actu

ZFE : dérogation pour les utilitaires des particuliers

Ma ville au quotidien

Publié le 31 mars 2021 par La rédaction

Les particuliers qui possèdent un véhicule utilitaire avec la catégorie N1 inscrite sur leur carte grise peuvent circuler et stationner dans la zone à faibles émissions (ZFE) quelle que soit leur vignette Crit’air. Depuis le 1er janvier 2021, les camions et camionnettes les plus polluants (Crit’Air 3, 4, 5 et non classés) n’ont plus le droit de circuler dans la ZFE. Mais cette interdiction vise uniquement les véhicules professionnels.

Dans la Métropole, une centaine de véhicules en catégorie N1 sont utilisés pour un usage privé. Ces véhicules de particuliers ont le droit de circuler et stationner dans la ZFE. Pour les personnes concernées, il faut déposer une demande de dérogation auprès des services de la Métropole. Cette demande doit être accompagnée :

Toutes les infos et modalités de demandes de dérogations sont précisées sur le site : https://www.grandlyon.com/zfe

Vous pouvez faire votre demande de dérogation sur toodego.com

C’est quoi la ZFE ?

Depuis le 1er janvier 2020, la Métropole de Lyon a mis en place une zone à faibles émissions ou ZFE : la circulation et le stationnement des poids lourds et utilitaires professionnels les plus polluants (Crit’air 3, 4 et 5) sont interdits. Cette zone s’étend à Caluire, Lyon et les secteurs de Bron, Vénissieux et Villeurbanne situés à l’intérieur du boulevard périphérique. Une première étape importante, mais insuffisante aujourd’hui : notre territoire continue d’enregistrer des pics de pollution au dioxyde d’azote (NO2), à proximité des grands axes routiers. Ces émissions viennent à 60% du trafic routier, essentiellement des véhicules diesel.

Cette pollution de l’air est dangereuse pour chacun et chacune d’entre nous : elle favorise notamment le développement de maladies cardio-vasculaires, respiratoires ou encore neurologiques. On estime qu’en France, 48 000 personnes meurent chaque année prématurément à cause de cette pollution. Et ce sont les zones urbaines, près des grands axes routiers où vivent les personnes les plus modestes qui sont les plus touchées.

C’est dans ce contexte que les élus  ont voté un renforcement de la ZFE en conseil de la Métropole. Cette fois, les véhicules des particuliers seront concernés. Deux étapes sont prévues :

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

Annuler la réponse

  1. Seg 13 avril 2021

    Une nouvelle fois c'est diviser pour mieux faire passer une mesure inique. Les responsables écolos ont vu qu'il y avait grogne face à l'annonce imbécile faite. Pour éviter que cela ne soit pas accepté et termine par moins de vote, que font-ils ? On va prendre un pourcentage des gens concernés et leur dire que finalement ils ne sont pas concernés. Et si cela ne suffit pas on ajoutera les voitures rouges ! Les professionnels aussi ont besoin de circuler et pas forcément les moyens de changer de voiture. Il serait intéressant que ces responsables se penchent sur l'incroyable parc de voitures Bolloré qui terminent dans des champs car non rentables; C'est aussi cela le délire et le bilan écolo !
    Répondre

    AAlain 1 avril 2021

    Bonjour,

    La lutte contre la pollution de l'air est louable, certes, mais de nombreux particuliers habitant dans Lyon possèdent une voiture uniquement pour une utilisation "vacances et week-end".

    C'est mon : la voiture n'est pas utilisée en semaine et bouge un week-end sur deux, et pendant les vacances.

    Donc, je vais être pénalisé au même titre que ceux qui utilisent leur voiture chaque jour dans Lyon ?
    Je ne suis pas d'accord.
    Répondre