actu

11 actions pour lutter contre la pauvreté dans la Métropole

Grands projets

Publié le 11 juillet 2019 par Dixxit

La Métropole lance son plan d’action pour lutter contre la pauvreté. En 3 ans, 11 actions permettront d’agir concrètement sur 4 thèmes majeurs : la jeunesse, les services sociaux, la santé et l’insertion.

Accompagner les jeunes

Pour venir en aide aux mineur⋅es en difficulté, le plan agit sur 3 leviers :

La Métropole s’engage à accompagner les jeunes issu⋅es de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Elles⋅ils seront mieux orienté⋅es dès leurs 16 ans et jusqu’après leur majorité, moment clé où l’on peut parfois se retrouver seul⋅e et désorienté⋅e face au marché du travail. Ces jeunes seront notamment suivi⋅es par des travailleurs sociaux, en lien avec Pôle Emploi, la Direccte et les Missions Locales.

D’ici à 2021, 11 territoires métropolitains accompagneront plus de 480 jeunes vers l’autonomie. Bien entouré⋅es, elles⋅ils pourront décrocher leur premier emploi et bien démarrer leur vie d’adulte !

Les collégiens sont principalement visés dans la lutte contre l’abandon de l’école

Multiplier les services sociaux pour les plus démuni⋅es

Cela commence par un plus grand nombre de centres sociaux et d’associations locales, et par l’expérimentation de nouvelles formes d’accueil social (tiers-lieux, accueils sans rendez-vous, Bus Info Santé et Social…).

Le plan d’action prévoit également la mise en place de « maraudes ». Des éducateurs⋅trices spécialisé⋅es iront à la rencontre des personnes vivant dans la rue pour leur proposer un hébergement d’urgence.

Les engagements de la Métropole : mettre à disposition 120 logements pour des situations de grande difficulté et mettre à l’abri 100 % des femmes avec enfants à leur sortie de maternité.

Des personnes sans domicile bénéficient d'une solution d'hébergement
De nombreux hébergements d’urgence seront ouverts pour les personnes vivant dans la rue

Faciliter l’accès aux soins

Côté santé, plusieurs actions seront mises en place :

Cela passe notamment par le soutien à la formation des professionnel⋅les de la santé ou de la petite enfance.

Une personne âgée bénéficie d'une consultation médicale
L’accès aux soins pour les personnes âgées est facilité par ce plan d’action

Développer l’insertion professionnelle et sociale

La Métropole veut renforcer les passerelles avec les entreprises pour favoriser le retour à l’emploi, en priorité pour les bénéficiaires du RSA. L’agglomération s’engage ainsi à accompagner 50 personnes sur leur prise de poste et à permettre à 150 chercheurs⋅euses d’emploi de s’orienter grâce à la « plateforme compétences ».

Sur le volet social, l’enjeu est d’impliquer les jeunes dans des projets artistiques pour faciliter les rencontres et la coopération. Sur 3 ans, près de 45 projets et chantiers culturels à destination des jeunes précaires seront soutenus par la Métropole.

Des personnes en situation de précarité ont bénéficié d'un retour à l'emploi en tant que cuisiniers
La Métropole s’engage à créer des passerelles entre les entreprises et les chercheurs⋅euses d’emploi

 

Une stratégie à l’échelle nationale

Ce plan d’action s’inscrit dans la stratégie de lutte contre la pauvreté du gouvernement. La Métropole de Lyon s’est portée volontaire et a été retenue comme territoire démonstrateur, aux côtés de Toulouse Métropole, des départements de Seine-Saint-Denis et du Bas-Rhin ou encore de l’Île de la Réunion par exemple.

 

Chiffres clés

  • 3 ans, c’est la durée du plan d’action
  • 10 millions d’euros d’investissement
  • 300 associations participantes
  • 11 actions concrètes en faveur des personnes en situation de précarité
  • 15% de la population métropolitaine vit sous le seuil de pauvreté

 

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.