actu

Un site pour aider les sans-abris à accéder aux services essentiels

Coronavirus

Publié le 4 décembre 2020 par Julien Kaufmann

Pour faciliter le quotidien des personnes sans-abri, la Métropole de Lyon et des associations du territoire mettent en ligne une carte avec tous les services utiles : où se laver, recevoir des soins médicaux, être accueillis, accompagnés...

La Métropole de Lyon vient de mettre en ligne une plateforme web pour les professionnels de l’aide sociale, les sans-abris et tous ceux qui aident des personnes en situation difficile. Toilettes publiques, distribution alimentaire, douches publiques, foyers d’hébergement… tous les services essentiels sont recensés par les associations et les structures qui travaillent pour aider les personnes en difficulté. L’outil web a été choisi car la plupart des personnes qui vivent dans la rue sont équipés de smartphone.

La cartographie de l’urgence sociale recense ainsi les aides et les soutiens pour :

Pour chaque lieu, une fiche indique les coordonnées et les horaires d’ouverture.

La plateforme est collaborative et actualisée en temps réel par tous les acteurs concernés de la Métropole de Lyon : associations, structures…

Accéder à la cartographie des services d’urgence sociale

Des mesures d’urgence pour les plus démunis

Ce service fait partie d’une série de mesures d’aide d’urgence pour aider les plus précaires, particulièrement touchés par la crise sanitaire et les confinements. La Métropole a débloqué plus d’1 million d’euros pour subventionner des associations qui aident les plus fragiles. Elle organise aussi des maraudes avec le bus info santé etc.

On vous explique tout dans cet article

Agrandir l'image

© Thierry Fournier // Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. Allan BALLESTER 7 décembre 2020

    Bonsoir la Rédaction,

    Votre réponse est incomplète et manque de substance. Cessez de vous référez à des études et sentez le terrain. Nous sommes avec #PourEux sur le terrain chaque jour et je sers près de 20 à 30 ami•es de la rue par jour, connais leur prénom et possesion matérielle et digitale. Ce que demande Anne Laure ce n'est pas un débat de format physique VS informatique mais d'une version papier également. Elle ne crache nullement sur le travail déjà accompli.

    Si l'on parle des sans abris en tarmak soit 10% des 200 000 en France ca sera effectivement plus pertinent. Vous êtes vous concerté avec d'autres villes à l'exemple de la Fabrique de la solidarité à Paris et notamment le Guide de la Solidarité véritable mine d'or. Ils ont avant tout designer cet usage en partant du papier non pas que de la "typologie" des ami•es de la rue ne changent beaucoup à Lyon même si nous avons moins de "non francophones" dans nos rue. Donc raison de plus !

    Nous ne crachons pas sur le travail qui vient d'être fait et s'il a été débloqué un million, ce travail ne devrait pas être quelquechose de forcément bien plus compliqué.

    Y-as-til un guide de l'urgence sociale 2021 prévu (2020 ?) ?
    Armez nous, citoyens, ne nous assommez pas de stats et "lecons".

    Si vous avez encore des doutes venez avec moi sur le terrain demain ou du Lundi au Dimanche de pas d'heure à pas d'heure. Solidarité sur vous . Tel 0665723467
    Répondre

    MERIAU Anne-Laure 6 décembre 2020

    Bonjour, les sans-abris ne disposent pas d'un ordinateur, ni d'internet. Avez-vous pensé réaliser des exemplaires en version papier. Nous pourrions, tous citoyens, donner ces cartes aux personnes sans abris rencontrées dans la rue, lors de nos déplacements dans les espaces publics.
    Merci pour eux. ALM
    Ces plans en version papier seront utiles.
    Répondre
    1. La rédaction 7 décembre 2020

      Bonjour,
      Contrairement à ce que vous croyez, les 2/3 des personnes sans-abris sont équipées d'un smartphone et d'un accès à internet. Vous pouvez consulter cette étude très instructive : https://www.solinum.org/wp-content/uploads/2019/09/Pr%C3%A9carit%C3%A9-Connect%C3%A9e_Livret.pdf .
      Bonne journée
      Répondre