actu

Un nouveau quartier dans le Vallon de Saint-Genis-Laval

Grands projets

Publié le 24 juin 2022 par Charlotte Petit

En prévision de l’arrivée du métro B, la Métropole et ses partenaires ont lancé depuis 2019 le projet d’aménagement du Vallon de Saint-Genis-Laval. Le chantier est aujourd’hui dans sa phase opérationnelle.

Sur la commune de Saint-Genis-Laval, à deux pas de l’hôpital Lyon sud, entre Oullins et Pierre-Bénite, un vallon de nature a été préservé de l’urbanisation. On peut s’y rafraîchir à l’ombre d’arbres centenaires, pique-niquer dans des clairières et observer oiseaux et écureuils. 

Avec l’arrivée du métro B au pied de l’hôpital en 2023, le Vallon de Saint-Genis-Laval ne sera plus qu’à 15 petites minutes de la Part-Dieu, à 17 minutes de Charpennes.

Nouveau quartier à vivre

Avec ces conditions, le Vallon de Saint-Genis a de quoi accueillir un tout nouveau quartier dans un cadre exceptionnel. Au programme, 1350 logements environ, de nouveaux commerces (dont un restaurant et un atelier de réparation de vélos), des bureaux, une résidence étudiante, une école, une crèche et un gymnase permettront d’accueillir 3 000 nouveaux Saint-Genoises et Saint-Genois à horizon 2040. Vous avez bien lu, le Vallon de Saint-Genis est un projet au long cours !

> 1350 nouveaux logements, dont 30 % de logements sociaux et 30 % de logements accessibles en bail réel solidaire.

Le Vallon de Saint-Genis-Laval, en images

Le Vallon de Saint-Genis, un chantier dans la dentelle

Bâtir en portant une très grande attention à la préservation de l’existant, c’est une exigence de la Métropole de Lyon, qui pilote ce projet en partenariat avec la Ville de Saint-Genis-Laval, Sytral Mobilités et les Hospices Civils de Lyon. Tous souhaitent faire du Vallon de Saint-Genis un quartier exemplaire.

Préserver le patrimoine historique

Dans le Vallon, des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des vestiges de l’âge du bronze (plus de 3 000 ans avant Jésus-Christ). Au fil des siècles, un habitat rural s’est développé à partir de fermes en longère dispersées au milieu de grands clos. Au 16e siècle, de riches familles italiennes y ont bâti de grandes demeures, des parcs et des fermes pour produire fruits, légumes, viande, vins. Aux 17e et 18e siècles, les bourgeois lyonnais ont perpétué l’esprit de ces maisons des champs. À partir de 1844, les Hospices Civiles de Lyon ont investi le site du grand Perron puis de Longchêne.

Tout ce passé a laissé des traces : maisons anciennes, murs de pierre, alignements d’arbres remarquables… Tout ce qui peut l’être sera conservé dans le nouveau projet, comme le château de Longchêne, un bâtiment arts déco des années 30, ou encore l’ancienne maison du directeur de l’hôpital… Une quinzaine de bâtiments sera réhabilitée. 

Un patrimoine remarquable que vous pourrez découvrir lors des Journées européennes du patrimoine les 17 et 18 septembre.

Préserver le patrimoine naturel

Paysagistes, urbanistes, et même un écologue travaillent aux côtés de la Métropole pour concilier le développement d’un nouveau quartier avec la préservation et la mise en valeur de ce patrimoine paysager et naturel remarquable, qui abrite une faune et une flore à protéger. Sur les 55 hectares du projet, seuls 18 seront bâtis.

Un grand espace de parc de plus de 13 hectares formera le cœur de quartier, reliera les différents secteurs et permettra de rallier le sud de Saint-Genis-Laval depuis Oullins. Le bois de Sainte-Eugénie sera aussi préservé et géré écologiquement.

Sur le chantier, la réutilisation des matériaux est au cœur des pratiques (pierres, troncs d’arbres, déchets végétaux…). Enfin, des passages sont prévus pour les animaux et les insectes, et il y aura même un écuroduc : un petit pont suspendu pour écureuils.

Les grandes étapes du projet du Vallon de Saint-Genis

2023 – Arrivée du métro et réorganisation des transports avec parc relais, gare de bus, voies cyclables, accès piétons… 

2026 – Livraison des premiers commerces et bureaux, ouverture du parc 

2027-2028 – Livraison des premiers logements et démarrage des travaux des équipements publics (crèche, école, gymnase…)

2035 – 2040 – Fin du projet, dernières livraisons

 

Agrandir l'image
Vue sur le futur parc central et le chantier du métro B en arrière-plan
© Laurence Danière // Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil