actu

La ZFE, pour des lendemains qui respirent

Ma ville au quotidien

Publié le 5 juillet 2022 par Charlotte Petit

Mettre en place une zone à faibles émissions, c'est agir pour améliorer la qualité de l'air que nous respirons aujourd'hui et que respireront les plus jeunes demain. Dès septembre 2022, la ZFE va permettre de sortir les véhicules les plus polluants du cœur de l'agglomération.

Grande nouvelle pour la qualité de l’air ! À partir de septembre 2022, environ 18 000 véhicules classés Crit’air 5 et non classés, soit des voitures ou des motos de plus de 21 ans très polluantes, ne pourront plus circuler à Lyon, Caluire et les secteurs de Villeurbanne, Bron et Vénissieux situés à l’intérieur du périphérique.

Moins de véhicules polluants, c’est une meilleure qualité de l’air

La zone à faibles émissions (ZFE), qui était effective pour les professionnels depuis janvier 2020, s’étend à tous les utilisateurs et utilisatrices de voitures et de deux-roues motorisés polluants. Son entrée en vigueur va accélérer le renouvellement du parc de véhicules anciens en circulation vers des modèles à faibles émissions (Crit’air 1 ou 0). C’est aussi une façon d’encourager les usagers qui le peuvent à utiliser d’autres modes de transports non polluants : transports en commun, marche, vélo. 

Un accompagnement pour ne laisser personne sur la touche

Pour soutenir les habitants et habitantes dans ce changement, la Métropole de Lyon met en place des aides et des dérogations. L’objectif est d’accompagner le plus grand nombre de foyers avec des aides accessibles à tous les ménages avec un revenu fiscal inférieur à 19 600 €, soit une grande majorité des familles du territoire. 

Des aides pour changer de véhicule

Si vous mettez à la casse votre véhicule Crit’Air 5 ou non classés et que vous le remplacez, vous pouvez faire appel au bonus écologique et à la prime à la conversion accordés par l’État pour l’achat d’un véhicule électrique ou Crit’air 1. Depuis le 10 juin 2022, les grands lyonnais qui habitent ou travaillent dans la ZFE peuvent cumuler l’aide de l’État et celle de la Métropole. Jusqu’à 2 000 euros peuvent être attribués en fonction des ressources et du type de véhicule acheté : voiture électrique ou Crit’air 1, vélo électrique ou vélo cargo, deux-roues électrique. Vous pouvez aussi toucher une surprime ZFE de 1 000 euros. 

En savoir + sur les aides de la Métropole 

Des dérogations pour continuer à circuler temporairement

La ZFE est mise en place pour tous les particuliers qui circulent dans l’agglomération dès le 1er septembre 2022. Toutefois, la Métropole va mettre en place des dérogations pour les personnes en situation de handicap, pour ceux qui utilisent très peu leur voiture ou même tout simplement pour ceux qui auront besoin de plus de temps pour s’adapter à ces nouvelles règles. 

Un service de conseil pour répondre à vos questions

Vous trouverez beaucoup de réponses à vos interrogations dans la foire aux questions sur le site de la Métropole. Vous pouvez aussi appeler le centre de contact de la Métropole au 04 78 63 40 00 (de 9h à 12h et 13h30 à 16h).

En cas de besoin, vous pouvez prendre contact avec un conseiller mobilité. Il vous aidera à établir un diagnostic de vos déplacements, vous orientera vers les aides et dérogations auxquelles vous pouvez prétendre et échangera avec vous sur les solutions de mobilité qui pourraient convenir à vos besoins.

Prendre rendez-vous avec un conseiller mobilité

Vignette Crit’Air, de quoi parle-t-on ?

La vignette Crit’Air est un petit autocollant coloré à placer sur son pare-brise qui classe voitures, camions, motos & co selon leur date de mise en circulation et leur type de motorisation. Les plus polluants sont les Crit’Air 5 ou non-classés. Les moins polluants sont les Crit’Air 0 (moteurs électriques) ou les Crit’Air 1 (voitures essence récentes).

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil