actu

Pour le climat, mieux se chauffer c’est moins gaspiller

Ma ville au quotidien

Publié le 8 février 2019 par Vincent Huchon

Chauffage, clim, appareils électroménagers, éclairage… Nos logements et nos bureaux sont voraces en énergie. Mais à y regarder de plus près, il y a 3 problématiques bien identifiées : la mauvaise isolation, le chauffage individuel et les vieilles cheminées. La Métropole s’est concentrée sur ces points pour un maximum d’efficacité.

Logement isolé = facture allégée

En France, 2 logements sur 3 ont été construits avant 1974. Beaucoup sont mal isolés: la chaleur s’échappe par le toit, les murs, les planchers, les fenêtres…

Comment faire ?

Si vous êtes propriétaire (en copropriété ou en maison), optez pour Écoréno’v, mis en place par la Métropole pour financer une partie de vos travaux. Vous serez accompagnés, conseillés et aidés financièrement. Pour les plus modestes, 40 à 60 % des travaux peuvent être pris en charge.

On y gagne quoi ?

  Depuis 2015, plus de de 4 500 logements ont été rénovés grâce à la métropole  

Un chauffage collectif et durable

Un réseau de chaleur, c’est comme un chauffage central pour tout un quartier ou une ville. De grandes chaufferies produisent de la chaleur, acheminée sous forme d’eau chaude jusqu’aux bâtiments. Les réseaux de chaleur de la Métropole chauffent déjà des logements, des bureaux et des bâtiments publics comme la bibliothèque municipale et le centre commercial de la Part-Dieu. D’ici 2030, la Métropole va multiplier par 3 le nombre de bâtiments raccordés.

Bénéfices à la clé :

En mars 2019, une nouvelle chaufferie bois – la plus grande de France ! –, située à Lyon 7e sera raccordée. À elle seule, elle évitera l’émission de 44 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de 20 000 voitures retirées de la circulation.

Des cheminées vraiment vertes

Le chauffage au bois, cela semble écologique, mais ça peut-être polluant, avec de vieux poêles et cheminées : 25 % des émissions de particules fines de la Métropole qui agressent nos poumons viennent du bois qui brûle mal.

Comment faire ?

La Métropole propose une aide de 500 à 1 000 € pour remplacer votre vieille cheminée ou votre poêle à bois datant d’avant 2002. C’est la prime Air Bois.

On y gagne quoi ?

 
"Nous avons divisé par 4 nos consommations"

Un couple, propriétaire de sa maison à Villeurbanne

Notre maison date des années 1930 : elle était mal isolée, très humide, à la limite de la salubrité. Il fallait tout refaire ! L’isolation des plafonds, des murs et des planchers, le remplacement des portes et des fenêtres. Nous avons aussi installé une ventilation et changé la chaudière. Coût total de l’opération: 34000 . En passant par EcoRéno’v et d’autres aides cumulables, nous avons reçu 13500 de subvention. Maintenant notre maison est confortable et puis surtout nous avons divisé par 4 nos consommations (de 362 à 85 kWh/m²/an) et ça fait la différence sur nos factures.

 

 

 

Agrandir l'image

© Laurence Danière // Métropole de Lyon

infos pratiques

Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC Lyon) – 14 place Jules Ferry Lyon 6e – 04 37 48 25 90 – ecorenov@alec-lyon.org

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.