actu

Le 17 octobre, c’est la journée mondiale du refus de la misère

Grands projets

Mis à jour le 17 octobre 2019 par la rédaction du MET'

L'été dernier, la Métropole a lancé son plan d'action pour lutter contre la pauvreté. Sur 3 ans, 11 actions permettront d'agir concrètement sur 4 thèmes majeurs : la jeunesse, les services sociaux, la santé et l'insertion. À l'occasion de la journée mondiale du refus de la misère, passons en revue ensemble les principales mesures !

Accompagner les jeunes

Pour venir en aide aux mineur⋅es en difficulté, le plan agit sur 3 leviers :

La Métropole s’engage à accompagner les jeunes issu⋅es de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Elles⋅ils seront mieux orienté⋅es dès leurs 16 ans et jusqu’après leur majorité, moment clé où l’on peut parfois se retrouver seul⋅e et désorienté⋅e face au marché du travail. Ces jeunes seront notamment suivi⋅es par des travailleurs sociaux, en lien avec Pôle Emploi, la Direccte et les Missions Locales.

D’ici à 2021, 11 territoires métropolitains accompagneront plus de 480 jeunes vers l’autonomie. Bien entouré⋅es, elles⋅ils pourront décrocher leur premier emploi et bien démarrer leur vie d’adulte !

  • Le 17 octobre, c'est la journée mondiale du refus de la misère

    Les collégiens sont principalement visés dans la lutte contre l'abandon de l'école

    © Laurence Danière // Métropole de Lyon

Multiplier les services sociaux pour les plus démuni⋅es

Cela commence par un plus grand nombre de centres sociaux et d’associations locales, et par l’expérimentation de nouvelles formes d’accueil social (tiers-lieux, accueils sans rendez-vous, Bus Info Santé et Social…).

Le plan d’action prévoit également la mise en place de « maraudes ». Des éducateurs⋅trices spécialisé⋅es iront à la rencontre des personnes vivant dans la rue pour leur proposer un hébergement d’urgence.

Les engagements de la Métropole : mettre à disposition 120 logements pour des situations de grande difficulté et mettre à l’abri 100 % des femmes avec enfants à leur sortie de maternité.

  • Le 17 octobre, c'est la journée mondiale du refus de la misère

    De nombreux hébergements d’urgence seront ouverts pour les personnes vivant dans la rue.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Faciliter l’accès aux soins

Côté santé, plusieurs actions seront mises en place :

Cela passe notamment par le soutien à la formation des professionnel⋅les de la santé ou de la petite enfance.

  • Le 17 octobre, c'est la journée mondiale du refus de la misère

    L'accès aux soins pour les personnes âgées est facilitée par ce plan d'action.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Développer l’insertion professionnelle et sociale

La Métropole veut renforcer les passerelles avec les entreprises pour favoriser le retour à l’emploi, en priorité pour les bénéficiaires du RSA. L’agglomération s’engage ainsi à accompagner 50 personnes sur leur prise de poste et à permettre à 150 chercheurs⋅euses d’emploi de s’orienter grâce à la « plateforme compétences ».

Sur le volet social, l’enjeu est d’impliquer les jeunes dans des projets artistiques pour faciliter les rencontres et la coopération. Sur 3 ans, près de 45 projets et chantiers culturels à destination des jeunes précaires seront soutenus par la Métropole.

  • Le 17 octobre, c'est la journée mondiale du refus de la misère

    La Métropole s’engage à créer des passerelles entre les entreprises et les chercheurs⋅euses d’emploi.

    © Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Une stratégie à l’échelle nationale

Ce plan d’action s’inscrit dans la stratégie de lutte contre la pauvreté du gouvernement. La Métropole de Lyon s’est portée volontaire et a été retenue comme territoire démonstrateur, aux côtés de Toulouse Métropole, des départements de Seine-Saint-Denis et du Bas-Rhin ou encore de l’Île de la Réunion par exemple.

 

Chiffres clés

  • 3 ans, c’est la durée du plan d’action
  • 10 millions d’euros d’investissement
  • 300 associations participantes
  • 11 actions concrètes en faveur des personnes en situation de précarité
  • 15% de la population métropolitaine vit sous le seuil de pauvreté

 

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Yves P. 3 octobre 2019

    Bonjour, j’aimerais savoir où je peux prendre connaissance du détail de ces actions qui me semblent intéressantes?
    Merci D’avance.
    Yves P.

    Répondre
    1. MET' 4 octobre 2019

      Bonjour,

      Vous pouvez consulter la délibération votée par la Conseil de la Métropole le 24 juin 2019 qui précise ces actions : https://www.grandlyon.com/delibs/raad/pdf/Conseil/2019/06/24/DELIBERATION/2019-3575.pdf

      Répondre