actu

Urbanisme : investir pour plus de bien-être et de qualité de vie

Grands projets

Publié le 4 mars 2021 par Julien Kaufmann

Des projets urbains qui respectent les enjeux climatiques, des espaces publics à vivre pour toutes et tous, plus d'égalité entre les territoires et la préservation des espaces naturels sont au cœur des décisions d’investissement de la Métropole d’ici 2026 en matière d'urbanisme.

Le 25 janvier dernier, les conseillères et conseillers métropolitains ont adopté un plan d’investissement de 3,6 milliards d’euros d’ici 2026.

Cette PPI de 3,6 milliards d’euros pour la période 2021-2026 est votée en pleine crise sociale, économique et écologique. Avec 650 millions d’euros investis dès 2021. Elle repose sur 3 grands principes :

Une enveloppe de 944,6 millions est allouée aux projets d’urbanisme. Voici les principales mesures et investissements prévus.

Urbanisme, toujours écologique

L’urgence climatique est au cœur de tous les projets urbains avec, par exemple, une attention particulière portée à la présence de l’eau et de végétation. Pour apporter plus de fraîcheur en été et créer des refuges de biodiversité. Les projets urbains vont être revus pour mieux intégrer ces enjeux : la Part-Dieu, Confluence, Carré de Soie et Gerland, mais aussi Grand- Clément à Villeurbanne ou encore le Vallon des Hôpitaux à Saint-Genis-Laval et la Saulaie à Oullins.

Mieux intégrer les quartiers

Au cours du mandat, le Sytral va créer plusieurs lignes de tramway ou de bus pour relier les quartiers prioritaires au reste de l’agglomération comme le T10 vers Saint-Fons ou le T9 vers Villeurbanne Saint-Jean. C’est l’occasion pour la Métropole de repenser les espaces publics dans ces quartiers : nouveaux espaces verts, pistes cyclables, nouvelles rues… et de renforcer les commerces et les services de proximité.

La question du genre sera au cœur de la conception de ces aménagements. Il faut que les femmes se sentent en sécurité et qu’elles s’approprient l’espace public.

Le PLU-H version transition écologique

La Métropole va modifier le plan d’urbanisme et d’habitat pour répondre aux défis climatique et social qui sont devant nous. Cette révision du PLU-H va redonner plus de place aux espaces naturels, permettre à la biodiversité de se réinstaller dans la métropole, réduire les tensions sur les prix du logement, et mieux équilibrer les territoires.

Plus d’urbanisme transitoire

Avec de lancer des grands travaux d’urbanisme, la Métropole veut développer des projets d’urbanisme transitoire. Objectif : que les habitants et habitantes s’approprient les lieux et les projets ; faire émerger des activités temporaires associatives, artistiques, agricoles, économiques…

Agrandir l'image
Tramways, Bron.
© Thierry Fournier//Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.