actu

TriOMix : un sprint créatif pour mieux gérer nos déchets

Ma ville au quotidien

Publié le 10 juillet 2019 par Charlotte Petit

TriOMix, c'est un "sprint créatif", autrement dit un événement qui réunit les conditions idéales pour innover, sur un laps de temps court. Et le thème de TriOmix ? C'est précisément le tri, le recyclage, la réduction et la réutilisation des déchets. On revient sur les résultats de ces 3 jours d'invention, qui avaient lieu du 3 au 5 juillet aux Halles du Faubourg, Lyon 7e.

Des équipes originales…

Entreprises, start-up, collectivités, citoyens, élus, designers, étudiants… TriOMix mixe les spécialités, les disciplines et les méthodologies. Avec la force de sa diversité, chaque équipe avait pour mission d’imaginer, de concevoir et même de prototyper un objet / un événement / une application  / un lieu pour améliorer la gestion des déchets en ville.

…Pour des créations originales !

Les 6 prototypes issus de ces 3 jours :

Tous pour le tri : une appli qui incite à trier, récompense à la clé
Le modèle est celui du financement participatif. Les habitants d’un quartier ou d’un immeuble qui veulent améliorer le tri déposent un don sur l’appli. Ensuite, tous et toutes comptabilisent les déchets qu’ils trient via un compteur présent lui aussi sur l’application pour cumuler des points. Et lorsqu’ils ont assez de points, les habitant·es peuvent s’offrir une récompense collective (un nouveau panier de basket, une table de pique-nique dans la résidence…).

Oïda : le Yuka du déchet
Avec Oïda, on scanne son déchet, et on obtient plusieurs informations : les matériaux qui entrent dans la fabrication du packaging, l’impact écologique de la création et du recyclage du produit, l’emplacement de la benne de tri la plus proche selon la nature du déchet. Une note est donnée au déchet selon son impact carbone, et des alternatives plus raisonnées sont proposées pour le même type de produit (par exemple, choisir une canette plutôt qu’une bouteille en plastique).
Et si vous voulez en savoir plus, le projet a même son site web !

Dénibox : pour valoriser les « déchets non identifiés » (déni)
L’idée est simple : installer en pied d’immeuble du mobilier pour collecter tous ces objets qui traînent à la maison et qu’on ne prend pas le temps d’emmener en déchèterie (téléphone, piles, ampoules…). Quand les boîtes sont pleines, leur contenu est mutualisé : les habitant·es peuvent se servir, pour donner une seconde vie à ces objets. Et pour les déchets restants, ils seront donnés à des structures spécialisées dans l’Economie Sociale et Solidaire.

Tripack : le PokemonGo des déchets !
L’équipe a imaginé, spécialement pour les collégien·es et les lycéen·es, un jeu vidéo de réalité augmentée. Dans le rôle du tripacker, le joueur ou la joueuse – équipé·e de son smartphone et d’un sac à dos – doit localiser et ramasser des déchets. Plus on trie, plus on gagne de points bonus, de badges et de récompenses graduelles. Et pour interagir, les joueurs·euses peuvent se parrainer, et créer des équipes.

Starbox : quand les déchets illuminent nos nuits
La starbox, c’est une boite de tri, pensée pour les événements. En plein festival, de nuit, le sol se retrouve souvent jonché de déchets. Mais plus avec la starbox ! Elle est équipée d’une étoile, qui s’illumine à mesure que la poubelle se remplit. Et en plus, toutes les starboxes sont géolocalisées. Alors plus d’excuse pour laisser ses déchets aux abords du dance-floor.

Mandala : le tri, un nouvel espace de vie
Pour faciliter le tri, le mieux est encore de pouvoir emmener tous ses déchets au même endroit. Avec Mandala, le tri de tous les déchets est recentré dans un même espace, où l’on peut aussi profiter d’autres services du quotidien : retirer un colis, acheter son pain ou son journal…

Plusieurs de ces propositions seront testées dans l’espace public, pour évoluer leur potentiel développement à plus grande échelle !
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.