actu

Tunnel Vivier-Merle : des tests grandeur nature avant la réouverture

En coulisses

Publié le 11 février 2020 par Cécile Prenveille

Le chantier du tunnel Vivier-Merle est terminé. Avant sa réouverture, les équipes de surveillance et d’intervention de la Métropole effectuent toute une série de tests pour vérifier le bon fonctionnement des installations en cas d’alerte. Objectif : assurer la réouverture du tunnel dans les meilleures conditions de sécurité pour les usagers.

Après 1 an et demi de travaux, le tunnel Vivier-Merle doit rouvrir à la circulation en mars dans le quartier de Lyon Part-Dieu. Il a été prolongé de 118 mètres, ce qui a permis de libérer 5500 m² en surface pour les piétons, les vélos et les transports en commun – c’est l’équivalent d’un stade de foot. Il a aussi été mis aux normes de sécurité avec des équipements dernière génération. Des équipements qu’il est nécessaire de tester avant sa réouverture : c’est ce que les équipes de la Métropole de Lyon vont faire du 10 au 28 février 2020.

Sécurité : les équipes et les installations testées en situation réelle

La Métropole de Lyon est responsable de la sécurité des ponts et des tunnels du territoire. Pendant deux semaines, du 10 au 28 février, la Métropole de Lyon effectue toute une série de tests de sécurité dans le tunnel Vivier-Merle avant sa réouverture. Dans le jargon on parle de « marche à blanc » : c’est une période qui doit permettre de tester les installations et les équipes, en situation réelle, comme si le tunnel était ouvert. Panne de véhicule, accident, incendie, fermeture des barrières d’accès, désenfumage, éclairage…: des scénarios d’alerte sont simulés. Objectif : être préparé pour la réouverture du tunnel totalement reconstruit.

Des essais de fumée non toxique dans le tunnel

Vous avez vu de la fumée sortir du tunnel côté rue Paul Bert et côté cours Lafayette dans la nuit du 10 au 11 février ? C’est normal, les équipes ont simulé un incendie dans le tunnel pour vérifier l’efficacité du système de ventilation. Fabriquée à partir d’un mélange de produits non nocifs, la fumée n’est pas toxique et se disperse rapidement.

Agrandir l'image
Le tunnel Vivier-Merle a été prolongé de 118 mètres et mis aux normes de sécurité.
© Thierry Fournier | Métropole de Lyon

en savoir plus

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.