Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Lyon Presqu’île : les travaux démarrent aux Terreaux

Grands projets

Publié le 23 octobre 2018 par la rédaction du MET'

30

La rénovation des espaces publics de la Presqu’île de Lyon se poursuit. Après la place de la République et la place Louis Pradel, vient le tour de la place des Terreaux. Les travaux qui ont démarré le 22 octobre s'achèveront à l'automne prochain.

Avec 30 000 passages par jour, la Presqu’île de Lyon est l’endroit le plus fréquenté de l’agglomération. Avec l’opération Cœur Presqu’île, la Métropole et la Ville de Lyon rénovent tour à tour les places et les rues principales du centre-ville de Lyon. D’ici 2020, 10 lieux emblématiques seront complètement rénovés.

Place des Terreaux : une rénovation progressive

Réaménagée en 1994, la place des Terreaux a subi l’usure du temps. Après la reprise des voiries en 2015 et la mise en sécurité des micro-fontaines en 2016, le grand chantier de rénovation de la place des Terreaux a démarré le 22 octobre 2018 par la contre-allée située au nord, au niveau des terrasses. Les 15 petites fontaines vont être remplacées dans un axe central entre l’Hôtel de Ville la galerie des Terreaux. Chacune présentera un jet simple, éclairé, jusqu’à 1,50 m de haut. Au nord de la place, 14 colonnes existantes seront rénovées et 44 nouveaux cubes Buren marqueront l’espace central.

L’éclairage des façades du musée des Beaux-Arts et de la galerie des Terreaux sera également repensé, en écho aux futures fontaines. Une rénovation pilotée par la Métropole de Lyon, en lien avec les deux créateurs de l’œuvre, Daniel Buren et Christian Drevet. Les travaux s’achèveront en novembre 2019 et on pourra mieux circuler entre les façades et les terrasses grâce à un passage laissé libre.

 

La place des Terreaux

En novembre 2019 on pourra mieux circuler entre les façades et les terrasses grâce à un passage laissé libre.
En novembre 2019 on pourra mieux circuler entre les façades et les terrasses grâce à un passage laissé libre.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. martin 13 novembre 2018

    bonjour

    encore de l’espace offert aux terrasses… La moitié de la place amputée,
    avec agrandissement d’une rangée de plus par rapport à la fontaine..
    La fontaine disparaît au profit des bistrotiers…

    merci pour les autres usagers de cette place !!!

    Répondre

    Christophe 6 novembre 2018

    La triple rangée de terrasses ne va-t-elle pas cacher la fontaine Bartholdi aux piétons? Il est dommage que la galerie des Terreaux ne soit pas enfin rouverte et rénovée comme elle le mériterait.

    Répondre

    noyel 31 octobre 2018

    j’ai lu toutes les remarques faites par les différentes personnes concernant la végétalisation de la place et toujours la même réponse donc cessons de la poser!!!! on ne verra plus la fontaine s’il y a trop de terrasses de cafés je propose de remettre cette fontaine où elle était auparavant face à l’hôtel de ville on la verra!!!… et quand j’étais enfant et que l’on venait sur la place il y avait toujours une nuée de pigeons et on achetait des graines, j’ai une photo avec un pigeon sur la tête et tout autour de moi!! nostalgie nostalgie ….. il faut vivre avec son temps!!!

    Répondre

    Fabien 31 octobre 2018

    Bonjour,

    Est-il prévu un ravalement des façades de l’Hôtel de ville? Les immeubles autour sont propres, il serait dommage d’avoir un si beau bâtiment au milieu avec des façades grises.
    Et si oui ne faites pas comme pour la mairie de Lyon 7. C’est à dire un seul pan de façade ravalé et les autres laissés avec la pollution, c’est vraiment pas terrible.

    Bonne journée

    Répondre

    Guillaume 31 octobre 2018

    Pour bien connaitre la place de jour comme de nuit, je ne donne pas plus de 2 mois à ses nouvelles fontaines. Bouteilles en verre cassées toutes les nuits, manifestations, degradations permanentes, incivilités constantes, … c’est ça la place des Terreaux. A croire que personne n’est allé sur le terrain pour voir ce qu’était la place.

    De même pourquoi ne pas avoir conservé les terrasses coté immeubles au lieu de faire un troisième rang de parasols ? On va avoir un grand espace vide côté pentes, et une place réduite pour les touristes et passants.

    Et merci d’avoir conservé Buren, on aura encore droit à une place sombre, sale et inutilisable dans quelques temps. A croire que la mairie centrale ne regarde pas sous ses propres fenêtres depuis 20 ans et n’apprend rien de ses erreurs. C’est acceptable pour un enfant de 6 ans, ça l’est beaucoup moins pour des décideurs politiques d’une ville de 500 000 habitants.

    Réveillez vous, osez regarder ce à quoi a mené la « burenisation » de la place il y a 20 ans.

    Répondre

    Laetitia 28 octobre 2018

    Alors c’est bien jolie de faire des 3D. Mais faut-il encore que le projet soit un minimum potable, et là je suis désolée, mais ce n’est pas le cas. Alors je veut bien entendre qu’il y ai un parking souterrain qui empêche la plantation d’arbre à même la place. Mais si vous réfléchissez un minimum, vous verrez que l’Homme à créée le pot de fleur. Donc vos argument ne sont pas valable. Alors Oui ! c’est de l’entretient d’avoir de la végétation sur la place; mais excuser moi, jusqu’à présent votre entretien de cette place laisse fort a désirer et à coûter à de nombreuses personnes des problèmes (pour ma part cheville casser et je suis pas la seule dans ce cas). Je comprend qu’il fut un temps il était important et cela faisait jolie d’avoir du Buren dans sa ville. Mais la renommé ne suffit plus. Il existe maintenant bien plus de Designers, Architectes, et autres collectifs qui peuvent vous proposer des installations bien plus intéressante que 2 lignes noir et blanche !
    Je souhaite faire un petit message aux politiques de la métropole de Lyon. Vous avez à disposition des écoles de design, d’ingénierie, une école d’architecture. Et il n’y a pas plus simple et gratuit de leur proposer un thème : « La Place des Terreaux de demain ». Avez vous pensez à faire une enquête auprès des usagers, des habitants ? Une analyse ? Si oui, où est-elle ? où est la communication ?

    Répondre

    Vincent 27 octobre 2018

    Ce projet a au moins le mérite de redonner une unité à la place cependant on peut vraiment regretter le troisième rang de parasols qui vient masquer la perspective et accentuer l’impression d’enfermement de la fontaine.
    Concernant la zone 30, celà ne suffit pas : les conducteurs ne comprennent pas que le piéton est prioritaire : une signalisation plus incitative est nécessaire.

    On peut regretter le manque d’ambition du plan de circulation : à quand la piétonisation complète de la partie ouest de la place et des portions de rue adjacentes?

    Répondre

    Canot 26 octobre 2018

    S’il n’est pas possible de planter des arbres à cause du parking souterrain, alors il va falloir songer à nettoyer aussi nos sous-sols.
    La voiture devrait simplement être interdite en presqu’île jusqu’à la Croix-Rousse.

    Répondre

    EFDDC 26 octobre 2018

    C’est vraiment dommage de persévérer dans le gris, le froid, le triste. Cette place pourrait être tellement belle, avec des grand pots d’arbustes ou des fleurs. Elle était végétalisme à l’origine.
    Aussi, on note que les terrasses s’grandissent, c’est fort regrettable, car nous profiterons moins bien de la vue sur le fontaine et – surtout – l’espace PUBLIC est réduit… Ce qu’aiment les lyonnais et les touristes de Lyon centre c’est son côté italien, coloré… sortons de la grisaille austère svp. Buren est totalement hasbeen!

    Répondre
    1. Pruvost 27 octobre 2018

      Les terrasses qui s’agrandissent = augmentation de la taxe professionnelle qui rentre dans les caisses… €€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

      Répondre
    1. MET' 26 octobre 2018

      Bonjour,
      il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité. Par ailleurs l’installation de bacs de plantation sur la place des Terreaux n’est pas prévue. Cela poserait des contraintes de gestion en raison du grand nombre d’événements accueillis chaque année et du nombre de piétons qui y passent au quotidien (20 à 30 000 personnes par jour).

      Répondre
      1. EFDDC 14 novembre 2018

        Votre réponses sur les bacs à fleurs ou arbustes ne tient pas. Les colonnes Buren gênent tout autant, et on les enlève pas… alors qu’elle sont moches…

        Répondre

    L 26 octobre 2018

    Pourquoi garder cette place grise et terne. Dans l’époque dans laquelle nous vivons la végétation est à l’honneur, et est dépolluante… Vraiment je trouve cela plus que décevant, c’est navrant… Je suis écoeurée à l’idée que mes impôts finance cela.

    Répondre
    1. MET' 26 octobre 2018

      Bonjour,
      il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité.

      Répondre

    Poncha 25 octobre 2018

    Aucun arbre… encore et toujours du minéral. Sinon, vous pourriez aussi pensez à mettre des passages piétons autour de la place. Juste histoire de ne pas se faire écraser quand on traverse avec des enfants pour rejoindre les rues voisines….

    Répondre
    1. MET' 26 octobre 2018

      Bonjour,
      il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité.

      Par ailleurs l’absence de passage piétons matérialisé s’explique par la fait que la place des Terreaux est une « zone 30 » où ce marquage n’est pas obligatoire. Après plusieurs temps d’observation, les traversées « à vue » semblent fonctionner sans passages piétons. Cette option a le mérite de permettre des traversées pour les piétons non contraintes et en tout point de la place. De plus, la voirie étant sans aucun marquage (ni flèches, ni bandes axiales), les automobilistes et les chauffeurs de bus sont ainsi invités à une plus grande vigilance.

      Répondre

    JAGNOUX DENIS 25 octobre 2018

    Pas un arbre, pas une centimètre de verdure, la fontaine Bartholdi est invisible, que des terrasses de café, quelle tristesse!

    Répondre
    1. MET' 26 octobre 2018

      Bonjour,
      il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité.

      Répondre

    Pierre 24 octobre 2018

    Bonjour,
    On voit tout de suite que la mise en valeur de NOTRE statue n’a pas guidée les concepteurs. Des terrasses de café et du gris… Mais c’est vrai que nous aurons le bruit de l’eau jusqu’à ce que cela ne fonctionne plus.
    L’art et l’architecture urbains devraient être partagés par et pour tous et pas seulement pour le plaisir de création de quelque uns qui viendront ensuite parader dans les salons de la mairie en se félicitant d’avoir fait une si belle réalisation pour les lyonnais….

    Répondre

    Virginie 24 octobre 2018

    Pas un centimètre carré de verdure ??? Comment est-ce possible à l’heure où tous les plus grands scientifiques alertent sur les dangers de la déforestation massive, du réchauffement climatique, etc. ? Comment peut-on encore passer au travers de cette information ?

    Répondre
    1. MET' 26 octobre 2018

      Bonjour,
      il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité.

      Répondre

    Lebrun 23 octobre 2018

    Bonjour,

    Pourquoi ne pas avoir pensé à intégrer un minimum de végétation, alors que la métropole de Lyon s’est soit disant engagée dans un plan d’action contre la pollution? Pourquoi donner un semblant de renouveau alors que le rendu final sera aussi gris qu’aujourd’hui? Pourquoi investir pour si peu d’évolution, et par dessus le marché entrer en contradiction totale avec les problématiques essentielles d’aujourd’hui?

    Mr Lebrun

    Répondre
    1. MET' 26 octobre 2018

      Bonjour,
      il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité.

      Répondre
    1. aure 24 octobre 2018

      Aucune végétalisation n’est prévue ? C’est être complètement à côté des enjeux et problématiques actuels ! Ce ne devrait pas être possible de rénover une telle place sans arbres, pelouses et autres végétaux…

      Répondre
      1. MET' 26 octobre 2018

        Bonjour,
        il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité.

        Répondre

    Yo 23 octobre 2018

    Wesh ,tu pourrais pas planter des arbres et mettre une pelouse pour joué au foot. Et tu laisse les terrasses pour qu’on puisse se désaltérer

    Répondre
    1. MET 26 octobre 2018

      Bonjour,
      il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité.

      Répondre

    Pruvost 23 octobre 2018

    Je m’aperçois que dans le projet que vous présentez, la place dédiée aux terrasses a augmenté considérablement, carrément d’une travée ! On aperçoit à peine la fontaine, qui nous a coûté si cher en rénovation dois-je le préciser ! La place des Terreaux est en train de se transformer en une immense terrasse de café.
    J’étais présent lors de la première rénovation de la place (1994) et déjà à l’époque, le public à qui on demandait l’avis avait émis le désir de plantation d’arbres. Encore aujourd’hui ce vœu n’a pas changé et je vois qu’il n’est toujours pas pris en considération. Alors que le réchauffement climatique prend des proportions très inquiétantes dans le monde mais également à Lyon qui subit en même temps une pollution dangereuse pour notre santé, il aurait été de bon ton de « verdir » un tant soit peu cette place bien trop minérale. Mais je pense que la réponse des urbanistes à mes préoccupations sera la même qu’il y a vingt-quatre ans, c’est à dire que nous n’y connaissons rien et qu’une ville doit être obligatoirement minérale.

    Répondre
    1. MET' 26 octobre 2018

      Bonjour,
      il n’est pas possible de planter des arbres sur la place des Terreaux en raison des infrastructures (parking LPA) existant sous la place à faible profondeur. Cela poserait des problèmes d’étanchéité.

      Répondre
      1. Pruvost 27 octobre 2018

        Lors de la consultation de la rénovation de la place, il y a eu des propositions faites par des étudiants en architecture et qui nous montrait une place bien plus verte. Il est à remarquer, comme vous le précisez, que si il existe des problèmes d’étanchéité, c’est à cause du parking se trouvant en-dessous. Encore la priorité à cette maudite automobile qui nous cause tant de soucis à Lyon.
        De plus vous ne répondez pas à la remarque faite par beaucoup de l’envahissement de la place par les terrasses de café usurpant ainsi l’espace aux piétons.
        Merci quant même pour votre petite réponse.

        Répondre