actualité

Rive droite du Rhône, le projet pour 2030

Grands projets

Publié le 7 juin 2023 par Marie Towhill

Jusqu’ici, penser “berges du Rhône”, c’était penser rive gauche et ses terrasses, sa piscine, ses péniches, ses aires de jeu et de sport… La rive droite, côté Presqu’île, c’était surtout un lieu de passage. Mais ça va changer ! Voici les grandes lignes du projet retenu par la Métropole de Lyon pour la métamorphoser.

Jusqu’à 80 000 voitures par jour : la rive droite du Rhône a des airs d’autoroute en ville. Polluée et bruyante, elle nous coupe des bords du fleuve, de l’Hôtel-Dieu… Si ce paysage inhospitalier nous est si familier, c’est parce que ça fait plus de 60 ans que ça dure. Et pourtant, la rive droite a bel et bien été un lieu de promenade, de détente, de rencontre et de lien au fleuve. 

Rive droite : objectif reconquête

En réaménageant les 2,5 km de quais compris entre les ponts de Lattre de Tassigny et Gallieni, la Métropole de Lyon souhaite renouer avec ce passé. Et pour savoir comment, elle a mené une concertation avec 2 500 d’entre vous. Votre verdict est sans appel : la rive droite redeviendra un lieu de vie sociale, de loisirs, de biodiversité. En bref, un lieu vivant !

Les travaux sont prévus en 3 séquences jusqu’en 2030. La première, réalisée d’ici 2026, prévoit un jardin terrasse au niveau du quartier Grôlée ; une balade au bord de l’eau entre les ponts Wilson et Lafayette ; et la Voie Lyonnaise 6 entre Perrache et Croix-Rousse..

Le Rhône, côté nature

Laisser la nature exister avec nous en ville, c’est l’une des ambitions fortes du projet. Les poissons et les petits animaux familiers des berges pourront de nouveau circuler entre les arbres, les arbustes et les plantes aquatiques qui auront quartier libre le long des rives. C’est ce qu’on appelle des trames vertes et des trames bleues, des “couloirs” de nature qui permettent au vivant de trouver son chemin. 

Et la circulation dans tout ça ?

On ne va pas se mentir, la place de la voiture va diminuer, pour que tout le monde puisse mieux profiter du cadre exceptionnel de la rive droite. En pratique ? Il n’y aura plus que 3 voies de circulation, deux dans un sens et l’une dans l’autre ; les Voies Lyonnaises 6, 8, 11 et 12 passeront par là pour le bonheur des cyclistes ; les trottoirs seront élargis ; et les passages piétons seront plus nombreux et mieux sécurisés.

Et qui dit Rive droite dit Presqu’île. Le réaménagement des quais s’inscrit dans cet ensemble qui réinvente le cœur de la Métropole en espace apaisé, mieux partagé, adapté au contexte climatique et aux attentes des habitants.

Le projet Presqu’île à vivre

Cap sur l’urbanisme transitoire

Tout n’est pas figé, loin de là. Ce projet vous laissera le temps de vous habituer au changement en vous donnant à voir, à arpenter et à tester les nouveaux aménagements. La première partie des travaux fera office de laboratoire pour nourrir la concertation, affiner les besoins et tester des choses : mobilier urbain, jeux, revêtement du sol… 

Le projet pour la rive droite du Rhône, en chiffres

  • 1200 arbres plantés
  • 30 000 m² de plantations en pleine terre
  • 100 tonnes de CO2 capturé par an par la végétation
  • 1 minute maximum au soleil avant de retrouver de l’ombre, qu’on se déplace à pied ou à vélo
  • 53 % de la surface réservée aux modes doux
  • 2026 pour la livraison des premiers aménagements ; 2030 pour la fin des travaux

 

Agrandir l'image
La future vue sur l'Hôtel-Dieu et les quais réaménagés, dont on profitera en traversant le pont Wilson. Le projet met en valeur les places, les monuments et les immeubles de ce secteur classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment la divulgation des numéros de suivi Toodego qui sont personnels et confidentiels, les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Conformément à la Loi ≪ Informatique et Libertés ≫ modifiée, la collecte et le traitement de vos données à caractère personnel sont nécessaires pour répondre à votre sollicitation. La base légale du traitement est votre consentement que vous donnez en cochant la case "En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient enregistrées par le site MET' pour permettre de me recontacter.". Les données traitées sont : nom, adresse e-mail. Les destinataires de ces données personnelles, sont, dans le strict cadre des finalités énoncées ci-dessus, les services concernés de la Métropole et les prestataires externes auxquels elle fait appel. Ces données seront conservées durant 2 ans. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’effacement de vos données personnelles. Lorsqu'un consentement est nécessaire au traitement, vous disposez du droit de le retirer. Sous certaines conditions réglementaires, vous disposez du droit de demander la limitation du traitement ou de vous y opposer. Vous pouvez exercer ces différents droits en contactant directement le Délégué à la Protection des Données par courrier en écrivant à l’adresse : Métropole de Lyon – Délégué à la Protection des Données - Direction des Affaires Juridiques et de la Commande Publique - 20, rue du Lac - BP 33569 - 69505 Lyon Cedex 03 ou par le biais du formulaire à l'adresse suivante : https://demarches.toodego.com/sve/proteger-mes-donnees-personnelles/. Les réclamations touchant à la collecte ou au traitement de vos données à caractère personnel pourront être adressées au service du Délégué à la Protection des Données (DPD), dont les coordonnées ont été précisées ci-dessus. En cas de désaccord persistant concernant vos données, vous avez le droit de saisir la CNIL [autorité de contrôle concernée] à l’adresse suivante : Commission Nationale Informatique et Libertés, 3 place de Fontenoy 75007 Paris, 01 53 73 22 22, https://www.cnil.fr/fr/vous-souhaitez-contacter-la-cnil

  1. Babe Dominique 1 août 2023

    Bravo pour ce beau et ambitieux projet. Cela va donner encore plus d'opportunités de profiter de Lyon centre et embellir les quais en regard de ceux déjà aménagés sur les berges en face ! Certes les automobilistes ne vont pas aimer, dans un premier temps ! Mais au regard du bénéfice que cela va apporter au métropolitains 🙂
    Répondre

    C. P. 28 juillet 2023

    Et une ville apaisée mais pour qui ?... tant que les vélos, les trotinettes, les vélos cargos et bien sûr les piétons ne respecteront pas les trottoirs et les feux rouges, il n'y aura aucun apaisement dans la ville tant que les règles ne seront pas respectées . Aucune sanction actuellement contrairement aux villes du nord de l'europe ?? .La fuite des habitants du centre ville risque aussi transformer celui-ci en une zone surtouristique et bobo chic .
    Bref , beaucoup d'utopie ! Et peu de réelle concertation avec les différentes catégories de population...
    Répondre

    Julien 18 juillet 2023

    Bonjour, très beau projet qui va dans le sens de l'évolution de nos villes avec moins de voiture et plus d'espace verts pour préserver notre santé et notre cadre de vie citadins comme peri-urbains. Néanmoins ne soyons pas hypocrite ça nécessite d'investir massivement ds les transports en commun (y compris parc relais) et au delà de Lyon intra-muros et dans un dévoiement du flux de circulation qui traverse Lyon sans dégrader la qualité de vie des habitants de l'est lyonnais qui vont subir le report du flux routier.... bref un projet encore une fois qui n'est pas gérer dans sa globalité... le visible et la com prends le pas sur la concertation et une approche à la maille de la MET.
    Répondre

    Nathalie B 4 juillet 2023

    Je suis une péri urbaine comme le note Jean-pierre avec mépris, je n'ai pas de Suv et j'ai envie de continuer à pouvoir venir à Lyon. Je serais prête à laisser ma voiture dans un parc relais pour circuler " en modes doux". Mais il y a un énorme boulot à faire sur la sécurisation et accessibilité de ces parcs. Le soir quand on est une femme seule, il faut être bien accrochée pour récupérer sa voiture à gorge de loup par exemple...
    Répondre

    BLUM 3 juillet 2023

    La ghettoïsation des quartiers alliée à ce projet d'urbanisation de la rive droite du Rhone sont une atteinte majeure à la LIBERTE de circulation des citoyens de Lyon, et particulièrement des habitants des 1er, 2eme et 4eme arrondissements, qui vont être PRISONNIERS de leur quartier.
    Répondre

    Christian Ginot 27 juin 2023

    Bravo pour ce projet ! Vivement 2030.
    Répondre

    Xavier 22 juin 2023

    Tellement évident, ça aurait dû être fait comme ça depuis le début, càd des siècles.
    Répondre

    Jacques Bonnard 22 juin 2023

    Il faudra informer honnêtement ceux qui vont voir se reporter la circulation automobile sous leurs fenêtres (par ex. sur les quais de la rive gauche, avenue de Saxe, rue Garibaldi ...)
    Répondre

    Jacques Bonnard 22 juin 2023

    Pourrait-on préciser combien d'arbres adultes existants vont être supprimés avant d'en replanter de nouveaux ?
    Répondre

    anto 20 juin 2023

    C'est très jolie sur le papier mais on est en train d' insulariser la ville de Lyon à une vitesse folle!
    Entre la suppression des places de stationnement, les pistes cyclables qui vont dans tous les sens, le manque de place dans les parkings alentours, principaux axe E/O supprimé, la circulation qui augmente etc...

    Quand on pose le problème du trafic automobile, on nous répond "évaporation du trafic"...j'ai compris le principe mais c'est très aléatoire comme solution ! C'est comme l'alcoolisme, vous pouvez contraindre quelqu'un à ne plus boire (augmentation des prix, quota etc etc) mais si la décision ne vient pas de lui même, il continuera à boire. C'est comme pour la voiture et l'utilisation du vélo.

    Pour en revenir au projet, je prédis une jolie réussite pour les citadins les jours de semaine, un lieu de squat et de deals la nuit et un gros report du trafic automobile sur les autres quais avec de la pollution visuel/sonore/olfactive là ou c'était à peu près équilibré...
    Bref on déshabille Paul pour habiller Jacques !
    Répondre

    Marie Pierre 19 juin 2023

    Bonjour
    Habitant sur la presqu’île je suis enthousiasmée par votre projet.
    Mais j’ai une crainte, la prochaine équipe municipale pourrait elle faire machine arrière?
    Répondre

    Raymond 12 juin 2023

    Très bon projet, indispensable à cet endroit très inhospitalier. Il y a un boulot pharaonique pour améliorer la desserte en TC et modes doux, qui a des décennies de retard, mais à terme ça va dans la bonne direction. Vous devrez être prêts à encaisser les coups des refractaires à la transition écologique par contre.
    Répondre
    1. La rédaction 13 juin 2023

      Merci de votre commentaire ! C'est un grand changement, mais il est essentiel et la concertation a permis d'étudier les meilleures options avec celles et ceux qui souhaitaient participer.
      Bonne journée à vous.
      Répondre
      1. BLUM 3 juillet 2023

        De quelle concertation parlez vous ? Lorsque les citoyens émettent des idées, elles ne sont JAMAIS prises en compte parce que votre projet est ficelé et définitif avant d'être publié dans cette soit-disant concertation que la majorité vit comme une mascarade.
        Répondre

    Lombard 12 juin 2023

    C'est bien pour les oisifs, les chômeurs et "autres", et pour les riverains. Quant à ceux qui travaillent ou qui viennent faire des achats en ville (C'est notre cas) nous boycotterons ces "endroits" accessibles uniquement par les TCL ( quand ils fonctionnent !)
    Répondre
    1. BLUM 3 juillet 2023

      Il est évident que les habitants des 1er, 2eme et 4eme arrondissements seront les prisonniers de leur ghetto mis en place par la Municipalité et la Communauté Urbaine. Et particulièrement le 4eme arrondissements. Des rues d'accès au plateau ont été interdites. L'axe "rue de la République" sera interdit aux bus, qui montaient particulièrement à la Croix-Rousse. Donc, ni montée, ni descente. La Croix-Rousse devient une prison. Ce projet de la Rive Droite accentue cette prison.
      Répondre
    1. Romain 23 juin 2023

      Cher Lombard,
      je suis ni oisif, ni chômeur, ni riverain. Je suis sans doute "autre" : je travaille dans le nord du 7è arrondissement et vit dans le sud du 8e. Je suis très heureux à l'idée de ce très beau projet. Ca me donnera un peu plus envie de venir faire des courses sur la presqu’ile le WE comme en semaine !
      J'ai tellement hâte de voir la réalisation de ce projet 20 ans après l'aménagement des berges de la rive gauche qui a nécessité la suppression de 1600 places de stationnement et a subi autant de critiques !! Et pourtant, quel progrès !
      Répondre
    1. Alexis 15 juin 2023

      C'est déjà bien de reconnaitre que ce sera sympa pour les riverains, vous savez les mêmes que vous dans votre maison, mais qui vivent à Lyon... Mais peut être aimeriez vous que pour améliorer la desserte de gens vivant encore plus loin que vous on fasse passer une 4 voies devant vos fenêtres ? Ce serait justice au regard de votre commentaire...
      Répondre
    1. Jean-Pierre 13 juin 2023

      Enfin...les périurbains resteront chez eux avrc leurs SUV..très beau projet
      Répondre
    1. Emmanuel 13 juin 2023

      Tant mieux, rester donc chez vous, ça évitera que vous veniez nous polluer l’air avec votre voiture! Et le soir, après ma journée de travail j’aurais plaisir à venir goûter à la nature et au calme retrouvé. Je pense que les touristes apprécieront grandement aussi!!!
      Répondre

    Max s 11 juin 2023

    Bonjour,

    Comment faire pour s’opposer à ce projet? Où pouvons-nous trouver une petition? Comment relier la mulatiere depuis le 6eme arrondissement?

    Merci
    Répondre
    1. Bernard 20 juin 2023

      Pour relier le 6ème arrondissement et La Mulatière,
      prendre le métro A jusqu'à Bellecour et changer pour le bus C10
      ou bien le métro A jusqu'à Perrache et le bus 8
      Répondre

    Florian 8 juin 2023

    Merci pour les informations
    Répondre

    Rico 8 juin 2023

    Projet dans l'air du temps. J'ai hâte de voir le résultat !
    Répondre

    Tomasz 8 juin 2023

    Excellent projet !
    Répondre

    Maxime Jannon 7 juin 2023

    Quid du tram T8 ? Le projet est abandonné ?
    Répondre