actu

Zone à faibles émissions (ZFE) : professionnels, avez-vous votre vignette Crit’Air ?

Ma ville au quotidien

Publié le 2 décembre 2019 par la rédaction du MET'

À partir du 1er janvier 2020, les utilitaires portant la vignette Crit'Air 4 et 5 ne seront pas autorisés à circuler au coeur de la Métropole.

Les utilitaires et camions avec des vignettes Crit’Air 4 et 5 ne sont pas autorisés à circuler dans le périmètre de la ZFE ou Zone à faibles émissions. Cette zone comprend :

À partir du 1er janvier 2020 dans ce périmètre, les véhicules non autorisés seront verbalisés. Idem pour ceux qui n’ont pas leur vignette Crit’Air. Pour permettre aux professionnels de s’équiper, une aide d’un million d’euros a été débloquée par la Métropole.

Agrandir l'image

© Thierry Fournier // Métropole de Lyon

infos pratiques

Pour toutes vos questions, contactez le guichet ZFE.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil

  1. Sari 4 janvier 2020

    Merci Jacques
    Je suis abonné sur le marché des États à Lyon 8e
    Nous avons eu ZÉRO information de la part de la ville à ce jour concernant les demandes de dérogations
    Heureusement j’ai eu l’info de la part d’un collègue qui est abonné à Villeurbanne eux ils ont eu un document d’information distribué par le placier
    Grâce à ça j’ai pu faire une demande de dérogations et j’attends la réponse
    Répondre

    Jacques 17 décembre 2019

    Bonjour Sari, vous devriez pouvoir obtenir une dérogation comme cela est indiqué ici :

    http://www.economie.grandlyon.com/actualites/zone-a-faibles-emissions-dans-le-grand-lyon-mode-demploi-pour-les-entreprises-2770.html
    au paragraphe 3 - Les dérogations individuelles instruites par la Métropole de Lyon.
    Répondre

    ALAIN 16 décembre 2019

    BONJOUR VU LA CONJONCTURE DEJA SANS CREDIT C EST COMPLIQUE AVANT ON ACHETAIT UN VEHICULE POUR UNE QUINZAINE D ANNEE UN VEHICULE GNV IL Y A TOIS STATION GNV DANS LE GRAND LYON IL Y A 3 STATIONS L HYDROGENE ? l electrique il faut compter 70000 e le prix d un appartement pour acheter un vehicule comme cela pour une personne qui debute un metier cela setra bien complique il y aura de la casse social a prevoir on pouvait commencer un metier d artisan commercant avec un vehicule a bas cout maintenant on parle de vehicule de personnes aisees pour faire de l ecologie c est bien mais le virage est trop brutale pour faire cela il faut de largent quand on a pas c est pas possible les formules d accompagnement c est bien 5000e sur 60000 cela fait 55000 euro a sortir avant avec un utilitare diesel recent on cpmptait 20000 pour une dizaine d annee la on sait plus ou on vas a voir mais cela laisse septique bonne journee cordialement
    Répondre

    Sari 16 décembre 2019

    Je suis forain sur les marchés
    Nous n’avons pas les moyens de changer de véhicule
    Nous avons des contrôles techniques à jour
    Pollution chaque année à quoi ça sert
    Qui va nous aider et comment
    Organisons-nous
    Répondre
    1. Le MET' 16 décembre 2019

      Bonjour Sari, la Métropole de Lyon accompagne les professionnels pour renouveler votre véhicule, avec des aides à l'acquisition de véhicules utilisant une motorisation 100 % GNV-GNL, 100 % électrique ou 100 % hydrogène, qui sont cumulables avec celles de l'État : toute l'info est par ici https://bit.ly/2rIgPYo
      Répondre
      1. Sari 16 décembre 2019

        Je suis désolé mais on fait simplement le marché
        On ne va pas sur la lune
        C’est quoi c’est motorisation
        Je ne savais même pas que ça existait
        On est des petits commerçants vraiment au plus bas de l’échelle plus bas ça n’existe pas
        On est dans la rue
        et Vous voulez qu’on investisse plus de 40 000€
        Nous ne sommes pas encore dans le monde virtuel
        Répondre