moyen d’immobiliser l’autre. » (www.jjblyon.com)

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Boxe française et savate défense - Cindy pratique la boxe française et la savate défense 5 soirs par semaine depuis 9 ans, au club de la Croix-Rousse. Elle-même donne des cours : car la demande est forte, de la part de jeunes femmes qui souhaitent se sentir en sécurité. « Et même celles qui ne sont pas sportives peuvent venir ! ».

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
  • La Métropole et le sport... au féminin

    Course à pied et renforcement musculaire - Elles ont commencé par aller courir pendant leur pause déjeuner, puis ont complété par du renforcement musculaire ou même de la boxe ! « On a donné envie à d’autres de s’y mettre aussi. Ça apporte complicité et bien-être, et on est tous et toutes détendu·es pour commencer l’après-midi ».

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Xavier 14 juin 2019

    Bravo Jade !

    Ne vous fiez pas à son sourire enjoleur !
    Sur un terrain, elle sait se transformer en defense hargneuse …
    Comme toute son équipe U13F , nous sommes ravis de nos joueuses !
    Et pour complement, Jade sera porte-drapeaux pour la demie finale ET la finale de Coupe du Monde !

    Xavier MARTI – FC Croix-Roussien – Coach de Jade

    Répondre

    Didone 13 juin 2019

    Bien le reportage mais il manque la GR. Je connais un petit club sur Saint Fons ou les bénévoles et l entraîneur sont au petits soins pour ces demoiselles. En plus avec participation chaque année au championnat de France!
    Cordialement

    Répondre
    1. MET' 14 juin 2019

      Bonjour,
      Un appel très large a été lancé et toutes les sportives et clubs de la Métropole pouvaient participer. Mais même comme ça, impossible d’être exhaustif tellement il y a d’activités sportives variées.

      Très bonne journée

      Répondre