actu

Collèges : 300 millions d’euros investis jusqu’en 2026

Ma ville au quotidien

Publié le 2 septembre 2021 par la rédaction du MET'

Près de 70 000 élèves font leur rentrée dans les collèges de la Métropole de Lyon. Et ils sont chaque année plus nombreux ! Pour répondre à cette augmentation et offrir aux élèves de bonnes conditions d'éducation et d'épanouissement, la Métropole investit 300 millions d'euros jusqu'en 2026.

C’est l’un des budgets les plus importants de la Métropole : 300 millions d’euros sont investis sur le mandat. Avec 3 orientations majeures :

Rendre les établissements plus agréables, avec des abords apaisés, des cours végétalisées et rafraîchies, du bio et du local dans les assiettes.

Adapter les collèges aux évolutions climatiques avec des bâtiments moins énergivores, où travailler dans de bonnes conditions, été comme hiver.

Former les écocitoyens de demain avec des projets éducatifs autour du développement durable, de l’égalité femmes-hommes, de la culture, du numérique et du sport.

Deux nouveaux collèges ouverts à la rentrée

Des collèges plus agréables au quotidien

Il faut davantage ouvrir les collèges sur l’extérieur

Véronique Moreira, vice-présidente en charge de l’Éducation et des Collèges fait le point sur les priorités du mandat à l’occasion de cette rentrée des classes 2021.

  • Quelles sont vos priorités du mandat pour les collèges ?

Il y a d’abord les bâtiments. Nous devons construire de nouveaux collèges et réhabiliter les plus anciens pour offrir le meilleur épanouissement possible aux élèves. Seconde priorité : l’alimentation, pour aller vers plus de qualité dans les cantines. Et enfin, il y a notre action éducative autour de la culture, du sport, du numérique et du développement durable, qui doit être simplifiée et axée autour d’enjeux écocitoyens. Il faut ouvrir davantage les collèges vers l’extérieur, grâce à des partenariats avec des entreprises, des associations, des institutions culturelles.

  • Certains secteurs de la Métropole manquent de collèges. Comment résoudre ce problème ?

La Métropole accueille chaque année 500 collégiens supplémentaires. C’est un problème car ce phénomène n’avait pas été anticipé. Il existe 6 zones sous tension dans la Métropole où il y a un manque de collèges. Mais tout ne peut pas se faire d’un coup : nous devons évaluer le plus finement possible l’évolution des effectifs et prioriser notre intervention selon des critères objectifs. Nous avons donc fait un état des lieux et établi un schéma directeur pour planifier la construction, la réhabilitation ou l’extension de bâtiments pour ce mandat, et les suivants.

D’abord avec les bâtiments, en offrant de bonnes conditions d’éducation et d’apprentissage dans les secteurs classés en réseau d’éducation prioritaire, REP ou REP+. Nous renforçons nos financements pour répondre à leurs besoins. Nos actions pédagogiques sont un autre levier efficace pour lutter contre le décrochage scolaire et promouvoir la mixité sociale. Dans les Cités éducatives*, par exemple, nous mettons en avant l’aide aux devoirs via nos Maisons de la Métropole. Nous discutons avec le rectorat pour que des options attractives soient mises en place dans les collèges REP et REP+.

Les collèges de la Métropole en 2021

  • 69 403 collégiennes et collégiens inscrits dans
    • 81 collèges publics et
    • 37 collèges privés sous contrat
  • 668 agents de la Métropole pour accueillir, entretenir les bâtiments et gérer les cantines
  • 2,8 millions de repas servis chaque année dans les cantines de la Métropole
  • 300 millions d’euros investis dans les collèges entre 2020 et 2026
Agrandir l'image
Rentrée des classes au collège professeur Marcel Dargent, à Lyon 3.
© Thierry Fournier//Métropole de Lyon
Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. christophe pamat 3 septembre 2021

    le schéma directeur des collèges est-il un document public ? ou peut-on avoir une synthèse ?
    Répondre