actu

Les 10 chantiers d’été de la Métropole

Grands projets

Publié le 16 juillet 2020 par La rédaction

Emmené par le président Bruno Bernard, le nouvel exécutif de la Métropole de Lyon s'est mis au travail. Priorité à l’écologie et à la solidarité : 10 premiers chantiers ont été identifiés et la nouvelle équipe en place y travaille cet été.

Encadrement des loyers, régie publique de l’eau, RSA jeunes, avenir de la Cité de la gastronomie, sécurité aux abords des établissements scolaires… Le nouvel exécutif de Métropole de Lyon travaille cet été sur 10 chantiers prioritaires.
Pour Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, « ces dix chantiers doivent nous permettre d’impulser des premières actions fortes pour transformer notre territoire. Nous sommes dès aujourd’hui au travail pour que cette Métropole soit écologique et solidaire. »

1- Logement : encadrement des loyers et chasse aux marchands de sommeil

Les prix du logement augmentent sur notre territoire. La Métropole de Lyon lance dès maintenant le projet d’encadrement des loyers. Objectif : déposer un dossier dès cet été, auprès des services de l’État, pour lancer en 2021 l’encadrement des loyers dans les zones en tension.
Une « brigade logement » sera chargée de contrôler et de faire respecter les nouvelles règles ainsi que celles qui s’appliquent aux locations de logements meublés (type AirBnb). Cette brigade sera également chargée de lutter contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil.

2- Eau : vers une mise en régie publique

Le nouvel exécutif souhaite le retour en régie publique de la production et de la distribution d’eau. Objectif : baisser le prix pour les habitant·es et protéger la ressource en eau. Un groupe de travail est créé dès cet été.

3- Voirie : sécurisation des points noirs cyclistes et des abords des écoles

Dès cet été, des aménagements vont être réalisés pour sécuriser les « points noirs cyclistes ». La Métropole lance également, en lien avec les communes concernées, des études pour mettre en place des zones « apaisées » aux abords des écoles et des collèges.

4- Expérimentation du « RSA jeune »

Alors qu’un jeune sur cinq en France vit sous le seuil de pauvreté et que la crise sanitaire n’a fait qu’aggraver la situation de nombreux jeunes précaires, la Métropole de Lyon sollicite l’autorisation de l’État pour expérimenter un RSA jeunes.

5- Optimisation et modernisation des procédures d’urbanisme

Objectif : accélérer les procédures d’instruction des permis de construire pour faciliter les projets d’aménagement.

6- Lancement d’une campagne de sensibilisation aux gestes de tri et au compostage

Le budget consacré à la sensibilisation sera porté de 1 million à 5 millions d’euros. Des ambassadeurs du tri seront recrutés. Par ailleurs, la Métropole en lien avec les communes volontaires va lancer des expérimentations sur le tri et la valorisation des biodéchets dès cet automne.

7- Cité internationale de la gastronomie

L’exploitant de la Cité internationale de la gastronomie a annoncé cette semaine l’arrêt de son activité. Dès à présent, une équipe travaille sur l’avenir de ce lieu avec les partenaires du projet, notamment les mécènes. La réouverture rapide au public du Grand Dôme est en cours d’étude.

8- Revitalisation des centres-villes

L’équilibre des territoires est au cœur du projet politique porté par le nouvel exécutif. Dans ce cadre, la Métropole va soutenir la rénovation des centres-villes du territoire et la redynamisation des commerces de proximité.

9- Soutien au tourisme

La Métropole de Lyon organisera à la rentrée des assises des acteurs du tourisme du territoire durement frappés par la crise sanitaire.

10- Lancement d’une cellule de suivi des crises sanitaires : Covid, canicules, pics de pollution…

Cette cellule aura pour mission le suivi des crises sanitaires qui touchent ou peuvent toucher le territoire : Covid, canicule, pics de pollution… Objectif : préparer le territoire à ces défis et organiser sa résilience avec l’ensemble des acteurs institutionnels et socio-économiques.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

  1. torriero 10 août 2020

    point 11 comment aller vous gérer les incivilités croissantes , rodéo , trottinette , pétards etc et point 12 je trouve que notre ville est devenue une vraie poubelle que comptez vous faire pour la propreté .
    Répondre

    pat 10 août 2020

    L'eau est le 3em secteur le plus corrompu en 2019 après l'armement et le BTP ! Alors que c'est une ressource vitale pour l'humanité. Que font nos gouvernants pour moraliser tout cela, où trempent-ils aussi dans cette corruption ? pour info 60 millions de consommateurs, teste des douchettes économiques, mousseurs, éco wc pour des faire des économie d'eau. Une famille de 4 personnes peut réduire de 50% sa facture d'eau.plus d'infos sur http://www.activeau.fr/test_60_millions_de_consommateurs.htm
    Répondre

    Ben 10 août 2020

    Bonjour,

    Avant de sécuriser les zones noirs cyclistes commencez par réparer les chaussées cyclables qui sont dégradées à plusieurs endroits. Sachez que les trous et les déformations des pistes provoquent des chocs quand la roue tombe dedans et par conséquent des chocs au niveau du dos et colonne vertébrale.

    Cordialement
    Répondre

    benaissa Mokhtar 25 juillet 2020

    Bonjour,

    Je suis bénéficiaire du RSA, et j aimerai travailler au seins de la ville de lyon en tant qu agent de propreté, nettoyage et c est très dure de rentrer au grand lyon malgrès des dizaines de candidature.

    Cordialement.
    Répondre

    espiard 21 juillet 2020

    Bonjour
    En tant que piétonne qui circule beaucoup dans le centre-ville , que comptez vous faire pour la sécurité des piétons ? ceux ci doivent constamment être aux aguets : trottinettes qui vous rasent dans les zones piétonnes ainsi que les vélos,Non respect des vélos traversant les passages piétons à toute allure pour éviter de freiner ....la vie des piétons à Lyon est infernale !
    On devrait instaurer des chicanes pour les vélos à L approche des passages piétons pour les ralentir (exemple d une zone très dangereuse : sortir de la passerelle St Georges et traverser le quai FULCHIRON au feu : il faut traverser la pistes cyclable ou les cyclistes vont a toute allure même sur le passage pietons
    La ville n appartient pas qu aux cyclistes ni aux automobilistes qui font preuve d incivilités permanentes vis à vis des piétons
    Bien cordialement
    Répondre

    Chater Naziha 20 juillet 2020

    Bonjour, je souhaite être informer pour RSA jeune
    . Merci
    Répondre
    1. La rédaction 21 juillet 2020

      Bonjour, c'est pour l'instant un projet. Dès qu'il va se concrétiser, nous publierons de nouvelles infos. Bonne journée,
      Répondre

    KERBIRIOU 20 juillet 2020

    Expérimentation RSA jeune, à voir dans quel cadre. Surtout formation. Avant la crise sanitaire, des dizaines de milliers d'emploi non pourvu en région (services : resto, coiffeur, métiers à la personnes, artisanat et industrie). Il existe déjà des programmes. Les renforcer et surtout bien les cibler sur les besoins. Établir un service de relation entreprise-formation pour faire du "à la carte" que le jeune ou moins jeune ait une bonne perspective du débouché (alternance bien sûr). C'est peut-être des dépenses mais ça coûte quand ce n'est pas efficace. Des jeunes en emploi c'est l'économie qui rajeunit.
    Répondre

    CHAMPALLE 20 juillet 2020

    Bonjour
    Ex directrice départementale de la protection des populations du Rhône, je suis volontaire pour contribuer à la cellule de suivi des crises sanitaires en tant que de besoin. Vous pouvez me contacter par mail. Bien cordialement.
    Répondre

    IMHOF Irène 19 juillet 2020

    Il faudrait leur donner du travail à ces jeunes au lieu de toujours distribuer des aides.....
    Répondre

    Cécile M 19 juillet 2020

    Bonjour, vos propositions sont intéressantes, cependant je partage l'étonnement et l'inquiétude sur la sécurité. Il me semble important de nommer une équipe qui étudie vraiment le pourquoi de toutes ces incivilités. Une partie de la solution est peut-être dans l'instauration d'un RSA jeune ou dans des mesures d'éducation populaire. Il faudrait peut-être mesurer l'impact de ces actions. J'espère que vous tiendrez compte de l'avis des citoyens qui semblent avoir des remarques constructives.
    Répondre

    Ludwig 18 juillet 2020

    La majorité de vos électeurs et de vos administrés sont contre les trottinettes. Trop d’incivilités, trop dangereux, tellement contraire à l’écologie ! Trop c’est trop... Quelle solution envisagez-vous ?
    Répondre

    Laurence 18 juillet 2020

    Bonjour
    Quel projet pour les trottinettes ? Elles pourrissent littéralement la vie de tous les piétons, PMR personnes âgées parents avec poussettes et piétons lambda... C’est une aberration écologique, en plus plus d’être un exemple d’incivilités quotidiennes. Que comptez-vous faire ?
    Répondre

    Alice Rozie 18 juillet 2020

    Quelle drôle d'idée de revenir à la gestion de l'eau en régie. Cette méthode a fait long feu. Et c'est une utopie que de croire que le prix de l'eau baissera. Je ne vois aucun avantage à ce retour en arrière, systeme que de nombreuses communes ont abandonné depuis le milieu des années 80. Quelle ignorance aussi. Il y a beaucoup de littérature sur le sujet.
    Répondre
    1. Guerrero Manuel 20 juillet 2020

      Le retour à la gestion de l'eau par les collectivités est de plus en plus d'actualité.
      Trop d'abus par les sociétés comme Veolia et consorts...
      L'eau est un bien public et non marchand.
      Répondre

    M.D 18 juillet 2020

    Très dommage que la sécurité, le transport et la culture ne figurent pas dans la liste des priorités.

    Excellente initiative toutefois de faire une newletter claire, et de communiquer régulièrement avec les habitants. A continuer et amplifier absolument!
    Répondre

    Céline 18 juillet 2020

    Bonjour,
    Avez vous des éléments plus précis sur la question du tri de nos déchets. J aimerai être ambassadeur du tri. Auprès de qui puis je me renseigner?
    Merci
    Répondre
    1. La rédaction 22 juillet 2020

      Bonjour et merci pour votre intérêt, vous pouvez contacter le service des messagers de la collecte par mail : messagers-de-collecte@grandlyon.com ou au 04 37 91 76 02 (standard).
      Répondre

    PAQUET Bruno GATELYON 18 juillet 2020

    Acteur du tourisme en Beaujolais , je me bats seul depuis 4 ans pour amener des gens visiter notre beau Beaujolais . Je vous invite à visionner le film que j'ai moi-même produit ( 1mn21s ), sur mon site web : www.gatelyon.fr
    Comment pouvons nous collaborer ?
    Cordialement
    Bruno PAQUET - GATELYON - 06 09 37 63 63
    Répondre

    saubier 18 juillet 2020

    D'accord: maintenant passez à l'action.
    Pour les vélos : inspirez vous de la Suisse!En cas d'impossibilité de piste cyclable, le trottoir est partagé de façon bien nette entre les piétons et les cyclistes.
    Répondre

    Wisler 18 juillet 2020

    Bonjour,

    Comme c’était prévisible hélas , le retour en force au monde d’avant s’opère à grande vitesse : toujours plus de voitures , de camions dans la traversée de Lyon ....et le nombre de néo cycliste et trottinettistes n’y change pas grand chose . Comme prévisible aussi pas question de toucher à la déesse bagnole qui devra toutefois se priver heureusement de son anneau de vitesse supplémentaire honteusement dénommé de Sciences ! Pas grand chose à attendre donc de la nouvelle équipe sans projet réel de priorité aux transports en commun ; il est vrai que lorsqu’on est opposé au Lyon /Turin ferroviaire ...
    Bel été cependant ....
    Répondre

    G.MARTIN 18 juillet 2020

    Bonjour,
    Quid des transports en commun pour les """travailleurs""" ?
    Abandon du métro E : d'accord !!! mais les tramways et le fameux T6 à Villeurbanne, où il manque cruellement une transversale Nord-Sud !!!!! et non pas de cet infâme C26 qui se traîne dans les embouteillages.........
    Répondre

    Tollot Maurice 18 juillet 2020

    La problématique des déplacements n'apparaît pas dans la liste de vos 10 chantiers prioritaires. J'en suis étonné.
    Répondre
    1. La rédaction 21 juillet 2020

      Bonjour, ce sont les chantiers de l'été. Dès la rentrée, nous allons communiquer sur les projets phares de la nouvelle équipe, dont bien sûr les déplacements font partie. Bonne journée,
      Répondre

    Vlt Danièle 18 juillet 2020

    Bonjour
    Très bien cette possibilité de commenter et de donner à voir vos priorités que j approuve. Mais le volet sécurité et prévention des incivilités, et délinquance manque vraiment
    Répondre

    RIVIERE J M 18 juillet 2020

    pour les poubelle du tri a la mulatiere poubelle jaune les lunettes pour passer les déchets dans le bac sont tellement difficile a pousser caoutchouc noir très dure pour entre des petits déchets que bien des personne n y arrive pas y mettre leur tri a voir donc ce problème

    a voir plus de fréquence des transport en communs ligne 8 vers Lyon
    Répondre

    maxr 18 juillet 2020

    la mise en place d'un RSA (*) jeunes devrait avoir une contrepartie obligatoire (pour une vingtaine d'heures par semaine) : formation, apprentissage du français, accompagnement bénévole des personnes âgées ou en difficultés (pour sortir, faire des courses, jouer..). Les aides sociales peuvent conduire à l'isolement, l'oisiveté, le repli sur soi, l'obésité.....
    (*) à appliquer à TOUS les bénéficiaires
    PS : l'éducation populaire devrait aller de paire avec la culture (soutien trop élitiste)
    Répondre
    1. LaurenceB 20 juillet 2020

      Excellente remarque, sur la contrepartie à donner pour les bénéficiaires du RSA, dans l'intérêt même de ceux ci.
      Malheureusement, il est plus facile de distribuer de l'argent que d'organiser un système effectif et adapté à chacun de ces contreparties. Depuis même la création du RMI, on en parle, mais personne n'a vraiment été capable de le faire vraiment passer dans la réalité des faits...
      Cela nécessite une VRAIE et DURABLE volonté politique.
      Répondre
      1. julie 21 juillet 2020

        Quels drôles de raisonnements que de vouloir demander ou imposer des contreparties aux bénéficiaires du RMI ou du RSA, qu'ils ou elles soient jeunes ou non... Ces allocations ont justement été conçues pour permettre à des personnes simplement de survivre, lorsque le système économique dans lequel nous sommes ne leur permet plus d'accéder à un emploi, d'être payées correctement en échange de leur travail, ni d'être indemnisées par l'assurance chômage...
        Le droit au travail est inscrit comme droit de l'homme dans l'article 23 de la Déclaration des Nations unies de 1948 : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. »... Il y a malheureusement longtemps que nos collectivités quelles qu'elles soient n'en sont plus capables. Attribuer une allocation est une façon de compenser en partie cette défaillance
        Connaissez vous le montant du RSA, en 2020 pour une personne seule : maximum 564,78€ par mois (source : http://www.caf.fr/allocataires/droits-et-prestations/s-informer-sur-les-aides/solidarite-et-insertion/le-revenu-de-solidarite-active-rsa) - avez-vous déjà essayé de VIVRE avec un tel "revenu"?
        Demander une contrepartie à ces personnes , cela signifierait quoi? De travailler en étant sous payé?
        Pourquoi alors ne pas leur proposer un vrai travail, rémunéré correctement, a minima selon les règles du code du travail? C'est ce à quoi aspirent la grande majorité de ces personnes...!
        Répondre

    Andrée BESSENAY 18 juillet 2020

    Bonne initiative pour l'eau.
    Le RSA pour certains jeunes, bonne initiative , pour d'autres ?.....une entrée d'argent sans effort.
    Répondre

    Janin camille 17 juillet 2020

    Et rien sur le renfort des policiers pour avoir une sécurité digne de Lyon et de sa banlieue ? La ville devient plus que dangereuse, agression, incivilité, bruits sonores en pleine nuit, cambriolages , véhicules brulés, tir feu artifice, mortiers etc. Trafic de drogue distribué dans la rue à des points fixes, cela devient la préoccupation n1 des habitants de la métropole lyonnaise.
    Es ce que des projets sont déjà en cours d’étude???
    Répondre

    Serrut 17 juillet 2020

    le premier moyen de déplacement sans pollution est la marche à pied, avec la prolifération des deux roues sans et avec moteurs électriques cela devient un exercice extrêmement périlleux surtout lorsque l'on n'a plus vingt ans !
    Pour les gestes de tri et le compostage, les agents dont le recrutement est annoncé, il sera peut-être bien que leur première mission soit la réalisation d'un était des lieux, car des administrés sont soigneux dans leur tri et nous même compostons depuis près de 30 ans, soit bien avant que cela soit devenu une mode ! Et sans sans avoir reçu d'aide quelconque.
    Répondre

    ROY Jeanne-Antide 17 juillet 2020

    Bonjour,
    Votre initiative d'informer sur les chantiers de la Métropole est une bonne initiative, ainsi que celle concernant la possibilité d'écrire un commentaire
    A propos du budget pour la campagne de sensibilisation au tri des déchets et compostage, passer à 5 M€ me semble vraiment démesuré. Je comprends que les supports de communication ne soient pas gratuits, cependant, le montant de la dépense me dérange tout de même
    Cordialement
    Répondre

    Chaufferin 17 juillet 2020

    Rien sur la culture. Quel dommage surtout quand on sait les retombées économiques de ce secteur et l'importance de la culture dans l'aura de Lyon à l'étranger. Le secteur est sinistré par les conséquences de la pandémie et aurait bien besoin de soutien politique.
    Répondre

    SCHMIT 17 juillet 2020

    pour les points noirs cyclistes penser aux carrefours importants où le passage permanent des cyclistes lors des feux rouges dans toutes les directions constituent un point noir majeur pour la sécurité: la leur, celle des piétons, des trams et bus, des voitures !
    le tourne à droite ou le passage autorisés par un panneau sont devenus: "open bar", le vélo fait ce qu'il veut pourvu qu'il évite un arrêt, imité naturellement en plus rapide par les trottinettes électriques. les modes doux deviennent les modes agressifs !
    Heureusement une partie des cyclistes respectueux des règles sauvent l'honneur mais ils deviennent minoritaires.
    Mettez le problème en débat pour être cohérents avec vos idéaux. Merci.
    Répondre

    DUFOUR Blandine 17 juillet 2020

    Habitante du plateau de St Rambert et membre du Conseil de Quartier Commission Cadre de vie-Environnement, responsable des 2 composteurs, je suis très intéressée par le point 6 du tri et de la valorisation des biodéchets. Je souhaiterais qu'on puisse faire comme dans le nord de l'Europe avec une poubelle pour ces déchets-là, pour qu'ils puissent être utilisés pour chauffer la ville.
    J'attends de voir les propositions.
    Cordialement.
    Répondre

    Martin 17 juillet 2020

    Et la salle Arena de Mr JM Aulas......
    Peut on espérer un arrêt de cette construction qui vas engendrer une fois de plus des nuisances en tout genre toujours pour l’est lyonnais ?
    Répondre

    Hariveau 17 juillet 2020

    Et rien sur la sécurité ? La ville devient dangereuse, agression, incivilité, cambriolages , c’est la préoccupation n1 des habitants
    Répondre
    1. nb 17 juillet 2020

      exact cela devrait être la priorité
      Répondre

    PICHARD Joelle 16 juillet 2020

    Bonjour
    OU se trouve le sujet sur la sécurité et les nuisances sonores la nuit??
    Il est urgent de trouver une solution.
    Répondre